Actualité

Jérôme Catz, directeur artistique du Street Art Fest Grenoble Alpes, devant une fresque de Goin. © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Le Street Art Fest Grenoble Alpes pro­met une édi­tion 2023 « à plein régime »

Le Street Art Fest Grenoble Alpes pro­met une édi­tion 2023 « à plein régime »

ÉVÉNEMENT – Cinq (grosses) semaines de créa­tion, grâce à la par­ti­ci­pa­tion d’une tren­taine d’ar­tistes inter­na­tio­naux : l’é­di­tion 2023 du Street Art Fest Grenoble Alpes s’an­nonce intense, du 26 mai au 2 juillet. Outre la ville-centre, l’é­vé­ne­ment s’é­ten­dra cette fois à huit autres com­munes de la Métro. Présentation.

« Le Covid est der­rière nous, les pro­jets à faire abou­tir devant. » Jérôme Catz, direc­teur du Street Art Fest Grenoble Alpes, a tou­jours la même per­cep­tion de “son” évé­ne­ment. En cette année 2023, son inten­tion reste de « faire un état des lieux du street art actuel et de sen­si­bi­li­ser le public à cette dis­ci­pline en pleine expan­sion ». En plein air ou à l’intérieur.

Son équipe – une dizaine de sala­riés, des sta­giaires et alter­nants, ainsi qu’en­vi­ron 150 béné­voles – sera sur le pont du 26 mai au 2 juillet (avant une deuxième par­tie pro­gram­mée à l’au­tomne). Les artistes de la neu­vième édi­tion, eux, vont se répar­tir dans neuf villes de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise.

Après ce nouveau Street Art Fest, ce sont plus de 400 œuvres qui auront été créées dans l'espace public au cours de l'événement, depuis sa première édition, en 2015.  © Street Art Fest

Après ce nou­veau Street Art Fest, ce sont plus de 400 œuvres qui auront été créées dans l’es­pace public au cours de l’é­vé­ne­ment, depuis sa pre­mière édi­tion, en 2015. © Street Art Fest

Si Grenoble fait par­tie des incon­tour­nables, le fes­ti­val inves­tit éga­le­ment Saint-Martin-d’Hères, Seyssinet-Pariset, Meylan, Le Pont-de-Claix, Champ-sur-Drac, Fontaine, Vizille et Saint-Martin-le-Vinoux. Parmi les temps forts, la créa­tion d’une toute pre­mière fresque cours Jean-Jaurès. Une autre doit appa­raître sur les murs du Centre hos­pi­ta­lier universitaire.

Le Street Art Fest entend ainsi « faire rayon­ner la Métropole dans le monde entier ». Rien de moins ! Pour cela, les orga­ni­sa­teurs misent sur une grande variété de pro­po­si­tions : fresques monu­men­tales, donc, mais aussi graf­fi­tis tra­di­tion­nels, pochoirs et col­lages. Une tren­taine de nou­velles œuvres pren­dront ainsi place dans l’es­pace public. Ce qui en fera plus de 400 depuis la pre­mière édi­tion du fes­ti­val, en 2015.

Un fes­ti­val entiè­re­ment gra­tuit et « libre de toute cen­sure »

Initié ou non, le public pourra par ailleurs assis­ter à des pro­jec­tions de films, venir à des expo­si­tions et suivre des confé­rences. « Tout est gra­tuit, sauf la bière ! », s’a­muse Jérôme Catz. L’idée est que cha­cun puisse échan­ger avec les artistes. Y com­pris au moment même où ils sont en train de créer ! Le fes­ti­val prend en charge leurs dépenses lors de leur séjour isé­rois et les rému­nère de 500 à 3 000 euros, selon les cas.

En revanche, au terme d’une conven­tion, l’or­ga­ni­sa­tion n’est pas tenu d’en­tre­te­nir les œuvres, ni même de les pro­té­ger d’é­ven­tuels van­dales. Cette obli­ga­tion n’in­combe pas non plus aux pro­prié­taires des murs. D’après Jérôme Catz, les artistes l’ac­ceptent : inves­tir les rues d’une ville, c’est admettre le carac­tère éphé­mère et la fra­gi­lité de cer­tains tra­vaux. Le direc­teur estime ainsi à une quin­zaine d’an­nées la durée de vie moyenne de ces créa­tions urbaines.

Le œuvres du Street Art Fest ne sont pas toujours porteuses d'un message politique. Il est cependant admis que les artistes qui s'expriment sur les murs sont souvent engagés, comme le montre ici une fresque de Combo peinte à Grenoble. © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Les œuvres du Street Art Fest ne sont pas tou­jours por­teuses d’un mes­sage poli­tique. Il est cepen­dant admis que les artistes qui s’ex­priment sur les murs sont sou­vent enga­gés, comme le montre ici une fresque de Combo peinte à Grenoble. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Jérôme Catz sou­ligne aussi que le Street Art Fest est rela­ti­ve­ment auto­nome de ses bailleurs de fonds publics. Sur un bud­get com­pris entre 500 et 600 000 euros, l’é­vé­ne­ment reçoit 25 000 euros de la Ville de Grenoble et 50 000 de la Métro. Sa cin­quan­taine de par­te­naires pri­vés lui donne offi­ciel­le­ment « le champ libre de toute cen­sure ».

Résultat : « En cette période de luttes sociales, cer­tains artistes auront peut-être l’en­vie et le cou­rage de s’ex­pri­mer en leur nom ou en tant que porte-parole de cer­taines idées. » De quoi cer­tai­ne­ment ravir une par­tie du public de ce musée à ciel ouvert… mais aussi sans doute en heur­ter une autre.

[En Une : Jérôme Catz devant une fresque de Goin – © Martin de Kerimel – Place Gre’net]

Martin de Kerimel

Auteur

Une réflexion sur « Le Street Art Fest Grenoble Alpes pro­met une édi­tion 2023 « à plein régime » »

  1. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

"On ne fait pas des géants" par Madame, travail en cours (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Dernière ligne droite pour le Grenoble-Alpes Street Art Fest 2022

DIAPORAMA - Alors que le Street Art Fest Grenoble-Alpes édition 2022 est sur le point de s'achever, de nombreuses fresques ont déjà recouvert les murs Lire plus

The Sheepest et tous les participants de l'Adapei26 et l'Arche Grenoble pose à côté de leur fresque pour ce Street Art Fest 2022 (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Street Art Fest 2022 : une fresque col­la­bo­ra­tive réa­li­sée par The Sheepest et des défi­cients mentaux

EN BREF - Des personnes handicapées intellectuelles adhérentes de l'Arche Grenoble et de l'association drômoise Adapei26 ont collaboré le 15 juin avec l'artiste isérois The Lire plus

Œuvre créée lors de l'édtion 2021 du Street Art Fest. © Street Art Fest
Street Art Fest Grenoble-Alpes : 50 nou­velles fresques vont éclore sur les murs de dix communes

FOCUS - Après deux éditions 2020 et 2021 perturbées par la crise sanitaire, le Street Art Fest Grenoble-Alpes revient en force du 27 mai au Lire plus

https://www.cnews.fr/france/2022-01-28/marine-le-pen-sur-le-choix-de-marion-marechal-de-ne-pas-la-soutenir-la
Bad Religion?: la Région sus­pend sa sub­ven­tion au Street Art Fest, tan­dis que l’œuvre contes­tée a déjà été dégradée

FOCUS - "Bad Religion?", œuvre de Goin représentant une femme voilée portant l'étoile jaune, continue de faire parler d'elle. Par voie de communiqué en date Lire plus

flyers du street art fest 2021
Street Art Fest 2021 : plus d’une tren­taine de fresques réa­li­sées au sein de la métro­pole grenobloise

REPORTAGE VIDÉO - Le Street Art Fest se poursuit jusqu'au 4 juillet 2021 sur huit communes de la métropole grenobloise. Cette septième édition organisée par Lire plus

Face au Covid-19, le Street Art Fest de Grenoble fait acte de « résilience »

FIL INFO – Les organisateurs du Street Art Fest de Grenoble-Alpes annoncent sur les réseaux sociaux une adaptation notable de leur sixième édition. Tous les Lire plus

Flash Info

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Agenda

Je partage !