La police à la recherche d'un potentiel violeur en série sur Grenoble, avec déjà huit victimes à son actif

Coups de feu, rixes… et bar­ri­cades : la place Saint-Bruno de Grenoble de nou­veau le théâtre de violences

Coups de feu, rixes… et bar­ri­cades : la place Saint-Bruno de Grenoble de nou­veau le théâtre de violences

FLASH INFO – Des coups de feu, des rixes… mais aussi des bar­ri­cades dres­sées sur la place Saint-Bruno de Grenoble. Celle-ci a ainsi de nou­veau été le théâtre de scènes de vio­lence en cette fin du mois d’août. C’est ce qui res­sort de témoi­gnages de rive­rains et des rap­ports de la police natio­nale qui ont suivi.

[Article mis à jour le 28 août 2023 à 18 h 30]

Mardi 22 août, des coups de feu ont été signa­lés sur la place Saint-Bruno. Et un équi­page de la bri­gade anti-cri­mi­na­lité (Bac) a effec­ti­ve­ment décou­vert un étui de 45, preuve de la réa­lité des tirs. Après la mise en place d’un péri­mètre de sécu­rité, une per­sonne a été inter­pel­lée. Le par­quet de Grenoble a fait savoir par la suite que la garde à vue de l’in­di­vidu avait été levée et que l’en­quête se poursuivait.

Mais un deuxième inci­dent allait sur­ve­nir le même jour, quelques heures plus tard. La police était lors de nou­veau pré­ve­nue, peu après 22 heures, de la pré­sence d’un groupe de per­sonnes sur la place Saint-Bruno, dont une équi­pée d’une arme longue de type Kalachnikov. Le calme est revenu une fois les poli­ciers arri­vés, le groupe en ques­tion ayant entre­temps quitté les lieux. Un habi­tant a affirmé avoir été pour­suivi par le groupe, « tout en res­tant éva­sif sur les motifs de cette pour­suite », selon le rap­port de police.

Des coups de feu se sont faits entendre place Saint-Bruno mardi 22 et dimanche 27 août, sans que des blessés ne soient signalés. © Simon Marseille - Place Gre'net

Des coups de feu se sont faits entendre place Saint-Bruno mardi 22 et dimanche 27 août, sans que des bles­sés ne soient signa­lés. © Simon Marseille – Place Gre’net

Le calme aura été de courte durée. Dimanche 27 août, vers 22 heures, la police a signalé de nou­velles déto­na­tions sur la place Saint-Bruno, et deux ou trois indi­vi­dus « en fuite vers Nicolas-Chorier avec des armes longues ». Une fois encore, aucun blessé n’est à déplo­rer, mais les forces de l’ordre ont trouvé une car­touche non per­cu­tée sur les lieux.

Parallèlement, un équi­page a inter­pellé rue Joya cinq indi­vi­dus « en pos­ses­sion de cagoules et de gants à bord d’un véhi­cule », mais sans armes. Les per­sonnes ont été lais­sées libres, après vérification.

Des bar­ri­cades pour se pro­té­ger d’in­di­vi­dus d’autres quartiers ?

Lundi 28 août, peu avant 9 heures du matin, ce sont cette fois des « bar­ri­cades » qui ont été signa­lées autour de la place Saint-Bruno. Arrivée sur place, la police a contrôlé une dizaine d’in­di­vi­dus, dont un por­teur d’un mar­teau. « Les indi­vi­dus déclarent que les bar­ri­cades ont été pla­cées pour évi­ter que des indi­vi­dus d’autres quar­tiers viennent s’en prendre à eux », ont indi­qué les forces de l’ordre.

Quelques minutes plus tard, s’est pro­duite une rixe, avec un homme « roué de coups et blessé à la tête, peut-être à l’aide d’un tes­son de bou­teille ». Vers 11 h 30, un équi­page de la Bac a pro­cédé à l’in­ter­pel­la­tion d’un homme équipé d’un pis­to­let à blanc, qui a expli­qué aux poli­ciers avoir récu­péré l’arme sur la per­sonne pré­cé­dem­ment pas­sée à tabac. Cette der­nière, souf­frant de mul­tiples frac­tures au visage, avait encore un pro­nos­tic vital réservé dans l’après-midi.

