Cosmocité, le centre de sciences de Pont-de-Claix ouvrira ses portes fin 2022

Cosmocité, le centre de sciences de Pont-de-Claix ouvrira ses portes fin 2022

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – La Métropole de Grenoble organisait une visite de chantier lundi 11 octobre au futur centre de sciences de Pont-de-Claix. L’occasion pour son président Christophe Ferrari (et maire de la ville) de révéler le nom du futur centre, après un vote organisé auprès des habitants de la Métropole.

Les habi­tants de la Métropole en ont décidé :  le futur centre de sciences de Pont-de-Claix s’ap­pel­lera Cosmocité. Et c’est à l’oc­ca­sion d’une visite du chan­tier lundi 11 octobre que le pré­sident de la Métro (et maire de Pont-de-Claix) Christophe Ferrari a révélé le nou­veau nom offi­ciel. 51 % des votants l’ont en effet choisi, loin devant les deux autres pro­po­si­tions qu’é­taient Pulsar et Microméga.

Photo de groupe entre partenaires autour du nom Cosmocité. De gauche à droite: Marie-Christine Bordeaux (UGA), Yannick Neuder (Région), Christophe Ferrari, Jeany Jean-Baptiste (directrice du centre de sciences), Pascal Clouaire (Métropole) et Aymeric Perroy (Département) © Florent Mathieu - Place Gre'net

Photo de groupe entre par­te­naires autour du nom Cosmocité. De gauche à droite : Marie-Christine Bordeaux (UGA), Yannick Neuder (Région), Christophe Ferrari, Jeany Jean-Baptiste (direc­trice du centre de sciences), Pascal Clouaire (Métropole) et Aymeric Perroy (Département) © Florent Mathieu – Place Gre’net

Décryptage du nom : « Le Cosmos fait réfé­rence à l’u­ni­vers, l’infiniment grand, et la cité évoque une com­mu­nauté de citoyens. Bref, ce qui nous lie au quo­ti­dien », explique Christophe Ferrari. Avant de s’au­to­ri­ser un peu de lyrisme : « Aller à Cosmocité, ce sera visi­ter une cité dédiée à l’univers, com­prendre que les sciences ont une consé­quence directe sur les socié­tés, deve­nir un citoyen éclairé par l’ap­pren­tis­sage de la démarche scien­ti­fique ».

Entre envolées et polémiques

Il est vrai que le sujet du centre de sciences, effet pos­sible de son pla­né­ta­rium, est pro­pice aux grandes envo­lées, comme l’a­vait démon­tré des échanges lors du conseil métro­po­li­tain de mars 2021. Reste que l’ob­jet n’est pas que poé­tique, mais porte des valeurs de culture scien­ti­fique d’im­por­tance à l’heure des fausses nou­velles véhi­cu­lées par les réseaux sociaux, rap­pelle encore le pré­sident de la Métropole.

Visite de chantier, alors que le gros oeuvre a débuté sur le futur centre de sciences. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Visite de chan­tier, alors que le gros oeuvre a débuté sur le futur centre de sciences. © Florent Mathieu – Place Gre’net

L’opposition métro­po­li­taine n’a­vait pas man­qué, pour sa part, de rame­ner les dis­cus­sions sur des sujets plus terre à terre. Notamment le coût du pro­jet. S’il se réjouit de la par­ti­ci­pa­tion de la Région, qui compte parmi les membres fon­da­teurs du centre, Christophe Ferrari recon­naît que les ambi­tions ont été revues à la baisse. « Nous tra­vaillons à ratio­na­li­ser les choses, à faire avec moins, c’est bien logique et c’est bien nor­mal », explique-t-il. Le pro­jet n’en affiche pas moins 11 mil­lions d’eu­ros au comp­teur, dont la moi­tié pris en charge par l’intercommunalité.

Mais avant l’op­po­si­tion, c’est bien au sein de la majo­rité que les cri­tiques avaient fusé. Éric Piolle avait même à demi-mot qua­li­fié le pro­jet de « caprice d’élu » en décembre 2018. Une passe d’armes qui appar­tient au passé ? « Pour moi, ça ne s’est jamais posé », répond Christophe Ferrari. Avant de décrire « un lieu apaisé, loin de toutes les pas­sions ». À l’i­mage, ajoute-t-il, de la science elle-même, espace de raison.

Ouverture prévue de Cosmocité pour la fin de l’année 2022

À quoi res­sem­blera le centre de sciences de Pont-de-Claix ? L’ensemble se com­pose de deux bâti­ments, l’un blanc où se déroule la cir­cu­la­tion des visi­teurs, l’autre noir pour accueillir les scé­no­gra­phies. Dont le pla­né­ta­rium et une salle 3D. Alors que les tra­vaux de gros oeuvre ont débuté sur le chan­tier, les déci­sions défi­ni­tives en matière de teintes à l’in­té­rieur comme l’ex­té­rieur sont en cours de rendu.

On diffusera des connaissances sur les questions de climat, sur les grands problèmes de pollution. Bref là où les citoyens et les colaires pourront venir apprendre comprendre sans dogme sur la science.

Représentation du futur centre de sciences de Pont-de-Claix. © Cabinet Arcane

Jean-Yves Guibourdenche, du cabi­net Arcane, insiste sur la volonté de sobriété esthé­tique du bâti­ment : « Ce que l’on vient voir, c’est l’ex­po­si­tion scien­ti­fique. Il y a beau­coup de musées où l’on voit plus l’ar­chi­tec­ture que ce qui est pro­jeté. Ici, on veut être dis­cret dans l’intérêt des expo­si­tions ». L’architecte n’en dépeint pas moins un bâti­ment qui se déta­chera à des­sein de son envi­ron­ne­ment, même si les teintes et maté­riaux ont été trans­mis aux construc­tions en cours voisines.

Quelle date d’ou­ver­ture pour Cosmocité ? Décembre 2022, annonce Christophe Ferrari en lais­sant bien entendre qu’un retard serait mal­venu. Et pour cause : la Métropole veut ins­crire l’inauguration dans le cadre de la capi­tale verte euro­péenne. Si le centre a le nez dans les étoiles, il a aussi voca­tion à par­ler de cli­mat ou de pol­lu­tion, explique le pré­sident. Tout en se situant sur un ter­ri­toire où la science « fait par­tie de notre ADN col­lec­tif ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Planétarium de Pont-de-Claix : un débat entre envolées cosmiques et considérations terre-à-terre

  FOCUS — "Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles". Les débats autour du centre de sciences de Pont-de-Claix, composé notamment d'un planétarium, Lire plus

Le planétarium métropolitain sera construit dans le neuf sur le site des Moulins de Villancourt au Pont-de-Claix mais pas dans l'ancien bâtiment historique.
Le planétarium métropolitain attendu en 2021… à moindre coût

Le planétarium de 120 places prévu sur la commune du Pont-de-Claix ne sera finalement pas construit dans l'ancien bâtiment industriel du site des Grands Moulins Lire plus

Pose de la première pierre du centre de sciences métropolitain
Pont-de-Claix : les travaux de construction du centre de sciences métropolitain ont débuté

  FOCUS - Grenoble-Alpes Métropole a célébré, vendredi 28 mai 2021, la pose de la première pierre du futur centre de sciences sur l’ancien site Lire plus

Festivités et animations autour du Jour de la nuit samedi 9 octobre... et du Mois de la nuit
Festivités et animations autour du Jour de la nuit samedi 9 octobre… et du Mois de la nuit

FIL INFO — Vingt-sept communes de la Métropole et au-delà participent au Jour de la nuit samedi 9 octobre, en éteignant tout ou partie de Lire plus

Automne des marchés
La Métro lance l’Automne des marchés pour valoriser la diversité des marchés du territoire

FLASH INFO — Un "Automne des marchés" arrive sur le territoire métropolitain. Jusqu'au 17 octobre 2021, la Métropole de Grenoble déploie ainsi des animations sur Lire plus

Des "contrôles pédagogiques" sur la Zone à faible émission élargie à 27 communes de la Métropole
Des « contrôles pédagogiques » sur la Zone à faible émission élargie à 27 communes de la Métropole

FLASH INFO — Depuis le 27 septembre et jusqu'au 3 octobre, les polices municipales et nationales ainsi que la gendarmerie sont mobilisées pour réaliser des Lire plus

Flash Info

|

18/10

18h56

|

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin