Le FC Grenoble Rugby, la mairie de Pont-de-Claix et l'US2Ponts présentaient une déclaration d'intention ce lundi 16 mai (c) Elias Muhlstein

Le FC Grenoble, l’US2Ponts et la Ville du Pont-de-Claix pré­parent un nou­veau centre de performance

Le FC Grenoble, l’US2Ponts et la Ville du Pont-de-Claix pré­parent un nou­veau centre de performance

EN BREF – À l’é­troit dans le stade Lesdiguières, le FC Grenoble Rugby a trouvé une terre d’ac­cueil au Pont-de-Claix pour un nou­veau centre de per­for­mance. Les ins­tal­la­tions ima­gi­nées au sud de la com­mune doivent per­mettre au club « de gran­dir avec des moyens à la hau­teur de ses ambitions ».

Le FC Grenoble Rugby, la mai­rie du Pont-de-Claix et le club pon­tois l’US2Ponts pré­sen­taient, ce lundi 16 mai 2022, le pro­jet de nou­veau centre de per­for­mance du club, en phase d’é­tudes de fai­sa­bi­lité. Ce centre devrait ainsi voir le jour avant le début de la sai­son 2024 – 2025 pour un coût estimé de 3 à 5 mil­lions d’euros.

Un centre de performance pour le FCG au Pont-de-Claix. Le FC Grenoble Rugby, la mairie de Pont-de-Claix et l'US2Ponts présentaient une déclaration d'intention ce lundi 16 mai avec Christophe Ferrari, , Nicolas Cuynat, Daniel Jennepin et Christian Brottier. (c) Elias Muhlstein

Christophe Ferrari, Nicolas Cuynat, Daniel Jennepin et Christian Brottier ont pré­senté une décla­ra­tion d’in­ten­tion ce lundi 16 mai 2022. © Elias Muhlstein – Place Gre’net

Un pro­jet qui enthou­siasme la Ville du Pont-de-Claix. « C’est extrê­me­ment gra­ti­fiant pour la mai­rie, a com­menté le maire Christophe Ferrari. Ces ins­tal­la­tions per­met­tront de dyna­mi­ser l’en­trée sud de la ville, comme c’é­tait une pro­messe de campagne. »

« Personne ne quitte Lesdiguières »

Historiquement lié au stade Lesdiguières, le FCG avait besoin de la sur­face fon­cière du com­plexe spor­tif des 2 Ponts, situé ave­nue du Maquis de l’Oisans. « Une sur­face qui devient de plus en plus rare dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise », estime Nicolas Cuynat, pré­sident du direc­toire du club. Ces ins­tal­la­tions ima­gi­nées au sud du Pont-de-Claix devraient ainsi per­mettre au club « de gran­dir avec des moyens à la hau­teur de ses ambi­tions ».

Pour autant, le FCG ne déserte pas son enceinte his­to­rique. « Personne ne quitte Lesdiguières, je veux que ce soit clair. Mais, aujourd’­hui, les effec­tifs deviennent trop nom­breux pour le stade et nous n’a­vons pas de pos­si­bi­li­tés d’a­gran­dis­se­ment », regrette-t-il. « Il reste à Lesdiguières toute la par­tie pré­for­ma­tion et l’é­cole de rugby », pré­cise Daniel Jennepin, le pré­sident de l’as­so­cia­tion du FC Grenoble Rugby.

Les espaces de l’US2Ponts. © Elias Muhlstein – Place Gre’net

Pour les ama­teurs de l’US2Ponts, cette oppor­tu­nité de tou­cher aux infra­struc­tures du très haut niveau est ines­pé­rée. « C’est une belle pas­se­relle entre les deux clubs qui vien­dra ren­for­cer le lien entre le sport ama­teur et le sport pro­fes­sion­nel », a ainsi com­menté Aziz Ghaffar, pré­sident de l’é­cole de rugby pontoise.

Les fémi­nines inclues dans le projet

Ce nou­veau centre de per­for­mance doit, par ailleurs, pro­pul­ser les fémi­nines sur la voie royale. « En 2025 – 2026, on sera cham­pions de France », pré­dit avec le sou­rire Christian Brottier, pré­sident de la sec­tion fémi­nine. « L’objectif est de les mettre dans les bonnes condi­tions de vie et d’exer­cice de leur métier », indique-t-il.

En effet, les Amazones sont pri­vi­lé­giées dans le micro­cosme du rugby fémi­nin fran­çais, comme en témoigne la capi­taine Alexandra Chambon. « On est une des seules équipes d’é­lite fémi­nine à pou­voir uti­li­ser les mêmes centres de per­for­mances que les hommes. La semaine der­nière, nous jouions à Blagnac. Nous avons vu dans quelles condi­tions elles s’en­traî­naient. Nous sommes très recon­nais­santes d’être inclues dans le par­cours de per­for­mance du FCG. »

Le FC Grenoble Rugby, la mairie de Pont-de-Claix et l'US2Ponts présentaient une déclaration d'intention ce lundi 16 mai avec Ange Capuozzo, ambassadeur du projet et les capitaines Steeve Blanc-Mappaz, Victor Guillaumond et Alexandra Chambon (c) Elias Muhlstein

Les capi­taines Alexandra Chambon, Steeve Blanc-Mappaz et Victor Guillaumond étaient pré­sents pour l’oc­ca­sion, aux côtés d’Ange Capuozzo, ambas­sa­deur du pro­jet. © Elias Muhlstein – Place Gre’net

Le plus ravi parmi l’as­sem­blée, c’est sans aucun doute Ange Capuozzo. L’international ita­lien du FC Grenoble a joué jus­qu’à ses 11 ans dans le club du Pont-de-Claix. La proxi­mité du rug­by­man avec les deux clubs en fait un des mieux pla­cés pour faire le lien. Il est d’ailleurs ambas­sa­deur du pro­jet. « Je suis très heu­reux de voir les deux clubs dont je suis amou­reux depuis tout petit se réunir », s’est-il féli­cité.

Elias Muhlstein

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Inauguration du nouveau terrain annexe synthétique du FCG au Stade Lesdiguières, le 11 septembre 2021, à l'occasion de la fête du club.
Un nou­veau ter­rain d’en­traî­ne­ment syn­thé­tique pour le FCG au stade Lesdiguières

FLASH INFO - A l'occasion de la fête du club, ce samedi 11 septembre 2021, le FCG a inauguré le nouveau terrain annexe du stade Lire plus

Journée de l’emploi social et solidaire le 24 novembre 2021 au stade des Alpes. © Archive Eléonore Bayrou
Le GF38 et le FCG vont cogé­rer le stade des Alpes, une pre­mière en France

  FOCUS - À partir du 1er novembre, la Métropole confiera la gestion et le développement du stade des Alpes au Grenoble Foot 38 et au FC Grenoble Lire plus

Le Stade des Alpes, théâtre de la Coupe du Monde féminine de football en juin 2019
Le Stade des Alpes cherche son ave­nir : régie métro­po­li­taine ou coges­tion par le FCG et le GF38 ?

  FOCUS - Confiée en 2012 au groupe Carilis et à sa société Sogestal, la gestion du Stade des Alpes va changer le 31 octobre Lire plus

Franck Corrihons, Michel Martinez, Eric Pilaud FC Grenoble rugby. © Laurent Genin
Le FC Grenoble va inves­tir 8 à 10 mil­lions d’eu­ros dans une struc­ture de 5 000 m2 « autour de la marque FCG »

  FOCUS - Michel Martinez et Éric Pilaud, respectivement président du FC Grenoble et président du conseil de surveillance, ont présenté leur projet club, ce mercredi 26 juin. Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !