L'association Reg'Arts avait déjà organisé une exposition aux Moulins de Villancourt au mois de mai 2022. Elle y revient pour son premier festival d'arts visuels. © Gilles Galoyer - Studio Jamais Vu

Première édi­tion d’Un autre regard : la pho­to­gra­phie et les arts visuels à l’hon­neur à Échirolles

Première édi­tion d’Un autre regard : la pho­to­gra­phie et les arts visuels à l’hon­neur à Échirolles

ÉVÉNEMENT. Dessin, pein­ture, pho­to­gra­phie et autres : une cin­quan­taine d’ar­tistes vient pré­sen­ter son tra­vail aux Moulins de Villancourt et à La Rampe dans le cadre d’un évé­ne­ment inédit bap­tisé Un autre regard. Rendez-vous à par­tir des 2 et 5 novembre 2022.

Inutile de fouiller dans les archives et sou­ve­nirs : Un autre regard, l’é­vé­ne­ment qui s’an­nonce du côté d’Échirolles, reste à ce jour tout à fait inédit. L’association d’ar­tistes, Reg’Arts, sou­haite aujourd’­hui pré­sen­ter son tra­vail (pein­ture, des­sin et pho­to­gra­phie) au plus grand nombre et aller à la ren­contre du public.

Elle est ainsi à l’i­ni­tia­tive de ce nou­veau ren­dez-vous cultu­rel, orga­nisé du 2 novembre au 3 décembre 2022 et pré­senté comme « le pre­mier fes­ti­val d’arts visuels du sud-gre­no­blois ». Rien de moins !

Cette démarche, qui s’ins­crit plei­ne­ment dans le cadre du Mois de la pho­to­gra­phie, s’ap­puie sur deux lieux emblé­ma­tiques d’Échirolles : les Moulins de Villancourt, le fameux lieu patri­mo­nial situé à la limite de la ville avec Le Pont-de-Claix, et La Rampe, qui ouvre sa mez­za­nine du pre­mier étage pour l’occasion.

L'association Reg'arts favorise l'approche de plusieurs disciplines. Pour ce premier festival, elle s'est associée avec l'Union des photographes professionnels d'Auvergne Rhône-Alpes. © Gilles Galoyer - Studio Jamais Vu

L’association Reg’arts favo­rise l’ap­proche de plu­sieurs dis­ci­plines. Pour ce pre­mier fes­ti­val Un autre regard, elle s’est asso­ciée avec l’Union des pho­to­graphes pro­fes­sion­nels d’Auvergne Rhône-Alpes. © Gilles Galoyer – Studio Jamais Vu

Une invi­ta­tion lan­cée à l’Union des pho­to­graphes professionnels

« Reg’Arts pos­sède déjà à son actif bon nombre d’é­vé­ne­ments artis­tiques, tou­jours dans l’ob­jec­tif de par­ta­ger et de faire décou­vrir l’art visuel sous toutes ses formes et toutes ses dis­ci­plines : pein­ture, des­sin, pho­to­gra­phie, sculp­ture, BD, col­lages, arts plas­tiques, arts numé­riques, etc. » pré­cisent les organisateurs.

Pour cette mani­fes­ta­tion conçue comme une grande expo­si­tion col­lec­tive autour des tra­vaux de plus de cin­quante artistes, « l’as­so­cia­tion sou­haite s’ins­crire dans une nou­velle démarche cultu­relle durable, ouverte, dyna­mique et inno­vante en invi­tant d’autres artistes isé­rois à expo­ser leurs œuvres ».

Le public peut ainsi comp­ter sur « la pré­sence très active » des membres de l’Union des pho­to­graphes pro­fes­sion­nels d’Auvergne Rhône-Alpes, qui pré­sentent plus d’une tren­taine de clichés.

Avec La Rampe, les Moulins de Villancourt serviront de lieu d'accueil pour le festival. L'événement sera aussi ponctué de "virgules musicales". © Gilles Galoyer - Studio Jamais Vu

Avec La Rampe, les Moulins de Villancourt ser­vi­ront de lieu d’ac­cueil pour le fes­ti­val. L’événement sera aussi ponc­tué de « vir­gules musi­cales ». © Gilles Galoyer – Studio Jamais Vu

Après les ver­nis­sages pré­vus à La Rampe le 2 novembre et aux Moulins de Villancourt le 5, le fes­ti­val met en place plu­sieurs ren­dez-vous pour favo­ri­ser les échanges. Parmi les pro­po­si­tions : un débat sur la liberté d’ex­pres­sion et l’auto-cen­sure le 9 novembre, la pré­sen­ta­tion par une his­to­rienne de l’art des tra­vaux de Joan Miró le 16 et une confé­rence sur la pro­priété intel­lec­tuelle le 24.

Au pro­gramme éga­le­ment, des inter­ven­tions artis­tiques en direct, ainsi que des visites des expo­si­tions gui­dées par les artistes pré­sents. Reg’Arts, qui pense au plai­sir des oreilles, pro­met en outre la tenue de « vir­gules musi­cales » ponctuelles.

[Crédit de la photo de une : Gilles Galoyer – Studio Jamais Vu]

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Golden Days de la mythique compagnie de danse italienne Aterballetto qui fera pour la première fois escale à La Rampe. © Nikolay Krusser
La Rampe – La Ponatière à Échirolles : une sai­son 2022 – 2023 pla­cée sous les signes du sport, du fémi­nisme et de la résilience

FOCUS - La saison 2022 - 2023 de la salle échirolloise la Rampe - La Ponatière est résolument placée sous le signe du sport. C'est Lire plus

Dans le détail, spectacle de danse de Denis Plassard, présenté à La Rampe - La Ponatière d'Echirolles. © P. Borasci
La Rampe – La Ponatière renoue avec son public grâce à un concours photo ludique

  EN BREF – La Rampe - La Ponatière organise, depuis ce lundi 19 avril jusqu'au 14 mai 2021, un concours photo ouvert à tous Lire plus

Une Biennale d'art non-objectif de Pont-de-Claix 100 % féminine pour sa sixième édition
Une Biennale d’art non-objec­tif de Pont-de-Claix 100 % fémi­nine pour sa sixième édition

FLASH INFO — Pour sa sixième édition, la Biennale internationale d'art non-objectif de la Ville de Pont-de-Claix se veut exclusivement féminine. "Que des femmes... only Lire plus

Flash Info

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !