Le Nord-Isère en niveau information-recommandation suite à une épisode de pollution aux particules fines

Le Nord-Isère en niveau infor­ma­tion-recom­man­da­tion suite à une épi­sode de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines

Le Nord-Isère en niveau infor­ma­tion-recom­man­da­tion suite à une épi­sode de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Suite à un épi­sode de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines, la pré­fec­ture de l’Isère annonce acti­ver (de nou­veau) le niveau d’information-recommandation sur le ter­ri­toire du Nord-Isère à comp­ter du mardi 2 août à 17 heures.

Pas de res­tric­tions à l’heure actuelle, mais (donc) des recom­man­da­tions à l’in­ten­tion des habi­tants. Notamment pour se pro­té­ger des effets du pic de pol­lu­tion, en s’é­loi­gnant et en éloi­gnant les enfants des axes rou­tiers et de la pol­lu­tion auto­mo­bile, en limi­tant les sor­ties durant l’a­près-midi, ainsi que les acti­vi­tés phy­siques et spor­tives intenses en plein-air. Et, en pre­nant conseil auprès de son méde­cin ou phar­ma­cien en cas d’in­quié­tude ou de symptomes.

L’utilisation d’ou­tils non-élec­triques et de sol­vants orga­niques (white-spi­rit, pein­ture…) est à pros­crire de pré­fé­rence pour les tra­vaux d’en­tre­tien. Il est par ailleurs inter­dit de brû­ler des déchets.

Face à un épisode de pollution aux particules fines sur le Nord-Isère, les usagers de la route sont invités à privilégier des modes de déplacement limitant les émissions de polluants, et à réduire leur vitesse de 10 ou 20 km/h. © Léa Raymond - Place Gre'net

Face à un épi­sode de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines sur le Nord-Isère, les usa­gers de la route sont invi­tés à pri­vi­lé­gier des modes de dépla­ce­ment limi­tant les émis­sions de pol­luants, et à réduire leur vitesse de 10 ou 20 km/h. © Léa Raymond – Place Gre’net

Des recom­man­da­tions s’a­dressent éga­le­ment aux usa­gers de la route. Invités à uti­li­ser des modes de trans­ports limi­tant les émis­sions de pol­luants, tel le vélo, les trans­ports en com­mun ou encore le covoi­tu­rage. Ainsi qu’à abais­ser leur vitesse à 70 km/h, sur les voies où la vitesse maxi­male est de 80 ou 90 km/h. Ou encore ; à s’abs­te­nir de cir­cu­ler avec un véhi­cule de norme infé­rieur ou égale à Euro 3.

Des recom­man­da­tions pour les col­lec­ti­vi­tés, indus­triels et agriculteurs

Les col­lec­ti­vi­tés sont elles-mêmes inci­tées à modi­fier leurs pra­tiques d’en­tre­tien et de net­toyage, ainsi que dans le cadre de tra­vaux de voi­rie pour rendre les pous­sières moins vola­tiles. Et à faci­li­ter les pra­tiques de mobi­li­tés les moins pol­luantes. Par exemple en ins­tau­rant la gra­tuité tem­po­raire du sta­tion­ne­ment rési­den­tiel, ou en « pra­ti­quant les tarifs les plus attrac­tifs pour l’usage des trans­ports les moins pol­luants ».

La préfecture préconise aux collectivités de rendre le stationnement gratuit pour inciter à des modes de déplacement moins polluants. (Ici, horodateur à Grenoble). © Manon Heckmann - Place Gre'net

La pré­fec­ture pré­co­nise aux col­lec­ti­vi­tés de rendre le sta­tion­ne­ment gra­tuit pour inci­ter à des modes de dépla­ce­ment moins pol­luants. (Ici, horo­da­teur à Grenoble). © Manon Heckmann – Place Gre’net

Pour ce qui concerne les indus­triels, la pré­fec­ture sou­haite que soit mise en œuvre des dis­po­si­tifs pour réduire les rejets atmo­sphé­riques. Cela peut pas­ser par le report de cer­taines opé­ra­tions émet­trices de par­ti­cules et d’oxyde d’a­zote, le report de cer­taines uni­tés ou encore la réduc­tion des acti­vi­tés géné­ra­trices de pous­sières. Ces mesures s’ac­com­pagnent éga­le­ment de la mise en fonc­tion­ne­ment (quand ils existent) de sys­tèmes de dépol­lu­tion ren­for­cés ou la dimi­nu­tion du recours aux groupes électrogènes.

Enfin, les agri­cul­teurs sont éga­le­ment concer­nés. Les opé­ra­tions de brû­lage à l’air libre de sous-pro­duits agri­coles sont invi­tés à être sus­pen­dues, de même que pour l’é­co­buage, cette pra­tique qui consiste à brû­ler les végé­taux direc­te­ment dans les champs pour fer­ti­li­ser les sols. La pré­fec­ture pré­co­nise plu­tôt le broyage pour trai­ter les déchets organiques.

Benjamin Houry & Florent Mathieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pot d'échappement d'une voiture. © Léa Raymond - placegrenet.fr
Pic de pol­lu­tion de l’air à l’o­zone et aux par­ti­cules fines dans le Nord-Isère et sur le bas­sin grenoblois

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère a activé, depuis ce dimanche 17 juin 2022, la procédure d’Information-recommandation sur les bassins grenoblois et du Nord-Isère, Lire plus

Lancement de l'enquête publique autour du troisième Plan de protection de l'atmosphère (PPA) de Grenoble
Pollution de l’air à l’o­zone : la pro­cé­dure d’in­for­ma­tion-recom­man­da­tion acti­vée sur le bas­sin grenoblois

FLASH INFO - Un nouvel épisode de pollution de l'air à l'ozone est en cours dans le bassin grenoblois. La préfecture de l'Isère a donc Lire plus

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pollution de l’air : Grenoble à cœur demande la révi­sion du plan de cir­cu­la­tion et de lut­ter contre le chauf­fage au bois

FOCUS - Le collectif Grenoble à cœur a décortiqué l'étude de l'association Respire présentée mi-février 2022, révélant une pollution de l'air importante et nocive aux Lire plus

La Ville de Grenoble et les associations accusent le FDPTIMA de financer le trafic routier dans la vallée de la Maurienne avec les bénéfices du trafic routier de la vallée de l’Arve. © evoPix.evolo / Shutterstock
Pollution de l’air des val­lées alpines : la Ville de Grenoble relance la bataille judiciaire

FOCUS - La Ville de Grenoble a annoncé, ce mardi 18 janvier 2022, qu'elle faisait appel du non-lieu prononcé pour sa plainte de 2018 concernant Lire plus

A Grenoble, le nouvel indice de la qualité de l'air fait exploser le nombre de jours pollués. Et ? Rien. Car la règlementation n'a pas changé.
Pollution de l’air aux par­ti­cules fines : le bas­sin gre­no­blois placé en vigi­lance jaune, le Nord-Isère en vigi­lance orange

FLASH INFO - Un nouvel épisode de pollution de l'air aux particules fines touche le département de l'Isère. La procédure préfectorale d'information-recommandation a ainsi été Lire plus

Des hélicoptères bombardiers d'eau appuient les pompiers qui combattent le feu. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’incendie de végé­ta­tion de Voreppe et de La Buisse tou­jours pas fixé : une tren­taine d’habitations sup­plé­men­taires évacuées

EN BREF - L’incendie de végétation qui a débuté le 5 août sur les contreforts de Chartreuse dominant La Buisse et Voreppe et qui a Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin