Port du masque obligatoire sur certains secteurs de Grenoble à compter du samedi 29 août

sep article



 

FIL INFO — Alors que le port du masque est étendu pour l’ensemble des marchés, vide-greniers et brocantes de l’Isère, la Ville de Grenoble va plus loin. En accord avec la préfecture de l’Isère, le masque est rendu obligatoire sur plusieurs secteurs de la commune à compter du samedi 29 août. 

 

 

Sans sur­prise, le masque est désor­mais de rigueur sur l’en­semble des mar­chés de plein air du dépar­te­ment, annonce la pré­fec­ture de l’Isère. La mesure, qui ne concer­nait jus­qu’à pré­sent qu’un cer­tain nombre de com­munes, est donc éten­due à la tota­lité du ter­ri­toire. Sont éga­le­ment concer­nés les bra­de­ries et les vide-gre­niers. Pour rap­pel, les récal­ci­trants pour­ront être sanc­tion­nés d’une amende de 135 euros.

 

Lionel Beffre, préfet de l'Isère, lors d'une opération de sensibilisation au port du masque © Florent Mathieu - Place Gre'net

Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère, lors d’une opé­ra­tion de sen­si­bi­li­sa­tion au port du masque © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Mais à Grenoble,  le port du masque sera éga­le­ment obli­ga­toire sur plu­sieurs sec­teurs de la ville dès le samedi 29 août pour toute per­sonne de plus de 11 ans. Et ceci « face à l’augmentation du nombre de conta­mi­na­tions au Covid-19 sur le ter­ri­toire, ainsi que le risque accru posé par le retour en classe des éco­liers et éco­lières, le retour des 60 000 étu­diant-es sur le cam­pus, et le retour de vacances des familles », écrit la Ville de Grenoble.

 

 

Des stands pour sensibiliser la population

 

Éric Piolle, maire de Grenoble © Place Gre'net

Éric Piolle, maire de Grenoble © Place Gre’net

Les sec­teurs concer­nés sont déli­mi­tés par : le bou­le­vard Gambetta, le quai de France, le quai Perrière, le quai Jouvin, le quai des Allobroges, le pont de Chartreuse, la rue Massena, le bou­le­vard Maréchal-Leclerc, l’a­ve­nue Saint-Roch, la rue Hébert, la place de Verdun, la rue Lesdiguières. Le bel­vé­dère de la Bastille est éga­le­ment concerné.

 

Une déci­sion et un choix de sec­teurs défi­nis de concert entre la pré­fec­ture et la Ville de Grenoble.

 

« La Ville de Grenoble va dis­po­ser des stands dans l’espace public pour sen­si­bi­li­ser la popu­la­tion au nou­veau péri­mètre de l’obligation du port du masque. Des affiches seront dis­po­sées à toutes les entrées de ce péri­mètre », indiquent les ser­vices muni­ci­paux. Tandis qu’Éric Piolle, maire de Grenoble, estime que « nous devons conti­nuer à nous mobi­li­ser, à veiller les uns sur les autres, pour réduire le risque d’un nou­veau confi­ne­ment ».

 

FM

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
4542 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. D’aucuns diront que c’est une insup­por­table atteinte aux liber­tés.
    Je tiens à les ras­su­rer, à Grenoble il en reste plein : s’al­coo­li­ser dans la rue, pis­ser, taguer, fumer du shit, rou­ler à vélo dans les rues pié­tonnes, gueu­ler à 3h du matin, faire des rodéos, brû­ler des pou­belles, etc, etc
    Car ICI C’EST GRENOBLE
    Ici c'est Grenoble !

    sep article
  2. Vu l’ambiance par­fai­te­ment délé­tère qui règne sur tout le pays le pré­fet et le maire ne pou­vaient faire autre­ment que d’exiger le port du masque en centre ville.
    pour­tant de plus en plus de méde­cins disent que ce n’est pas en mar­chant dehors qu’on risque d’attraper le virus. Il fau­drait que 2 per­sonnes soient face à face une dizaine de minutes pour qu’il y ait un risque que si l’une est malade elle passe son virus à l’autre !
    C’est tel­le­ment à l’encontre de tout ce qu’on entend des grands pontes relayés par les poli­tiques qui voient là une ren­trée bien tran­quille sans manifs pour cause de ras­sem­ble­ments inter­dits
    Dormez braves gens le covid veille

    sep article
  3. Valable pour les enfants de moins de 11 ans aussi ?

    sep article
    • FM

      26/08/2020
      21:33

      Bonsoir. Non, comme d’ha­bi­tude la mesure est uni­que­ment obli­ga­toire à par­tir de onze ans. Cordialement.

      sep article
  4. Éric Piolle, à d’autres choses à faire,.. par monts et par vaux pour se faire connaître en vue de la Présidentielle, c’est vrai qu’il a du bou­lot avec son charisme..Le bon­homme !
    Bon, Protégez vous les uns les autres, il a du zap­per les vidéos de Mistral, ça là fout mal pour le 1er OPJ, de la ville, c’est vrai qu’a­vec un petit stand covid c’est tran­quille !!
    On se foca­lise et on foca­lise sur­tout le citoyen sur la covid..on lui explique que la covid est bien plus dan­ge­reux que les anec­dotes de fusillades… Ou autres.
    Dormez tran­quille citoyens gre­no­blois, je veille sur vous !!!!!

    sep article
  5. Pendant ce temps cer­tains gérants de bars aux ter­rasses bon­dées ne res­pectent rien, nous pour­rons conti­nuer à assis­ter à cela mas­qués pen­dant que leurs clients sont qua­si­ment à touche touche👎 Et bien sur la muni­ci­pa­lité laisse faire 😒

    sep article