Actualité

Réforme des retraites : 5 000 per­sonnes à la mani­fes­ta­tion aux flam­beaux, puis des heurts après le défilé officiel

Réforme des retraites : 5 000 per­sonnes à la mani­fes­ta­tion aux flam­beaux, puis des heurts après le défilé officiel

EN BREF – Près de 5 000 per­sonnes ont défilé dans le calme à Grenoble, mardi 21 mars 2023 au soir, lors de la mani­fes­ta­tion aux flam­beaux contre la réforme des retraites, à l’ap­pel de l’in­ter­syn­di­cale. De nom­breux heurts et inci­dents ont en revanche émaillé la fin de soi­rée lors­qu’une mani­fes­ta­tion sau­vage a suc­cédé à la marche offi­cielle, dans le centre-ville.

Au len­de­main du rejet des deux motions de cen­sure par l’Assemblée natio­nale, syno­nyme d’a­dop­tion défi­ni­tive de la réforme des retraites, l’in­ter­syn­di­cale avait appelé à inten­si­fier la mobi­li­sa­tion mardi 21 mars 2023. Après de nom­breuses actions orga­ni­sées tout au long de la jour­née, la mani­fes­ta­tion aux flam­beaux par­tie, en début de soi­rée, de la place Hubert-Dubedout a ainsi réuni quelque 5 000 per­sonnes, selon les syn­di­cats et la préfecture.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Le cor­tège a défilé jus­qu’à la place Victor-Hugo – en pas­sant par les quais de l’Isère – à la seule lueur des flam­beaux, l’é­clai­rage public étant éteint ce mardi soir. Une marche dans le calme et dans une ambiance bon enfant, mal­gré quelques pou­belles incen­diées sur le par­cours. Mais l’at­mo­sphère s’est subi­te­ment ten­due peu avant 21 h 30, après l’ar­ri­vée du défilé offi­ciel. Lui a alors a suc­cédé une mani­fes­ta­tion sauvage.

Barricades, feux de pou­belles, jets de pro­jec­tiles et gaz lacrymogènes

Un nou­veau cor­tège de plu­sieurs cen­taines de mani­fes­tants, sou­vent mas­qués et cagou­lés, a pris la direc­tion du bou­le­vard Gambetta, aux cris de « Grenoble, sou­lève-toi », « La rue, elle est à qui ? Elle est à nous ! » ou encore le désor­mais tra­di­tion­nel « Tout le monde déteste la police ».

Réforme des retraites : défilé aux flambeaux puis heurts à Grenoble

Des bar­ri­cades ont été mon­tées dans le quar­tier Championnet lors de la mani­fes­ta­tion sau­vage qui a suc­cédé au défilé offi­ciel, avec de nom­breux affron­te­ments entre mani­fes­tants et poli­ciers. © France 3 (cap­ture d’écran)

Après des pre­miers jets de pierre et affron­te­ments avec les poli­ciers, ces der­niers ont alors lancé leurs pre­mières salves de gre­nades lacry­mo­gènes. Barricades dres­sées dans les rues, feux de pou­belles, bris de vitrines, jets de pro­jec­tiles, gaz lacry­mo­gènes… Les heurts se sont pour­sui­vis durant près de deux heures entre mani­fes­tants et forces de l’ordre.

Réforme des retraites : défilé aux flambeaux puis heurts à Grenoble

Des vitrines et du mobi­lier urbain ont été bri­sés tout au long du par­cours de la mani­fes­ta­tion sau­vage. © Joël Kermabon – Place Gre’net

De la rue Condorcet à la place Victor-Hugo, en pas­sant par la place Championnet, la rue de Turenne ou la rue Lakanal, les scènes d’é­meute se sont suc­cédé, notam­ment dans le quar­tier Championnet. Finalement, ce jeu du chat et de la sou­ris a duré un peu moins de deux heures, le calme étant revenu dans les rues de Grenoble peu après 23 heures.

