Violences contre des policiers municipaux d’Échirolles sur la place Beaumarchais

sep article

 

FLASH INFO – Les services de la Direction départementale de la Sécurité publique de l’Isère font état de violences contre des policiers municipaux d’Échirolles, survenues mardi 2 février aux alentours de midi.

 

Alors que des agents pro­cé­daient à l’en­lè­ve­ment de mobi­liers « ser­vant sur le point deal habi­tuel » de la place Beaumarchais, les poli­ciers muni­ci­paux qui les assis­taient ont essuyé des jets de pro­jec­tiles et des injures, décrit la Sécurité publique. Après avoir causé des dégâts sur la car­ros­se­rie du véhi­cule des poli­ciers, les auteurs des faits ont pris la fuite. Les Brigades de sécu­rité de ter­rain (BST) ont été sol­li­ci­tées pour recher­cher les indi­vi­dus.

 

Les locaux de la police municipale d'Échirolles avaient été la cible de tirs de mortier d'artifice en octobre 2020. DR

Les locaux de la police muni­ci­pale d’Échirolles avaient été la cible de tirs de mor­tier d’ar­ti­fice en octobre 2020. DR

Peu après, les poli­ciers muni­ci­paux se sont retrou­vés face aux auteurs des jets de pro­jec­tiles. « Les indi­vi­dus por­taient alors des coups aux poli­ciers muni­ci­paux (Coups de poings, gifles) », écrit encore la DDSP.

 

Deux des per­sonnes ont été inter­pel­lées par les BST, tan­dis que la troi­sième qui a pris la fuite a été iden­ti­fiée. Légèrement bles­sés, les poli­ciers muni­ci­paux ont porté plainte. Le tout se dérou­lant dans un « cli­mat tendu » au sein du quar­tier.

 

L’incident s’ins­crit dans une série d’al­ter­ca­tions. La veille, lundi 1er févier, un jeune échi­rol­lois de 15 ans était déjà placé en garde à vue après avoir « porté un coup de poing au niveau du cou » d’un gar­dien de la paix durant une pal­pa­tion dans le cadre d’un contrôle. Le fonc­tion­naire a éga­le­ment porté plainte. Le ven­dredi 29 jan­vier au soir, c’est à Grenoble que des poli­ciers muni­ci­paux ont, pour leur part, été la cible de tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice, après avoir cher­ché à dis­per­ser un groupe de jeunes sur le point de se battre.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1875 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article