A Grenoble, l’arbre qui cache encore la forêt de pubs

sep article

FOCUS – Acte anodin mais hautement symbolique, la municipalité Piolle a remplacé, le 11 février dernier, l’un des 326 panneaux publicitaires JCDecaux par un arbre, place Championnet, à Grenoble. L’occasion de faire le point sur ce dossier avec Lucille Lheureux, adjointe en charge de l’espace public, et Emmanuel Carroz, adjoint à la vie associative.

 

 

 

Arbre planté à la place d'un panneau publicitaire place Championnet à Grenoble © Arnaud Chastagner - Place Gre'net

Arbre planté à la place d’un panneau publicitaire place Championnet à Grenoble. © Arnaud Chastagner – Place Gre’net

Tout le monde s’en souvient, la ville de Grenoble avait annoncé, en novembre 2014, qu’elle ne renouvelait pas le contrat avec l’afficheur JCDecaux. Objectif : libérer l’espace public de ses panneaux publicitaires. Les arbres devaient ainsi progressivement remplacer les sucettes et autres supports de communication.

 

 

Premier arbre “post-pub”

 

 

Le 11 février dernier, la municipalité a donc planté un premier arbre “post-pub”. Le spécimen, un érable griseum de 4 à 5 mètres de haut, prend désormais racine place Championnet, à l’endroit même où était installé un panneau publicitaire, quelques semaines auparavant. Le même jour, l’entreprise JCDecaux retirait quatre panneaux supplémentaires de la ville.

 

Les 326 panneaux devraient avoir disparu d’ici le mois d’avril prochain. Certains d’entre eux laisseront place à des espaces verts, mais pas tous. Au total, 30 à 50 arbres devraient ainsi être plantés à la place des panneaux. Difficile toutefois de dresser un véritable bilan de mi-parcours, la municipalité n’ayant pas communiqué de chiffres précis. L’arbre tant médiatisé cacherait-il encore une forêt de panneaux publicitaires ?

 

Interrogée sur la promesse de campagne d’Eric Piolle de planter 5 000 arbres d’ici la fin de son mandat, Lucille Lheureux, adjointe en charge de l’espace public, se montre évasive. L’objectif, à son sens, est surtout d’améliorer la qualité de vie des Grenoblois.

 

 

 

 

    Plantation du premier arbre à la place d'un panneau publicitaire, lace Championnet à Grenoble. © Arnaud Chastagner - Place Gre'net

Plantation du premier arbre à la place d’un panneau publicitaire, place Championnet à Grenoble. © Arnaud Chastagner – Place Gre’net

 

 

“Une information publicitaire, culturelle, municipale et associatif”

 

 

Lucille Lheureux explique que la municipalité souhaite par cette démarche « créer une ville plus enthousiasmante, plus dynamique et tournée vers ses citoyens », tout en rappelant que des panneaux publicitaires seront toujours adossés aux abris de bus et arrêts de tram du SMTC.

 

L’élue précise l’esprit du dispositif que met actuellement en place la Ville, mêlant information publicitaire, culturelle, municipale et associatif :

 

 

 

 

Au-delà de la libération de l’espace public, d’autres projets d’affichage devraient prochainement voir le jour, afin de soutenir la vie associative locale. Emmanuel Carroz, adjoint à la vie associative, revient sur cette démarche.

 

 

 

Maïlys Medjadj et Arnaud Chastagner

 

 

A lire aussi sur Place Gre’net :

 

Le maire de Grenoble vient d'officialiser le démantèlement des mobiliers urbains pour l'information JCDecaux. Un grand coup porté à la publicité urbaine.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Publicité : grand nettoyage à Grenoble

Lucille Lheureux : “Nous limitons la pub pour mettre en valeur la vie de quartier”

L’opposition a du mal à avaler la fin des sucettes Decaux

Gilles Lipovetsky : “c’est une mesure liberticide”

Grenoble : les antipub affichent leur satisfaction

JCDecaux : “L’affichage sera financé par l’argent public”

J. Séguéla : “Méfions-nous des castrateurs d’imaginaire !”

 

 

commentez lire les commentaires
4804 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Je suis tres content du nettoiage de la PUB dans la ville de Grenoble et de nuveaux arbre pour amelliore notre microclime urbane et le decor.

    La pub peut aussi etre cause des accidente de voiture…

    Continuer sur cette demarch…

    Salut et pardon pour mon Française

    sep article
  2. Habitant le quartier Championnet je souhaite préciser et rectifier un point : la sucette Decaux démontée était déjà à l’ombre d’un arbre de la place Championnet. Le nouvel arbre a été planté en lieu et place d’un parterre de fleurs et d’arbustes qui ornait le pourtour de l’arrêt de bus. L’ancien emplacement du panneau publicitaire a laissé place à un sol stabilisé jaune. Je regrette qu’un nouvel arbre ait été planté sur la place alors même que le projet de requalification de la place n’a pas été relancé. Peut-être est-ce pour dire que cette place ne sera plus réaménagée ?

    sep article