Le pré­fet « condamne fer­me­ment les dégra­da­tions et les violences »

Dans un com­mu­ni­qué envoyé ce mer­credi 22 mars, le pré­fet de l’Isère « condamne fer­me­ment les dégra­da­tions et les vio­lences com­mises en marge et à l’issue de la mani­fes­ta­tion » et « appelle à la res­pon­sa­bi­lité des orga­ni­sa­teurs et des par­ti­ci­pants à ces mani­fes­ta­tions ».

Réforme des retraites : défilé aux flambeaux puis heurts à Grenoble

Les forces de l’ordre ont reçu le sou­tien et les remer­cie­ments du pré­fet de l’Isère. © France 3 (cap­ture d’écran)

Laurent Prévost « remer­cie les effec­tifs des forces de l’ordre, et notam­ment de la police natio­nale, qui sont inter­ve­nus avec déter­mi­na­tion et sang-froid pour réta­blir l’ordre dans la soi­rée et leur apporte son total sou­tien face aux attaques dont ils ont été la cible ». Enfin, le pré­fet « salue et remer­cie l’action des ser­vices de secours du Sdis de l’Isère mobi­li­sés tout au long des évé­ne­ments ».

Des mili­tants arrê­tés avant même le départ de la retraite aux flambeaux

La police n’a par ailleurs fait état d’au­cune inter­pel­la­tion lors de cette mani­fes­ta­tion spon­ta­née. Il y aurait tou­te­fois eu, selon nos infor­ma­tions, trois mili­tants arrê­tés avant même le départ de la mani­fes­ta­tion aux flam­beaux, aux abords de la place Hubert-Dubedout. Si le motif offi­ciel n’est pas connu, leurs proches dénoncent des inter­pel­la­tions pré­ven­tives et sans rai­son valable.

Avec Joël Kermabon

Manuel Pavard

Auteur

2 réflexions sur « Réforme des retraites : 5 000 per­sonnes à la mani­fes­ta­tion aux flam­beaux, puis des heurts après le défilé officiel »

  1. sep article
  2. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Réforme des retraites : mani­fes­tants et syn­di­cats ne désarment pas et mul­ti­plient les actions dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Malgré l'adoption définitive de la réforme des retraites, lundi 20 mars 2023, suite au rejet des deux motions de censure (à neuf voix Lire plus

Réforme des retraites : actions, blo­cages et opé­ra­tion péage gra­tuit dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Alors que l'Assemblée nationale examine, lundi 20 mars 2023, les deux motions de censure déposées contre le gouvernement, après le recours au 49.3 Lire plus

Une manifestation spontanée s'est déroulée le 16 mars 2023 à Grenoble après l'annonce de l'utilisation de l'article 49.3 par le gouvernement sur sa réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : blo­cage de la place de Verdun et mani­fes­ta­tion spon­ta­née à Grenoble après l’u­ti­li­sa­tion du 49 – 3

REPORTAGE VIDÉO - Des centaines de manifestants se sont rassemblés place de Verdun à Grenoble sur le coup de 14 heures, en attendant la décision Lire plus

À Grenoble, les fonctionnaires des Finances publiques manifestent eux aussi leur opposition à la réforme des retraites
À Grenoble, les fonc­tion­naires des Finances publiques mani­festent eux aussi leur oppo­si­tion à la réforme des retraites

FOCUS - Les agents des Finances publiques étaient appelés à se réunir devant le centre Rhin-et-Danube de Grenoble lundi 20 mars pour une assemblée générale Lire plus

Manifestation contre la réforme des retraites du 15 mars 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : entre 7 500 et 19 000 mani­fes­tants à Grenoble pour la hui­tième jour­née de mobilisation

REPORTAGE - Entre 7 500 et 19 000 personnes ont participé à la manifestation du 15 mars 2023 qui marquait à Grenoble la huitième journée Lire plus

Réforme des retraites : les ensei­gnants et per­son­nels du lycée Champollion, à Grenoble, pour­suivent leur grève recon­duc­tible tournante

FOCUS - Mobilisés depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites, les enseignants et personnels non enseignants du lycée Champollion, à Grenoble, ont Lire plus

Flash Info

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

|

04/07

15h15

|

Les plus lus

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Agenda

Je partage !