La saisie de stupéfiants et de numéraires opérée par la police judiciaire de Grenoble. DR

Grenoble : la police judi­ciaire met fin à un tra­fic de stu­pé­fiants orga­nisé par un infor­ma­ti­cien uti­li­sant le “dark­net” et les cryptomonnaies

Grenoble : la police judi­ciaire met fin à un tra­fic de stu­pé­fiants orga­nisé par un infor­ma­ti­cien uti­li­sant le “dark­net” et les cryptomonnaies

FLASH INFO – La police judi­ciaire de Grenoble a inter­pellé, le 16 mars 2022, un infor­ma­ti­cien de 21 ans inconnu de la jus­tice sus­pecté d’a­voir orga­nisé un tra­fic de stu­pé­fiants uti­li­sant le “dark­net”1Un réseau caché sur inter­net et acces­sible uni­que­ment via cer­tains navi­ga­teurs spé­cia­li­sés. et les cryp­to­mon­naies. Dans un box fai­sant office de labo­ra­toire de chi­mie, les enquê­teurs ont saisi près de 25 kg de pro­duits stu­pé­fiants de toutes natures.

Ce sont les ser­vices doua­niers du Pas-de-Calais qui ont mis la puce à l’o­reille des limiers de la police judi­ciaire de Grenoble concer­nant ce tra­fic de stu­pé­fiants sur le “dark­net”. Alors qu’ils pro­cé­daient en juin 2021 au contrôle d’un colis tran­si­tant depuis les Pays-Bas par une pla­te­forme de dis­tri­bu­tion, les fonc­tion­naires ont décou­vert à l’in­té­rieur 200 grammes d’hé­roïne. Saisi des faits par les doua­niers, le par­quet de Grenoble a chargé le ser­vice de police judi­ciaire de la pour­suite de l’enquête.

Au cours de leurs inves­ti­ga­tions, « les poli­ciers ont dénom­bré quatre autres livrai­sons simi­laires dans le cou­rant du mois pré­cé­dent, ce qui por­tait à 800 grammes la quan­tité totale ache­tée par le des­ti­na­taire », rap­por­tait ce 18 mars 2022 Boris Duffau, pro­cu­reur adjoint au par­quet de Grenoble.

Darknet et cryptomonnaies : un trafiquant de drogues interpellé à Grenoble. © Nenad Stojkovic - Creative Commons

Le sus­pect uti­li­sait le dark­net et les cryp­to­mon­naies. © Nenad Stojkovic – Creative Commons

Par ailleurs, l’é­tude des comptes ban­caires du sus­pect révé­lait des « opé­ra­tions aty­piques en inadé­qua­tion avec son acti­vité pro­fes­sion­nelle ». Notamment des opé­ra­tions numé­raires d’un mon­tant de 24 900 euros, réa­li­sées « sur un compte en cryp­to­mon­naie anglais pou­vant lais­ser sup­po­ser l’a­chat de pro­duits stu­pé­fiants via l’u­ti­li­sa­tion du “dark­net” », a pré­cisé Boris Duffau.

Les poli­ciers ont saisi près de 25 kg de stu­pé­fiants dans un box

Le mer­credi 16 mars 2022, les enquê­teurs de l’office anti-stu­pé­fiants de la police judi­ciaire de Grenoble ont inter­pellé le sus­pect, un infor­ma­ti­cien « sans anté­cé­dent judi­ciaire », à son domi­cile où ils ont saisi la somme de 9 345 euros. La pour­suite de l’en­quête per­met­tait en outre d’i­den­ti­fier un box dans lequel les poli­ciers anti-stu­pé­fiants ont décou­vert un petit labo­ra­toire de chi­miste. Avec, à l’in­té­rieur, près de 25 kilos de pro­duits stu­pé­fiants de diverses natures, dont 5 kg de résine, 2,2 kg d’herbe de can­na­bis, 180 g d’héroïne, 110 g de cocaïne et 8 kg d’am­phé­ta­mines et de métham­phé­ta­mines. Mais aussi 5,7 kg de MDMA, 2,9 kg d’ecstasy, 1,6 kg de kéta­mine et 3 400 buvards de LSD.

Les poli­ciers ont éga­le­ment saisi près de 63 000 euros sur les comptes ban­caires du sus­pect au titre des avoirs cri­mi­nels. « Le mis en cause a reconnu avoir régu­liè­re­ment acheté et revendu des stu­pé­fiants via le “dark­net”, a indi­qué Boris Duffau. Ses clients étaient pour par­tie en France et pour par­tie à l’étranger, notam­ment aux États-Unis et au Canada. »

Le jeune homme sera pré­senté ce samedi 19 mars au par­quet du tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble qui devrait lui signi­fier une convo­ca­tion devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel pré­vue le 4 mai 2022. « Dans l’attente de son juge­ment, le par­quet deman­dera son pla­ce­ment en déten­tion pro­vi­soire », a informé Boris Duffau.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Perron de l'hôtel de police de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Démantèlement d’un impor­tant tra­fic de stu­pé­fiants et d’un point de deal dans le quar­tier du Lys rouge à Grenoble

EN BREF - Les brigades anti-criminalité et des stupéfiants de la Direction départementale de sécurité publique (DDSP) de l'Isère ont démantelé, le 17 janvier 2022, Lire plus

Nouveau coup dur pour le trafic de stupéfiants à Grenoble Extérieur du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Trafic de stu­pé­fiants dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : qua­torze pré­ve­nus jugés et condam­nés par le tri­bu­nal correctionnel

FLASH INFO - Douze hommes et deux femmes, âgés de 23 à 33 ans, comparaissaient depuis ce lundi 13 décembre 2021 devant le tribunal correctionnel Lire plus

Contrôles des établissements touristiques en Isère sur l'été 2020: beaucoup d'anomalies, peu de fermetures
Cinq sus­pects inter­pel­lés pour un tra­fic de stu­pé­fiants à Moirans

FLASH INFO - Cinq individus, dont un mineur, ont été interpellés, ce lundi 13 décembre 2021, pour un trafic de stupéfiants dans le quartier des Lire plus

Après sa mise en scène de dealers armés à Mistral, Corbak Hood condamné pour usage de stupéfiants
Après sa mise en scène de dea­lers armés à Mistral, Corbak Hood condamné pour usage de stupéfiants

FLASH INFO — La mise en scène en août 2020 avait choqué, puis provoqué une démonstration de force en retour de la part de la Lire plus

Les médecins de l'Isère signent un protocole sur le signalement des violences conjugales avec les parquets de Grenoble et de Bourgoin-Jallieu
De 8 mois à 7 ans de pri­son pour les dix auteurs et co-auteurs d’un tra­fic de stu­pé­fiants sur Grenoble

FLASH INFO — Sept ans d'emprisonnement et 20 000 euros d'amende, six ans d'emprisonnement et 5000 euros d'amende, et cinq ans d'emprisonnement (dont un avec Lire plus

Résidence Les portes de l'Ouest, avenue Rhin-et-Danube. DR
Grenoble : la police fait main basse sur une impor­tante quan­tité de stu­pé­fiants près du quar­tier Mistral

FLASH INFO - Les policiers de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l'Isère ont saisi, ce samedi 6 novembre 2021, une très Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !