Grenoble : un homme de 38 ans mis en examen dans le dossier du trafic de stupéfiants du quartier de l’Alma

sep article

 

FLASH INFO – Les policiers de la brigade des stupéfiants de Grenoble ont interpellé un homme de 38 ans, ce 28 avril 2021, dans le cadre d’une commission rogatoire concernant le trafic de stupéfiants du quartier de l’Alma à Grenoble. L’individu mis en examen par une juge d’instruction pour détention de stupéfiants et de complicité d’offre ou cession de stupéfiants a fait l’objet d’une mise sous contrôle judiciaire.

 

 

Nouvelle interpellation pour trafic de stupéfiants à l'Alma. Vue d'une partie du quartier de l'Alma à Grenoble. DR

Vue par­tielle du quar­tier de l’Alma à Grenoble. DR

L’homme inter­pellé par les limiers de la bri­gade des stu­pé­fiants de la Direction dépar­te­men­tale de l’Isère (DDSP) ser­vait de “nour­rice” aux tra­fi­quants de l’Alma. « [Il] aidait à confec­tion­ner les stu­pé­fiants pour la vente, sous la pres­sion d’individus dont il a dit ne pas connaître l’identité. », indi­quait ven­dredi 30 avril dans la soi­rée Éric Vaillant, pro­cu­reur de la République de Grenoble.

 

Au cours d’une per­qui­si­tion, les poli­ciers ont saisi 3,106 kilo­grammes de résine de can­na­bis, 72 grammes d’herbe de can­na­bis et 285 grammes de cocaïne. Saisies aux­quelles s’a­joutent 1 470 euros en numé­raires, un fusil à canon scié, une boîte conte­nant plu­sieurs car­touches, trois bras­sards “Police” et un gilet pare-balle.

 

Cette nou­velle inter­pel­la­tion porte un nou­veau coup au tra­fic qui rayon­nait depuis le quar­tier de l’Alma, au cœur du centre-ville de Grenoble. Après une enquête pré­li­mi­naire menée en juin 2020 sui­vie de l’ou­ver­ture d’une infor­ma­tion judi­ciaire le 1er octobre 2020, les poli­ciers ont pro­cédé à deux autres vagues d’in­ter­pel­la­tions au cours de ce début d’an­née 2021.

 

 

Douze autres trafiquants présumés mis en examen lors d’une enquête au long cours

 

Ainsi, le 25 jan­vier 2021, la bri­gade des stu­pé­fiants réa­li­sait-elle un impor­tant coup de filet avec l’in­ter­pel­la­tion de neuf tra­fi­quants pré­su­més, tous mis en exa­men. Huit d’entre eux étaient pla­cés en déten­tion pro­vi­soire, tan­dis qu’un autre – détenu pour une autre cause – fai­sait l’ob­jet d’un contrôle judi­ciaire.

 

Des contrôles anti-délinquance fructueux à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Les poli­ciers sai­sis­saient alors 3,8 kilo­grammes de résine de can­na­bis, un kilo­gramme d’herbe de can­na­bis et quinze grammes de cocaïne, ainsi que 242 302 euros en numé­raire.

 

Ils sai­sis­saient aussi un fusil d’as­saut auto­ma­tique de marque  Kalashnikov avec son char­geur garni, un fusil calibre 12 à canon scié et trois gilets pare-balles. Sans oublier deux voi­tures, deux motos, un vélo et trois trot­ti­nettes élec­triques.

 

Une seconde vague d’in­ter­pel­la­tions effec­tuée le 16 mars 2021 per­met­tait, quant à elle, de mettre en exa­men trois autres per­sonnes sus­pec­tées de tra­fic de stu­pé­fiants. Et de mettre sous les ver­rous l’une d’entre elles, tan­dis que deux autres se retrou­vaient sous contrôle judi­ciaire. Les sai­sies effec­tuées par les poli­ciers ? Deux kilo­grammes de can­na­bis, 80 grammes de cocaïne et quatre car­touches de caté­go­rie B. « Les mis en exa­men sont âgés de 20 à 40 ans », a pré­cisé Éric Vaillant.

 

Joël Kermabon

 

commentez lire les commentaires
1568 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. « Halte à la vio­lence poli­cière ! »
    Eric P.

    sep article