Occupation d’un immeuble de l’Abbaye : un bras de fer s’engage entre la Ville de Grenoble et le Dal 38

sep article



 

FOCUS – Le Droit au logement de l’Isère (Dal 38) organisait un rassemblement devant la mairie de Grenoble, ce mercredi 23 décembre 2020, en soutien des occupants d’un immeuble vide du quartier de l’Abbaye squatté depuis le 9 décembre. L’association exigeait une nouvelle audience en mairie en vue de « véritables négociations » pour le rétablissement des fluides récemment coupés à la demande d’Actis, mais aussi pour le relogement « digne et décent » des habitants.

 

 

Immeuble à l'Abbaye : l'occupation vire au bras de fer. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Un nou­veau ras­sem­ble­ment impulsé par l’as­so­cia­tion Droit au loge­ment de l’Isère (Dal 38) a eu lieu ce mer­credi 23 décembre à 11 heures devant la mai­rie de Grenoble. En cause, la situa­tion d’une cin­quan­taine de per­sonnes, aupa­ra­vant sans abri, squat­tant un immeuble vide du quar­tier de l’Abbaye investi par les mili­tants du Dal le 9 décembre der­nier et sur lequel l’as­so­cia­tion demande au maire d’u­ser de son droit de réqui­si­tion.

 

Au nombre des mani­fes­tants, des membres de Dal, les occu­pants du lieu dont des jeunes majeurs étran­gers et leur sou­tiens. Tous tenaient à réagir à la cou­pure de l’élec­tri­cité, de l’eau et du chauf­fage opé­rée ces der­niers jours sur demande d’Actis1Actis pré­sidé par Élisa Martin, pre­mière adjointe d’Éric Piolle, reste le ges­tion­naire du bâti­ment jus­qu’au 31 décembre 2020, avant sa reprise en ges­tion par l’Établissement public fon­cier local du Dauphiné (EPFL). en appor­tant des cadeaux de Noël et des blocs de glace aux élus « impli­qués dans ces cou­pures », indique le Dal. Ils deman­daient l’ou­ver­ture de « véri­tables négo­cia­tions », le « réta­blis­se­ment des fluides » dans les appar­te­ment occu­pés ainsi que des solu­tions de relo­ge­ment « décentes et pérennes ».

 

Tout l’ob­jet d’une lettre adres­sée le même jour à Éric Piolle par Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole natio­nal de Droit au loge­ment, lequel bien qu’at­tendu n’a­vait pas pu rejoindre le ras­sem­ble­ment.

 

 

L’eau, l’électricité et le chauffage coupés à la demande du gestionnaire de l’immeuble

 

En effet, ce mer­credi 23 décembre, la ten­sion a fran­chi un cran après les cou­pures suc­ces­sives, de l’élec­tri­cité, de l’eau et du chauf­fage urbain dans les appar­te­ments des occu­pants. « Une stra­té­gie pour vider l’im­meuble de l’Abbaye de ses occu­pants », a dénoncé l’as­so­cia­tion de défense des mal-logés.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2513 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article