L’entreprise Salomon lance la mise en vente de masques anti-Covid dédiés au sport

sep article

 

FLASH INFO – Un masque muni d’une cavité au-dessus de la bouche pour éviter son aspiration lors d’une pratique physique. C’est le produit proposé par les sociétés françaises Salomon et Chamatex en partenariat avec Groupe Zebra, une agence de design basée dans le Rhône. Certifié de catégorie 1, il garantit une protection efficace contre la Covid-19.

 

 

Respirabilité. Voilà le maître-mot des indus­triels qui se lancent dans le match pour équi­per les spor­tifs de masques fil­trant les flux d’air entrants tout en per­met­tant l’ex­pul­sion du CO2. Objectif : pou­voir pra­ti­quer une acti­vité intense sans réa­li­ser plus d’efforts que néces­saire.

 

Version été du masque de Salomon dédié à la pratique du sport. © Salomon

Version été du masque de Salomon dédié à la pra­tique du sport. © Salomon

Fabriqués à par­tir de poly­es­ters légers, les masques Salomon filtrent au moins 90 % des par­ti­cules de 3 µm1Conformément aux normes UNS1 en France et CWA 17553:2020 en Europe. Et peuvent être lavés une cin­quan­taine de fois jus­qu’à 40C°.

 

Cette réus­site tech­nique a néces­sité plus de neuf mois de recherches. Le masque Salomon, s’ap­puyant sur l’ex­per­tise de Chamatex, fabri­cant ardé­chois de tex­tile tech­nique, est vendu 18 euros l’unité pour la ver­sion été. Il se décline aussi en ver­sion hiver avec un tour de cou, à 38 euros.

 

 

Une production limitée dans un secteur en développement

 

Salomon n’est tou­te­fois pas le pre­mier à pré­sen­ter un masque de ce type. Une marque ita­lienne, Uyn, en vend déjà un depuis avril 2020. Une entre­prise fran­çaise R‑PUR, spé­cia­li­sée depuis 2015 dans les masques anti-pol­lu­tion, fait savoir au média Sport & Tourisme que son pro­to­type Nano light est aujourd’hui « adopté par de nom­breux spor­tifs de haut niveau ». Après quelques rup­tures de stock, la vente se fait seule­ment en ligne. Quant au groupe Valsem, il reven­dique une pro­duc­tion, 100% « Made in France », de masques en tissu avec un sys­tème de fil­trage très res­pi­rant.

 

Salomon-Chamatex cible tou­te­fois le grand public et estime pou­voir pro­duire 10 000 masques chaque mois, grâce à des sites dans la région Rhône-Alpes et dans l’Aveyron (avec Bosch). De quoi accom­pa­gner la réou­ver­ture des salles de sport… et per­mettre à leur gérant de res­pi­rer, eux aussi, un peu mieux.

 

Antonin Aubry

 

1 Conformément aux normes UNS1 en France et CWA 17553:2020 en Europe

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1436 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.