Cinq suspects dont quatre mineurs en garde à vue pour violences sur le maire de Miribel-les-Echelles

sep article



FLASH INFO – La brigade de gendarmerie de Meylan a interpellé cinq personnes dans le cadre de l’enquête sur l’agression de William Dufour, maire de Miribel-les-Echelles, le 27 juillet 2020. Les suspects, dont quatre mineurs et un majeur de 19 ans, sont actuellement en garde à vue. Les auditions et l’enquête se poursuivent.

 

La bri­gade de gen­dar­me­rie de Meylan a inter­pellé ce mer­credi 5 août cinq per­sonnes sus­pec­tés de l’a­gres­sion de William Dufour, le maire de Miribel-les-Echelles le 27 juillet 2020. Leurs gardes à vue pour « vio­lences sur le maire de Miribel-Les-Echelles »  ont été pro­lon­gées jus­qu’à ce jeudi matin, indique Boris Duffau, pro­cu­reur de la République adjoint. L’enquête et les audi­tions des jeunes sus­pects par les gen­darmes se pour­suivent tou­jours ce 6 juillet au matin..

 

Les cinq auteurs pré­su­més, quatre mineurs âgés de 17 ans et un majeur de 19 ans « n’ha­bitent pas sur cette com­mune », pré­cise le pro­cu­reur. Qui rajoute que « certains habitent Moirans et Saint-Jean-de-Moirans », deux loca­li­tés éloi­gnées d’une ving­taine de kilo­mètres du lieu de l’a­gres­sion.

 

Ce 27 juillet 2020, le maire était en réunion avec deux autres élus lors­qu’il a entendu « des bruits de scoo­ter puis de feux d’artifices sur la place du vil­lage », avait rap­porté le par­quet. Alors qu’il deman­dait aux tru­blions de ces­ser leur nui­sances, William Dufour se voyait menacé et brûlé par un  feu d’ar­ti­fice tan­dis qu’un des indi­vi­dus le frap­pait à la tête. Suite à ces vio­lences, l’é­dile âgé de 51 ans pré­sen­tait une brû­lure et une bles­sure à une main ainsi que des plaies au visage jus­ti­fiant sept jours d’in­ca­pa­cité tem­po­raire totale (ITT).

 

JK

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
3102 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.