La Région diffuse 450 000 masques… via le Dauphiné libéré, Le Progrès et La Montagne

sep article



FIL INFO — Mardi 12 mai, Le Dauphiné libéré était vendu avec un masque offert par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Une opération menée par la collectivité sur l’ensemble de son territoire en partenariat avec le DL, mais aussi Le Progrès et La Montagne. 450 000 masques ont ainsi été distribués par voie de presse. Une véritable aubaine commerciale pour les titres concernés.

 

 

Opération juteuse pour Le Dauphiné Libéré. Chaque jour­nal vendu ce mardi 12 mars sur abon­ne­ment comme en kiosque don­nait droit à un masque lavable estam­pillé Région Auvergne-Rhône-Alpes, offert par cette der­nière. De quoi garan­tir des ventes avan­ta­geuses, alors que nombre de com­merces ou de phar­ma­cies sont encore en attente de leurs com­mandes de masques. Dans cer­tains points de vente, tous les exem­plaires du quo­ti­dien sont par­tis en moins d’une heure.

 

Laurent Wauquiez présente les masques de la Région à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs lundi 11 mai © Région Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez pré­sen­tant les masques de la Région à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs le 11 mai. © Région Auvergne-Rhône-Alpes

 

Le Dauphiné libéré n’est pas le seul quo­ti­dien concerné. « Cette opé­ra­tion a démarré lundi dans le Progrès, conti­nue mardi par le Dauphiné et se pour­sui­vra par La Montagne », explique la Région à Place Gre’net. Une manière d’ir­ra­dier sur l’en­semble du ter­ri­toire régio­nal, depuis le Rhône et ses dépar­te­ments voi­sins, le ter­ri­toire isé­rois, drô­mois et ardé­chois, jus­qu’aux terres auver­gnates.

 

 

Une aubaine commerciale pour les quotidiens régionaux

 

Pourquoi une telle ini­tia­tive ? « L’objectif de cette dis­tri­bu­tion était vrai­ment de pou­voir irri­guer l’ensemble du ter­ri­toire, y com­pris dans les com­munes où les col­lec­ti­vi­tés n’a­vaient pas pris de dis­po­si­tions pour avoir des masques », jus­ti­fie encore la Région. Dont le pré­sident Laurent Wauquiez a pro­mis des masques lavables à chaque habi­tant. Masques qui se font encore attendre pour un cer­tain nombre de com­munes.

 

Le Dauphiné libéré vendu avec un masque de la Région. L'exemplaire du Dauphiné Libéré avec le masque de la Région © Stéphane Gemmani- Facebook

L’exemplaire du Dauphiné Libéré avec le masque de la Région © Stéphane Gemmani- Facebook

Pourquoi seule­ment des titres de la presse quo­ti­dienne régio­nale ? « La presse régio­nale est un canal impor­tant de com­mu­ni­ca­tion avec les habi­tants pour les col­lec­ti­vi­tés », confirme la Région. Qui pré­cise que ce sont en tout 450 000 masques qui sont concer­nés par ces opé­ra­tions, quand 9 mil­lions doivent in fine être dif­fu­sés auprès des habi­tants.

 

Si le DL n’a pas pro­fité de l’oc­ca­sion pour aug­men­ter ses tarifs, l’o­pé­ra­tion n’en appa­raît pas moins comme une aubaine com­mer­ciale pour les titres de presse concer­nés, tou­chés comme l’en­semble de la presse par la crise sani­taire. À l’oc­ca­sion d’une confé­rence de presse, Laurent Wauquiez avait assuré prendre en compte la situa­tion déli­cate des médias. Promesse tenue… au moins pour les grands quo­ti­diens régio­naux.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3773 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Personnellement, je pen­sais pro­fi­ter de l’au­baine.
    Un masque lavable (30 fois) à prix déri­soire.
    « Daubé » en sus pour avoir un peu de papier jour­nal pour mettre en fond de pou­belle ou ser­vir à sécher plus rapi­de­ment les chaus­sures de sport trem­pées.
    Plus nulle part dès le milieu de la mati­née.

    Une fois l’oc­ca­sion man­quée, je n’ai certes pas couru toutes les phar­ma­cies ou grandes, moyennes ou petites sur­faces du coin, mais je n’ai jamais eu l’op­por­tu­nité d’a­che­ter quoi que ce se soit.
    Je n’ai aucun masque !!!!
    Ni défaut de déter­mi­na­tion, ni vigi­lance relâ­chée : RIEN.
    Il est clair que cer­tains se font des stocks, quand d’autres res­tent dému­nis.
    On sur­vi­vra : ils ont les euros. On a les neu­rones.…

    sep article
  2. Si je com­prends bien, les masques ache­tés avec l’argent de nos impôts sont don­nés (ou ven­dus ?) à une entre­prise pour réa­li­ser une opé­ra­tion com­mer­ciale ?

    N’aurait-il pas plu­tôt fallu les dis­tri­buer gra­tui­te­ment aux habi­tants de la région ?

    sep article
  3. Bonjour,
    Concernant les masques dis­tri­bués avec le DL, pour ma part ça n’a pas mar­ché ! Je suis allée chez un bura­liste qui, d’en­trée m’a dit ; « je vous pré­vient, les masques n’ont pas été livrés ».….. J’ai donc acheté le DL, sans le masque . Plus tard dans la jour­née j’ai appris par des col­lègues qu’eux avaient bien eu le masque, mais chez un autre reven­deur. Dommage.…

    sep article