Quelles suites seront données à la Convention citoyenne pour le climat ? © Joël Kermabon - Place Gre'net

Après la Convention citoyenne, « à chacun de s’emparer du sujet » clament les Citoyens pour le climat de Grenoble

Après la Convention citoyenne, « à chacun de s’emparer du sujet » clament les Citoyens pour le climat de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Le rapport issu des travaux de la Convention citoyenne pour le climat est désormais sur le bureau d’Emmanuel Macron. Outre ce qu’il en adviendra, le collectif des Citoyens pour le climat de Grenoble attend désormais du public qu’il s’empare des mesures préconisées. L’occasion, ce jeudi 25 juin 2020, d’une opération médiatique en présence de trois participantes à la fameuse convention.

 

 

Des passants consultent la liste des 149 mesures issues de la Convention citoyenne pour le climat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des pas­sants consultent la liste des 149 mesures issues de la Convention citoyenne pour le cli­mat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce jeudi 25 juin 2020, les col­lec­tifs et asso­cia­tion gre­no­blois Citoyens pour le cli­mat, Alternatiba-ANVCop21 et Fridays for future don­naient ren­dez-vous place Saint-André à Grenoble.

 

L’occasion d’une ren­contre infor­melle avec trois des quelque 150 per­sonnes repré­sen­ta­tives de la diver­sité de la société fran­çaise ayant par­ti­cipé à la Convention citoyenne pour le cli­mat (CCC).

 

En l’oc­cur­rence, une expé­rience démo­cra­tique inédite en France, fruit des conclu­sions du Grand débat natio­nal, d’une pro­po­si­tion du col­lec­tif Gilets citoyens et du Conseil éco­no­mique, social et envi­ron­ne­men­tal (Cese).

 

Ainsi, du 4 octobre 2019 au 21 juin 2020, ces citoyens tirés au sort ont-ils plan­ché sur la défi­ni­tion d’une série de mesures per­met­tant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émis­sions de gaz à effet de serre d’ici 20301Par rap­port aux chiffres de 1990. Et ce, était-il bien pré­cisé dans la lettre de mis­sion du gou­ver­ne­ment, « dans un esprit de jus­tice sociale ».

 

 

Un rapport de 600 pages compilant 149 propositions pour le climat

 

Le résul­tat de ces neuf mois de tra­vaux ? Un énorme rap­port de 600 pages fort d’un satis­fe­cit de 95 % com­pi­lant 149 pro­po­si­tions remis ce 21 juin 2020 à la ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire, Élisabeth Borne. Un « vrai pro­jet de société » a estimé, quant à elle, Laurence Tubiana, direc­trice de la Fondation euro­péenne pour le cli­mat (ECF) et copré­si­dente du comité de gou­ver­nance de la convention.

 

Quelles suites seront données à la Convention citoyenne pour le climat ? © Joël Kermabon - Place Gre'net

Quelles suites seront don­nées à la Convention citoyenne pour le cli­mat ? © Joël Kermabon – Place Gre’net

Il reste cepen­dant que ce volu­mi­neux rap­port n’est que le pre­mier tome d’une suite res­tant à écrire. Désormais déposé sur le bureau d’Emmanuel Macron, il revient au pré­sident de la République de sta­tuer sur son destin.

 

À cet effet, le chef de l’État rece­vra les 150 par­ti­ci­pants ce lundi 29 juin à l’Élysée, « afin d’ap­por­ter une pre­mière réponse à leurs pro­po­si­tions ».

 

De fait, s’in­quiètent col­lec­tifs et asso­cia­tions, il y a péril en la demeure. « Les mesures ainsi pré­co­ni­sées doivent à pré­sent nour­rir l’ac­tion publique, tout comme celle du légis­la­teur. » Et ce d’au­tant plus que deux d’entre elles pour­raient même faire l’ob­jet d’un réfé­ren­dum, si tou­te­fois le pré­sident le déci­dait. Pour autant, « sou­met­tra-t-il “sans filtre” l’ensemble des pro­po­si­tions citoyennes au tra­vail légis­la­tif ou réfé­ren­daire, comme il l’a assuré ? », inter­roge le site d’in­for­ma­tions en ligne Bastamag.

 

 

Après la convention, « chaque délai et chaque hésitation aggravent la crise »

 

Le col­lec­tif Citoyens pour le cli­mat Grenoble (CPLC) de Grenoble ne dit pas autre chose : il faut que la mayon­naise prenne. « Il nous appar­tient main­te­nant de faire en sorte que ces pro­po­si­tions ne soient pas invi­si­bi­li­sées, édul­co­rées ou détri­co­tées », explique-il dans un com­mu­ni­qué.

 

Et c’est d’ailleurs bien dans cet esprit qu’é­tait orga­ni­sée place Saint-André l’o­pé­ra­tion agré­men­tée d’une per­for­mance de l’ar­tiste Myla Al Messa. L’objectif des orga­ni­sa­teurs ? Que les par­ti­ci­pantes isé­roises puissent répondre en direct aux ques­tions du public, des inter­nautes et des col­lec­tifs éco­lo­gistes grenoblois.

 

Une marche organisée à l'appel du collectif Citoyens pour le clilat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une marche orga­ni­sée à l’ap­pel du col­lec­tif Citoyens pour le cli­mat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Il ne faut plus perdre de temps », alertent à l’u­nis­son les défen­seurs du cli­mat. « Compte tenu du degré d’urgence cli­ma­tique, chaque délai et chaque hési­ta­tion aggravent la crise. Dans ce contexte, rendre publique et média­ti­ser ces pro­po­si­tions, en débattre le plus lar­ge­ment pos­sible est pri­mor­dial pour notre ave­nir », expliquent les orga­ni­sa­teurs. « Là, ils n’é­taient que 150. Ce qu’on attend main­te­nant, c’est que cha­cun se sai­sisse de ce sujet », invite, quant à elle, Lorella du CPLC.

 

« Nous avons remis tout ça au gouvernement, maintenant c’est à eux de jouer »

 

« Nous nous sommes retrou­vés embar­qués dans une superbe aven­ture démo­cra­tique », nous confie Marie-Sylvie Dhénin, pro­fes­seure des écoles à Méaudre, l’une des trois par­ti­ci­pantes venues témoi­gner. « Nous avons juste fait notre devoir de citoyens », ajoute-t-elle modes­te­ment, se défen­dant de tout militantisme.

 

De gauche à droite : Lorella (PPLC), Christine Aranega et Marie-Sylvie Dhénin, particpants isèroises à la convention. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lorella (CPLC), Christine Aranega et Marie-Sylvie Dhénin, par­ti­ci­pants isé­roises à la conven­tion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Avec un petit bémol cepen­dant. « Lors de nos pre­mières ses­sions de tra­vail, la ques­tion de notre légi­ti­mité reve­nait sou­vent », relate une troi­sième par­ti­ci­pante dési­rant res­ter anonyme.

 

D’ailleurs, enchaîne Christine Aranega, méde­cin à Theys, « nous avons fait le tra­vail et remis tout ça entre les mains du gou­ver­ne­ment. Maintenant, c’est à eux de jouer », souligne-t-elle.

 

La balle est certes dans le camp de l’exé­cu­tif mais les par­ti­ci­pants à la conven­tion sou­haitent assu­rer le ser­vice après-vente. Ce « pour gar­der la force et la cohé­rence d’une voix col­lec­tive quant aux suites de la conven­tion », jus­ti­fient-ils. Ce que devrait pou­voir faci­li­ter la toute récente créa­tion d’une asso­cia­tion fort oppor­tu­né­ment bap­ti­sée… Les 150.

 

 

« Et là, la salle entière s’est levée ! »

 

Reste, pour toutes, le sou­ve­nir « d’une grosse charge de tra­vail et d’une belle dyna­mique », quelque peu estom­pée par le confi­ne­ment. Le tout assorti d’un immense sen­ti­ment de fierté. « Nous avons quand même par­ti­cipé à la pre­mière conven­tion citoyenne en France, ce n’est pas rien ! », rap­pelle Marie-Sylvie Dhénin. « Le der­nier jour, un ani­ma­teur nous a demandé qui, dans la salle, a dis­cuté avec quel­qu’un avec qui il n’au­rait jamais pu pen­ser à dis­cu­ter. Et là, la salle entière s’est levée ! », se sou­vient, non sans émo­tion, cette par­ti­ci­pante anonyme.

 

Joël Kermabon

 

 

1 Par rap­port aux chiffres de 1990

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
Lyon-Turin et les écologistes : de la friture sur la ligne

  FLASH INFO - Marche arrière toutes chez les écologistes sur le dossier de la ligne ferroviaire Lyon-Turin ? Dans un rapport d'abord public sur Lire plus

L'Alliance citoyenne annonce une tournée des députés pour défendre le changement de calcul de l'AAH
Grenoble : les “handi-citoyens” interpellent les politiques locaux sur les « pannes-prisons » d’ascenseurs

  FOCUS - Des membres du Syndicat des handi-citoyens de l'Alliance citoyenne de Grenoble ont interpellé les responsables politiques locaux devant le siège de la Lire plus

Après Créteil, l'académie de Grenoble est la seconde en France en nombre de signalements d'atteintes à la laïcité.
L’académie de Grenoble, deuxième en France derrière Créteil pour les atteintes à la laïcité

  FIL INFO - Après Créteil, l'académie de Grenoble est la seconde en France en nombre de signalements d'atteintes à la laïcité. C'est le constat Lire plus

A Sciences Po, des étudiants creusent le filon du soutien scolaire. Profitant de la notoriété de l'école et à grand coup de marketing.
Sciences Po Grenoble : des finances assainies mais les effets de l’intégration à l’UGA non mesurés

  EN BREF - Sciences Po Grenoble a redressé la barre. Dans un rapport, le Haut Conseil à l'évaluation de la recherche et de l'enseignement Lire plus

A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.
STMicroelectronics propose une prime, l’inspection du travail juge les mesures de protection insuffisantes

  DÉCRYPTAGE - À Crolles en Isère, le fabricant de puces électroniques STMicroelectronics instaure une prime de présence de 300 euros pour ses salariés mobilisés en Lire plus

La Région Auvergne Rhône-Alpes fait son entrée au capital de la société Alpexpo. Avec 51 % des parts, elle devient l'actionnaire majoritaire.
La société Alpexpo à nouveau épinglée par les magistrats financiers : les abus des uns, le silence des autres

  FOCUS - Renflouée puis recapitalisée à plusieurs reprises, la société Alpexpo vit depuis des années sous perfusion, à grands coups d'argent public. Sans que Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin