Déconfinement : les écoles élémentaires de Grenoble rouvriront le jeudi 14 mai et les maternelles le 25

sep article



 

FOCUS — Nouveau point d’étape d’Éric Piolle mercredi 29 avril, suite aux annonces du Premier ministre la veille. Le maire de Grenoble présentera son propre plan de déconfinement le jeudi 7 mai, mais il annonce déjà une réouverture des écoles élémentaires pour le jeudi 14 mai et des écoles maternelles le lundi 25 mai.

 

 

C’est fina­le­ment mer­credi 29 avril, au lieu du lundi habi­tuel, que le maire de Grenoble a réa­lisé son nou­veau point d’é­tape dans ce contexte de confi­ne­ment. Éric Piolle avait ainsi choisi de repor­ter le ren­dez-vous pour prendre connais­sance des annonces du Premier ministre. La veille, en effet, Édouard Philippe dévoi­lait le plan de décon­fi­ne­ment du gou­ver­ne­ment fixé pour le lundi 11 mai.

 

Éric Piolle lors de son point d'étape aux Grenoblois le mercredi 29 avril © Ville de Grenoble - Facebook

Éric Piolle lors de son point d’é­tape aux Grenoblois le mer­credi 29 avril. © Ville de Grenoble – Facebook

 

Qu’a retenu le maire de Grenoble du dis­cours du Premier ministre ? En pre­mier lieu, un chan­ge­ment de ton qu’il salue. « On n’est plus dans ce dis­cours de guerre, de toute façon dif­fi­ci­le­ment tenable », juge-t-il. Difficilement tenable ? « On a aujourd’­hui une situa­tion de pénu­rie de masques, de pénu­rie de tests, d’ab­sence de trai­te­ments, d’ab­sence de vac­cin… En pra­tique, pas beau­coup de moyens de “battre” le virus », consi­dère Éric Piolle.

 

 

Un plan de déconfinement présenté le 7 mai

 

Si l’élu compte parmi les signa­taires d’une tri­bune appe­lant à pen­ser « le monde d’a­près », il n’en refuse pas moins de par­ler de… « la vie d’a­près ». Sous-entendu, avec le coro­na­vi­rus. « Ce décon­fi­ne­ment ne va pas durer deux semaines ou deux mois », insiste-t-il. Masques, gestes bar­rières ou mesures de dis­tan­cia­tion sociale risquent fort de mar­quer au moins toute l’an­née 2020.

 

Sans surprise, l'édition 2020 du Cabaret Frappé de Grenoble est annulée © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sans sur­prise, l’é­di­tion 2020 du Cabaret frappé de Grenoble est annu­lée. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

À comp­ter du 11 mai, le décon­fi­ne­ment se fera donc étape par étape. Et « pren­dra du temps parce que le virus est tou­jours là ». Le risque ? Un deuxième pic épi­dé­mique, avec des hôpi­taux de nou­veau satu­rés et la néces­sité de remettre en place des mesures de confi­ne­ment. La situa­tion gre­no­bloise est tou­te­fois par­ti­cu­lière, puisque le ter­ri­toire semble (rela­ti­ve­ment) moins tou­ché que d’autres. « Il nous faut culti­ver cette chance », sou­ligne une nou­velle fois Éric Piolle.

 

Pas de plan de décon­fi­ne­ment encore éta­bli pour la Ville : celui-ci sera déli­vré le jeudi 7 mai, après avoir été sou­mis en visio­con­fé­rence aux conseillers muni­ci­paux. Les ques­tions de l’ac­cueil admi­nis­tra­tif du public ou de l’ou­ver­ture des équi­pe­ments cultu­rels sont encore en réflexion. Premières indi­ca­tions : le main­tien d’au moins 50 % des agents de la Ville en télé­tra­vail. Et, côté culture, l’an­nu­la­tion (sans sur­prise) du Cabaret frappé.

 

 

Réouverture des écoles élémentaires le 14 mai

 

Autre ques­tion plus que cen­trale : celle de la réou­ver­ture des écoles. Exercice com­plexe puisque la reprise sco­laire, après deux mois d’in­ter­rup­tion, s’ap­pa­rente à une ren­trée suite aux grandes vacances esti­vales. Dès le 11 mai, fait savoir Éric Piolle, les per­son­nels de la Ville vont pro­cé­der au net­toyage des éta­blis­se­ments. Mais pas avant : « Nous avons fait le choix de gar­der nos per­son­nels confi­nés jus­qu’au 11 », assume l’élu.

 

La Ville de Grenoble compte créer des aménagements pour éviter les rassemblements devant les écoles en période de déconfinement © Ambre Croset - Place Gre'net

La Ville de Grenoble compte créer des amé­na­ge­ments pour évi­ter les ras­sem­ble­ments devant les écoles en période de décon­fi­ne­ment. © Ambre Croset – Place Gre’net

 

Les dates de ren­trée ? Dans les écoles élé­men­taires, l’ac­cueil des enfants doit se faire à comp­ter du 14 mai, de même que la reprise de la res­tau­ra­tion sco­laire. Les acti­vi­tés péri­sco­laires devront, pour leur part, attendre le 18 mai. Côté mater­nelles, l’ac­cueil des enfants est prévu le 25 mai, le temps là encore de pro­cé­der au net­toyage des écoles, en pre­nant en compte le pont de l’Ascension. Pour les crèches, la date sera annon­cée avec le plan de décon­fi­ne­ment.

 

Reste à connaître l’or­ga­ni­sa­tion, avec des classes de 15 enfants et un sys­tème tour­nant pour les can­tines. « Nous dia­lo­guons avec l’Éducation natio­nale pour cali­brer les choses. La com­po­si­tion des groupes lui revient évi­dem­ment et nous sommes là dans un dia­logue », sou­ligne Éric Piolle. Qui indique tou­te­fois, d’a­près les pre­miers retours de la Ville, que nombre de parents pré­fè­re­ront pro­ba­ble­ment gar­der leurs enfants à la mai­son.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
6538 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Qu’en est il de grand’­place qui dépasse de 25% les 40000 m² ?

    sep article
    • FM

      07/05/2020
      21:16

      Le centre com­mer­cial demeure fermé, selon nos infor­ma­tions.

      sep article
  2. La pas­tèque Piolle n’à même pas pu orga­ni­ser le net­toyage des écoles pour démar­rer les classes le 11. [modéré : pro­pos inju­rieux]

    sep article