Grandalpe, un grand projet urbain et sociétal aux contours encore flous

sep article

 

DÉCRYPTAGE – La Métropole de Grenoble vient de donner le coup d’envoi du vaste projet urbain Grandalpe à l’horizon 2050. Une enveloppe de 46 millions va accompagner le déploiement des premières opérations. Bien qu’ayant suscité peu de contestations à ce stade en dehors du projet d’extension du centre commercial Grand’Place, le projet Grandalpe reste flou, en particulier le modèle de développement post-carbone dont il se prévaut. Et certains conseillers métropolitains réclament plus d’informations pour y voir clair.

 

 

Renzo Sulli et Christophe Ferrari lors d'une visite de chantier, rue général Mangin, dans le cadre du développement du réseau Chronovélo, le 25 novembre 2019. © Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Renzo Sulli, vice-pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole chargé des grands pro­jets d’a­mé­na­ge­ment et du renou­vel­le­ment urbain © Manon Heckmann – Placegrenet.fr

À l’horizon 2050, le ter­ri­toire de la cen­tra­lité sud de l’agglomération bap­tisé Grandalpe devrait res­sem­bler à un espace urbain attrac­tif, rési­lient, dyna­mique, paré à affron­ter l’ensemble des défis éco­lo­giques et éco­no­miques qui s’annoncent.

 

« C’est vrai­ment un dos­sier por­teur de nos volon­tés en matière de tran­si­tion, de lien social, de soli­da­rité, de renou­vel­le­ment urbain », a sou­tenu lors du conseil métro­po­li­tain du 18 décembre Renzo Sulli, vice-pré­sident de la Métro chargé des grands pro­jets d’a­mé­na­ge­ment et du renou­vel­le­ment urbain.

 

« C’est un pro­jet à trente ans. On va déjà se pro­je­ter dans les dix pro­chaines années », a pour­suivi Renzo Sulli, par ailleurs membre du groupe Communes, coopé­ra­tion et citoyen­neté (CCC). Et c’est en vue d’ac­com­pa­gner les opé­ra­tions lan­cées sur cette période que la Métropole de Grenoble vient de voter un pre­mier chèque de 46 mil­lions d’euros. Une somme répar­tie en trois volets : 20 mil­lions pour les opé­ra­tions d’aménagement, 17 pour la requa­li­fi­ca­tion des espaces publics et 9 mil­lions pour les actions de pilo­tage du pro­jet.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3585 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Les muni­ci­pa­li­tés com­mu­nistes d’Echirolles et de Saint Martin d’Hères se sont ser­vies des EELvercolos, idiots utiles (dixit Lénine) grâce aux­quels ils par­viennent à dépor­ter l’ac­ti­vité du centre ville de Grenoble dans leurs centres com­mer­ciaux rin­gards.
    Des lieux extra­or­di­nai­re­ment laids mais acces­sibles, où le peuple vient en voi­ture rem­plir son coffre, pen­dant que quelques bobos béats qui n’ont rien com­pris pédalent dans un « Coeur de Ville Coeur de Métropole » déser­ti­fié.

    sep article