Mila a été mise à l'écart du lycée militaire. La jeune lycéenne iséroise avait divulgué le nom de l'établisement, tenu secret.

Nouvelles menaces de mort sur Mila, une enquête judi­ciaire est ouverte

Nouvelles menaces de mort sur Mila, une enquête judi­ciaire est ouverte

FIL INFO – Le par­quet de Vienne en Isère a ouvert le 15 novembre 2020 une enquête pour « menaces de mort par écrit » et « har­cè­le­ment élec­tro­nique » dans l’af­faire Mila. La jeune lycéenne isé­roise, qui avait été mena­cée en jan­vier après avoir cri­ti­qué l’is­lam dans une vidéo Instagram, est à nou­veau har­ce­lée suite à des pro­pos tenus cette fois sur Tik Tok.

Mila, la jeune lycéenne isé­roise a réitéré ses pro­pos qu’elle avait tenus contre l’is­lam en jan­vier. Avant de rece­voir des menaces de mort – DR

Mila, la jeune lycéenne isé­roise, mena­cée de mort pour avoir cri­ti­qué l’is­lam le 19 jan­vier der­nier, a de nou­veau été la cible de menaces après avoir posté une vidéo le 14 novembre der­nier sur le réseau Tik Tok.

Dans cette vidéo publiée en story sur le réseau social et relayée en masse sur le net, la jeune fille de 17 ans s’en est prise à Allah et a tenu des pro­pos pro­vo­ca­teurs vis-à-vis de l’is­lam. Ce qui lui a valu de rece­voir en nombre des mes­sages hai­neux. « Une tren­taine à la minute », pré­cise-t-elle. Et notam­ment une menace de mort en allu­sion à la déca­pi­ta­tion du pro­fes­seur d’histoire-géographie Samuel Paty.

Le par­quet de Vienne a donc ouvert le 15 novembre 2020 une enquête pour « menaces de mort par écrit » et « har­cè­le­ment élec­tro­nique » dans l’af­faire Mila. Cette enquête a été « confiée en cosai­sine à la divi­sion de lutte contre les crimes de haine de l’Office cen­tral de lutte contre les crimes contre l’humanité, les géno­cides et les crimes de guerre [] ainsi qu’à la sec­tion de recherche de la gen­dar­me­rie natio­nale de Grenoble », a fait savoir dans un com­mu­ni­qué repris par Le Monde la pro­cu­reure de Vienne Audrey Quey. Les auteurs de ces menaces encourent jus­qu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

« C’est de la persécution »

« Ce n’est plus de la contro­verse, c’est de la per­sé­cu­tion contre une mineure qui plus est », a défendu Marlène Schiappa dans un tweet. La ministre délé­guée à la Citoyenneté a pré­cisé adres­ser dès ce 16 novembre un signa­le­ment au procureur.

Dans la pre­mière enquête ouverte après les menaces de mort reçues en début d’an­née, plu­sieurs per­sonnes ont été mises en exa­men. Dont trois ado­les­cents en juin der­nier. Le 1er octobre, un jeune homme de 23 ans a été condamné à dix-huit mois de pri­son ferme par le tri­bu­nal d’Auch.

Patricia Cerinsek

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : l’é­cole Christophe-Turc, un nou­vel éta­blis­se­ment occupé par des parents pour mettre à l’a­bri des enfants à la rue

FOCUS - L'école Christophe-Turc, au Village olympique, a rejoint le mouvement d'occupation lancé dans plusieurs écoles grenobloises depuis l'automne 2022. Des parents d'élèves, soutenus par Lire plus

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Une partie des technologies développées chez Orange à Meylan s'appuie sur des outils déjà existants, tels les tablettes numériques. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Orange : un salon “recherche et inno­va­tion” orga­nisé à Meylan pour envi­sa­ger le futur

REPORTAGE - Réunir ses équipes ainsi que quelques invités, et donner une idée de ce que pourraient être les technologies et applications numériques du futur. Lire plus

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Vercors ce vendredi 27 janvier 2023. En cause : la baisse de moyens et d'heures de soutien décidée par le rectorat, dont vont faire les frais les élèves en difficulté © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Collège Vercors à Grenoble : ensei­gnants et parents tou­jours mobi­li­sés et scep­tiques face aux pro­po­si­tions du rectorat

FOCUS - Soutenus par les parents d'élèves, mobilisés ce vendredi 27 janvier 2023, les enseignants du collège Vercors, à Grenoble, poursuivent leur grève reconductible, entamée Lire plus

Plus de 200 personnels soignants se sont rassemblés au CHU de Grenoble pour réclamer plus de bras plus de lits et de moyens pour ne pas mettre en danger la vie leurs patients. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Plus de 200 soi­gnants ras­sem­blés au CHU de Grenoble pour exi­ger, sans délai, « l’ac­cès aux soins pour tous »

FOCUS - En réponse à l'appel de médecins du CHU de Grenoble, plus de 200 personnels soignant en grève se sont rassemblés à 13 heures Lire plus

Une conférence de l'Imam Ismaïl et de Nader Abou Anas à Grenoble le 29 janvier fait polémique
Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

FOCUS - Une conférence réunissant deux imams considérés comme des prédicateurs radicaux, l'imam Ismaël et Nader Abou Anas, prévue à Grenoble le dimanche 29 janvier Lire plus

Flash Info

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

|

20/01

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !