Arbres en ville : la Ville de Grenoble fait le point à l’occasion de la saison de plantation 2020 – 2021

sep article

 

FOCUS — À l’occasion de la saison de plantation d’arbres, l’adjoint grenoblois en charge de la Nature en ville Gilles Namur fait le point sur la politique arboricole de Grenoble. Et affiche la volonté d’intégrer les habitants, associations ou entreprises dans la démarche, à la faveur du titre de Capitale verte européenne 2022. Une politique arboricole conduite de concert avec la Métro, qui prépare une stratégie globale pour l’ensemble du territoire.

 

 

Pour Gilles Namur, adjoint de Grenoble en charge de la Nature en ville, les arbres sont la réponse aux défis cli­ma­tiques et envi­ron­ne­men­taux à venir. « L’outil majeur pour lut­ter contre les îlots de cha­leur, c’est l’arbre », rap­pelle l’élu. Qui l’é­rige aussi en refuge pour la bio­di­ver­sité, en agent idéal pour amé­lio­rer la qua­lité de l’air et rap­pelle « qu’il par­ti­cipe au bien-être des habi­tants ».

 

De gauche à droite : Sylvain Laval, vice-président à la Voirie de la Métropole, et Gilles Namur, adjoint de Grenoble en charge de la Nature en ville. Les élus font le point sur la politique arboricole menée sur le territoire. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Sylvain Laval (à gauche), vice-pré­sident à la Voirie de la Métropole, et Gilles Namur, adjoint de Grenoble en charge de la Nature en ville, font le point sur la poli­tique arbo­ri­cole menée sur le ter­ri­toire. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Une décla­ra­tion d’a­mour lancé à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion de la sai­son de plan­ta­tion d’arbres de la Ville de Grenoble. Une sai­son 2020 – 2021 débu­tée en novembre der­nier, avec 110 arbres plan­tés sur les 550 de pré­vus. Le tout dans des cir­cons­tances par­ti­cu­lières. « Les condi­tions sani­taires ne nous ont pas per­mis de plan­ter autant d’arbres que nous aurions voulu », regrette ainsi Gilles Namur.

 

 

Un solde positif entre coupes et plantations, assure la Ville

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1835 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Tous les arbres ont été cou­pés sur l’a­ve­nue Félix Viallet entre le cours Jean Jaurès et la gare, parce qu’ils étaient « condam­nés » et effec­ti­ve­ment ils l’é­taient : condam­nés à mort par la muni­ci­pa­lité « verte ». Parce qu’ils appor­taient trop de « fraî­cheur » ?
    Les mêmes arbres, très exac­te­ment les mêmes, sont tou­jours là sur l’a­ve­nue entre Jean Jaurès et le centre-ville et se portent bien. J’espère ne pas les avoir condam­nés en disant cela.

    sep article