Encore quelques jours pour postuler aux « visites insolites » du CNRS, prévues au mois d’octobre

sep article



 

FLASH INFO — Il reste encore quelques jours pour candidater aux « Visites insolites » du CNRS. Un rendez-vous prévu dans le cadre de la Fête de la Science du 2 au 12 octobre.

 

Le prin­cipe du concours ? « De petits groupes de visi­teurs, tirés au sort, pour­ront par­ti­ci­per à des expé­riences au sein des labo­ra­toires du CNRS et de ses par­te­naires ». Trois labo­ra­toires de la délé­ga­tion Alpes du CNRS par­ti­cipent à l’o­pé­ra­tion : EDyTEM (Environnement, dyna­miques et ter­ri­toires de la mon­tagne), Legi (Écoulements géo­phy­siques et indus­triels) et IsTerre (Institut des sciences de la Terre)

 

 

EDyTEM pro­pose ainsi d’ac­com­pa­gner l’un de ses cher­cheurs dans la grotte des Échelles, « pour rele­ver en 3D un tron­çon de gale­rie, faire la mise en place du maté­riel sur le ter­rain, puis, en salle de trai­ter les don­nées pour pro­duire le modèle 3D ». Le labo­ra­toire Legi, pour sa part, invite les par­ti­ci­pants à décou­vrir la pla­te­forme tour­nante Coriolis, et cela… à l’in­té­rieur même de la cuve, vidée pour l’oc­ca­sion.

 

La plateforme Coriolis du laboratoire Legi © CNRS

La pla­te­forme Coriolis du labo­ra­toire Legi © CNRS

Enfin, IsTerre donne ren­dez-vous « à la recherche des indices géo­lo­giques dans la vieille ville ». Une “pro­me­nade » dans les rues de Grenoble en com­pa­gnie d’un cher­cheur, pour « iden­ti­fier les indices per­met­tant de com­prendre la coha­bi­ta­tion des deux his­toires : humaine et géo­lo­gique ». Dans les trois cas, la can­di­da­ture implique de répondre à un ques­tion­naire sur le centre d’ac­ti­vité des labo­ra­toires… et celui-ci n’a rien d’une for­ma­lité !

 

Envie de par­ti­ci­per ? Les can­di­da­tures sont ouvertes jus­qu’au 20 sep­tembre 2020. Y com­pris, au demeu­rant, pour d’autres labo­ra­toires sur le sol fran­çais. « Les lau­réats seront sélec­tion­nés aléa­toi­re­ment parmi les per­sonnes ayant répondu cor­rec­te­ment à cha­cune de ces ques­tions afin de consti­tuer des groupes d’une dizaine de per­sonnes au maxi­mum », indique le CNRS. Qui pré­cise que les tra­jets res­tent à la charge des par­ti­ci­pants.

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1279 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.