Le Vide à moitié vert, un pamphlet féroce du Postillon sur six ans de mandat rouge-vert à Grenoble

Le Vide à moitié vert, un pamphlet féroce du Postillon sur six ans de mandat rouge-vert à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Dans Le Vide à moitié vert, ouvrage de deux-cents pages qui vient de paraître, le fondateur du journal satirique grenoblois Le Postillon éreinte les six ans de mandat rouge-vert d’Éric Piolle et son équipe à la tête de la capitale des Alpes. Un pamphlet sans concessions qui se lit d’une traite, dans lequel Vincent Peyret dit (aussi) beaucoup de lui-même.

 

 

Imaginons qu’en lit­té­ra­ture poli­tique, les essais tentent de construire des mythes et les pam­phlets de racon­ter des his­toires. Alors Le Vide à moi­tié vert raconte celle de Vincent Peyret, fon­da­teur du jour­nal sati­rique Le Postillon, « aya­tol­lah du vélo », abs­ten­tion­niste résolu, réfrac­taire au mobile et donc sans 06 atti­tré. Le jour­na­liste éreinte durant deux-cents pages valeu­reuses le pre­mier man­dat d’Éric Piolle et de son équipe… pour se deman­der s’il n’a fina­le­ment pas été trop gentil.

 

Vincent Peyret, directeur de la publication du Postillon, prend la parole lors du procès intenté au Postillon par Christophe Ferrari. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Vincent Peyret, direc­teur de la publi­ca­tion du Postillon, pre­nant la parole lors du pro­cès intenté au Postillon par Christophe Ferrari, pré­sident de la Métro. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Et si tout cela par­tait d’un pêché ori­gi­nel ? Vincent Peyret l’a­voue : il tenait un scoop peu avant la vic­toire d’Éric Piolle.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Action dans Grenoble pour la réinstallation des cabines téléphoniques.Installation éphémère d'une cabine téléphonique à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
« Allo ? Tu ne devineras jamais d’où je t’appelle » : une action dans Grenoble pour la réinstallation des cabines téléphoniques

REPORTAGE VIDÉO - Les cabines téléphoniques feront-elles un jour leur retour? C'est en tout cas ce qu'espère l'Observatoire international pour la réinstallation des cabines téléphoniques, Lire plus

Au soir de la décision de la cour d'appel, le Postillon organise une « soirée dommages et intérêts ». L'entrée sera gratuite ou payante selon le verdict...
Attaqué par deux responsables d’Emmaüs Grenoble, Le Postillon est relaxé par la justice

FIL INFO — La justice a prononcé la relaxe du Postillon et de son rédacteur en chef Vincent Peyret. Le journal satirique grenoblois était attaqué Lire plus

Le Postillon condamné en appel pour diffamation contre le responsable d'Emmaüs Grenoble
Jugement en demi-teinte pour le procès en appel de Ferrari contre Le Postillon

FOCUS - La cour d'appel de Grenoble a, ce lundi 30 janvier, relaxé partiellement des chefs d'injures et de diffamation le bimestriel Le Postillon dans Lire plus

Au soir de la décision de la cour d'appel, le Postillon organise une « soirée dommages et intérêts ». L'entrée sera gratuite ou payante selon le verdict...
Soirée « dommages et intérêts » organisée par le Postillon lundi 30 janvier

Après un « vernissage judiciaire » ou le soutien affiché de « cent intellos à lunettes », Le Postillon n'a pas l'intention de déposer les armes, ni son sens Lire plus

Clinatec développe des implants cérébraux et des neuroprothèses. Une alliance des technologies et des neurosciences non sans risques selon ses détracteurs.
Transhumanisme, culture du secret, risques cliniques… Clinatec en six polémiques

CLINATEC ÉPISODE 5 - Depuis l'origine du projet en 2006, Clinatec, centre de recherche biomédicale grenoblois spécialisé dans le développement de dispositifs technologiques implantables dans Lire plus

Au soir de la décision de la cour d'appel, le Postillon organise une « soirée dommages et intérêts ». L'entrée sera gratuite ou payante selon le verdict...
Procès en appel du Postillon : le jugement mis en délibéré au 30 janvier

Le journal satirique, condamné le 26 septembre dernier pour injures et diffamation envers Christophe Ferrari, maire de Pont-de-Claix et président de la Métro, et sa Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin