Déconfinement : les écoles élémentaires de Grenoble rouvriront le jeudi 14 mai et les maternelles le 25

sep article

 

FOCUS — Nouveau point d’étape d’Éric Piolle mercredi 29 avril, suite aux annonces du Premier ministre la veille. Le maire de Grenoble présentera son propre plan de déconfinement le jeudi 7 mai, mais il annonce déjà une réouverture des écoles élémentaires pour le jeudi 14 mai et des écoles maternelles le lundi 25 mai.

 

 

C’est finalement mercredi 29 avril, au lieu du lundi habituel, que le maire de Grenoble a réalisé son nouveau point d’étape dans ce contexte de confinement. Éric Piolle avait ainsi choisi de reporter le rendez-vous pour prendre connaissance des annonces du Premier ministre. La veille, en effet, Édouard Philippe dévoilait le plan de déconfinement du gouvernement fixé pour le lundi 11 mai.

 

Éric Piolle lors de son point d'étape aux Grenoblois le mercredi 29 avril © Ville de Grenoble - Facebook

Éric Piolle lors de son point d’étape aux Grenoblois le mercredi 29 avril. © Ville de Grenoble – Facebook

 

Qu’a retenu le maire de Grenoble du discours du Premier ministre ? En premier lieu, un changement de ton qu’il salue. « On n’est plus dans ce discours de guerre, de toute façon difficilement tenable », juge-t-il. Difficilement tenable ? « On a aujourd’hui une situation de pénurie de masques, de pénurie de tests, d’absence de traitements, d’absence de vaccin… En pratique, pas beaucoup de moyens de “battre” le virus », considère Éric Piolle.

 

 

Un plan de déconfinement présenté le 7 mai

 

Si l’élu compte parmi les signataires d’une tribune appelant à penser « le monde d’après », il n’en refuse pas moins de parler de… « la vie d’après ». Sous-entendu, avec le coronavirus. « Ce déconfinement ne va pas durer deux semaines ou deux mois », insiste-t-il. Masques, gestes barrières ou mesures de distanciation sociale risquent fort de marquer au moins toute l’année 2020.

 

Sans surprise, l'édition 2020 du Cabaret Frappé de Grenoble est annulée © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sans surprise, l’édition 2020 du Cabaret frappé de Grenoble est annulée. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

À compter du 11 mai, le déconfinement se fera donc étape par étape. Et « prendra du temps parce que le virus est toujours là ». Le risque ? Un deuxième pic épidémique, avec des hôpitaux de nouveau saturés et la nécessité de remettre en place des mesures de confinement. La situation grenobloise est toutefois particulière, puisque le territoire semble (relativement) moins touché que d’autres. « Il nous faut cultiver cette chance », souligne une nouvelle fois Éric Piolle.

 

Pas de plan de déconfinement encore établi pour la Ville : celui-ci sera délivré le jeudi 7 mai, après avoir été soumis en visioconférence aux conseillers municipaux. Les questions de l’accueil administratif du public ou de l’ouverture des équipements culturels sont encore en réflexion. Premières indications : le maintien d’au moins 50 % des agents de la Ville en télétravail. Et, côté culture, l’annulation (sans surprise) du Cabaret frappé.

 

 

Réouverture des écoles élémentaires le 14 mai

 

Autre question plus que centrale : celle de la réouverture des écoles. Exercice complexe puisque la reprise scolaire, après deux mois d’interruption, s’apparente à une rentrée suite aux grandes vacances estivales. Dès le 11 mai, fait savoir Éric Piolle, les personnels de la Ville vont procéder au nettoyage des établissements. Mais pas avant : « Nous avons fait le choix de garder nos personnels confinés jusqu’au 11 », assume l’élu.

 

La Ville de Grenoble compte créer des aménagements pour éviter les rassemblements devant les écoles en période de déconfinement © Ambre Croset - Place Gre'net

La Ville de Grenoble compte créer des aménagements pour éviter les rassemblements devant les écoles en période de déconfinement. © Ambre Croset – Place Gre’net

 

Les dates de rentrée ? Dans les écoles élémentaires, l’accueil des enfants doit se faire à compter du 14 mai, de même que la reprise de la restauration scolaire. Les activités périscolaires devront, pour leur part, attendre le 18 mai. Côté maternelles, l’accueil des enfants est prévu le 25 mai, le temps là encore de procéder au nettoyage des écoles, en prenant en compte le pont de l’Ascension. Pour les crèches, la date sera annoncée avec le plan de déconfinement.

 

Reste à connaître l’organisation, avec des classes de 15 enfants et un système tournant pour les cantines. « Nous dialoguons avec l’Éducation nationale pour calibrer les choses. La composition des groupes lui revient évidemment et nous sommes là dans un dialogue », souligne Éric Piolle. Qui indique toutefois, d’après les premiers retours de la Ville, que nombre de parents préfèreront probablement garder leurs enfants à la maison.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
5700 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Qu’en est il de grand’place qui dépasse de 25% les 40000m2 ?

    sep article
    • FM

      07/05/2020
      21:16

      Le centre commercial demeure fermé, selon nos informations.

      sep article
  2. La pastèque Piolle n’à même pas pu organiser le nettoyage des écoles pour démarrer les classes le 11. [modéré : propos injurieux]

    sep article