Les scènes de vio­lence ne sont pas rares place Saint-Bruno. En juin 2020 comme en août 2021, des fusillades s’y fai­saient déjà entendre en plein jour, entraî­nant par­fois des bles­sés. La vio­lence était mon­tée d’un cran en août 2022, à l’oc­ca­sion de ce qui res­sem­blait à une expé­di­tion puni­tive, au cours de laquelle un homme avait reçu deux coups de feu d’une arme de poing dans les jambes, tan­dis qu’un second avait été légè­re­ment blessé d’un coup de couteau.

Florent Mathieu

Auteur

3 réflexions sur « Coups de feu, rixes… et bar­ri­cades : la place Saint-Bruno de Grenoble de nou­veau le théâtre de violences »

  1. Belle réus­site de l’in­ca­pa­cité de la muni­ci­pa­lité ecolo plus pré­oc­cu­pée à favo­ri­ser les cas sociaux et phé­no­mènes de cirque ou le port de signes isla­miques dans les pis­cines que de gérer le calme et la qua­lité de vie. Échec total du maire dont l’oc­cu­pa­tion prin­ci­pale et de paraître pour satis­faire son ego sur­di­men­sione. Grenoble est devenu « pou­belle ma ville ».

    sep article
    • Le pro­blème n’est pas les règle­ments de compte : moins y’a de dea­lers mieux je me porte !! Le pro­blème c’est l’in­sé­cu­rité. La solu­tion c’est pas + de poli­ciers ou + de pri­sons. La solu­tion c’est de léga­li­ser le cana­bis et la coco qui sont à elles 2 moins dan­ge­reuses que l’al­cool. Si c’est légal, les clients iront en maga­sin, et les dea­lers vont fer­mer bou­tique. Les clients pré­fèrent eux aussi être en sécu­rité et avoir une garan­tie de qua­lité lors­qu’ils achètent. Légaliser = moins de contre­bande = moins de vio­lences = plus de sécu­rité = moins de néces­sité de répres­sion = force de l’ordre et moyens plus dis­po­nibles pour des mis­sions plus impor­tantes que d’empêcher des dea­lers de s’é­li­mi­ner entre eux…

      sep article
  2. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Deux jeunes hommes blessés par balles aux jambes à Échirolles dans la soirée du lundi 21 août
Grenoble : déto­na­tions et bar atta­qué dans le quar­tier Saint-Bruno, deux bles­sés dont un policier

FLASH INFO - La police est intervenue, dimanche 14 mai 2023 dans le quartier Saint-Bruno à Grenoble, pour des faits encore assez confus. Des détonations Lire plus

La distribution du courrier perturbée place Saint-Bruno à Grenoble en raison d'intimidations des facteurs par les dealers
La dis­tri­bu­tion du cour­rier per­tur­bée place Saint-Bruno à Grenoble en rai­son d’in­ti­mi­da­tions des fac­teurs par les dealers

FOCUS - Deux immeubles du quartier Saint-Bruno sont parfois privés de distribution de courrier, les facteurs étant intimidés par des dealers. La direction de La Lire plus

Deux personnes blessées, par arme à feu et arme blanche, place Saint-Bruno à Grenoble mercredi 3 août
Deux per­sonnes bles­sées, par arme à feu et arme blanche, place Saint-Bruno à Grenoble mer­credi 3 août

FLASH INFO - La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) et le parquet de Grenoble signalent des faits de "violences volontaires en réunion" survenus Lire plus

Le militant LR Clément Chappet agressé sur le marché Saint-Bruno à Grenoble durant une distribution de tracts
Le mili­tant LR Clément Chappet agressé sur le mar­ché Saint-Bruno à Grenoble durant une dis­tri­bu­tion de tracts

FOCUS - Une confrontation entre militants qui tourne à l'agression? C'est ce que décrit Clément Chappet, frappé par un militant de la France insoumise alors Lire plus

Six personnes condamnées en comparution immédiate pour trafic quartier Saint-Bruno à Grenoble
Six per­sonnes condam­nées en com­pa­ru­tion immé­diate pour tra­fic quar­tier Saint-Bruno à Grenoble

FLASH INFO — Un jugement qui "illustre la mobilisation du parquet et de la police de Grenoble pour lutter contre le trafic de stupéfiants", déclare Lire plus

Scène de violences au couteau au parc Paul-Mistral de Grenoble dans la nuit du 7 au 8 septembre
Coups de feu place Saint-Bruno à Grenoble : deux per­sonnes bles­sées, dont une au pro­nos­tic vital engagé

FLASH INFO — La place Saint-Bruno de Grenoble a été le théâtre d'une (nouvelle) fusillade mardi 17 août aux alentours de 20 heures. Les faits Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !