Une prime de 1000 euros pour les Saad ? Un aide à domicile accuse le Département de « tour de passe »

sep article



 

DROIT DE SUITE – En mai 2020, Éric Perrichet, aide à domicile de Saint-Martin-d’Hères, signait une tribune pour appeler au versement d’une prime Covid pour sa profession. Quelques mois plus tard, le Département annonce une “prime confinement” pour les services d’aide et d’accompagnement à domicile. Pourtant, l’auteur de la tribune estime que le compte n’y est pas.

 

 

Mille euros de prime… ou seule­ment 300 ? Au début du mois d’oc­tobre, le Département de l’Isère annon­çait la mise en place d’une “prime confi­ne­ment” pour les ser­vices d’aide et d’accompagnement à domi­cile (Saad). Rétroactive, la prime repré­sente une gra­ti­fi­ca­tion de 3 euros bruts par heure. Et s’a­dresse aux aides à domi­cile ayant exercé durant la période de confi­ne­ment du prin­temps 2020.

 

Les aides à domicile vont-ils bénéficier d'une aide de 1000... ou de 300 euros ? DR

Les aides à domi­cile vont-ils béné­fi­cier d’une aide de 1000… ou de 300 euros ? DR

 

Pas de quoi satis­faire Éric Perrichet. L’aide à domi­cile mar­ti­né­rois avait pour­tant signé une tri­bune, publiée par Place Gre’net, dans laquelle il deman­dait une prime Covid pour les Saad. À ses yeux, le compte n’y est pas. Dans une (nou­velle) lettre adres­sée au pré­sident du Département, Éric Perrichet qua­li­fie même l’an­nonce de la col­lec­ti­vité de « plus beau tour de passe de ces der­niers mois ».

 

 

« Un calcul d’apothicaire », juge l’aide à domicile

 

« Tout d’a­bord vous oubliez de dire que ces 3 euros sont des euros char­gés, ce qui signi­fie qu’ils
vont deve­nir 1 euro + ou – en net », déve­loppe Éric Perrcihet. Avant de pour­suivre : « Ensuite, vous pré­ci­sez que cette gra­ti­fi­ca­tion horaire ne sera ver­sée que pen­dant les périodes de confi­ne­ment ». Résultat ? Pour un temps plein tra­vaillant 151 heures par mois, deux mois de confi­ne­ment avec une prime d’un euro net don­ne­rait « dans le meilleur des cas » 302 euros nets.

 

Jean-Pierre Barbier est accusé de "tour de passe" dans l'annonce d'une prime pour les aides à domicile © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier est accusé de « tour de passe » dans l’an­nonce d’une prime pour les aides à domi­cile. © Florent Mathieu – Place Gre’net

De quoi don­ner envie à l’aide à domi­cile d’i­ro­ni­ser : « Où est pas­sée la prime de 1000 euros ? Il en manque quand même énor­mé­ment. » Et de consi­dé­rer que Jean-Pierre Barbier « sup­pute […] de nom­breuses périodes de confi­ne­ment, au moins 3 de même durée pour arri­ver presque à 1000 euros ».

 

En somme, estime Éric Perrichet, une « nou­velle décon­ve­nue qui ne man­quera pas une fois de plus d’in­ter­pel­ler notre pro­fes­sion ». Et même une « déci­sion injuste et trom­peuse ».

 

« Comment peut-on encore humi­lier de la sorte une popu­la­tion aux condi­tions de tra­vail déjà pré­caires, alors que cer­tains dépar­te­ments n’ont pas hésité à mettre la main à la poche sans cal­cul d’a­po­thi­caire ? », conclut l’aide à domi­cile.

 

Florent Mathieu

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1334 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.