Rassemblement ONF Grenoble 13 février 2020 © Florent Mathieu - Place Gre'net

À Grenoble, des agents de l’ONF et des Gilets jaunes com­battent « la mar­chan­di­sa­tion de la forêt »

À Grenoble, des agents de l’ONF et des Gilets jaunes com­battent « la mar­chan­di­sa­tion de la forêt »

FOCUS — Les agents de l’ONF se sont ras­sem­blés ce jeudi 13 février au matin dans le square de Belmont à Grenoble. Objectif ? Dénoncer « la mar­chan­di­sa­tion de la forêt » et les choix stra­té­giques de l’Office. Un ras­sem­ble­ment rejoint par des sou­tiens dis­pa­rates qui s’est conclu dans les locaux vides de l’ONF par une séance de col­lage d’af­fiches et de banderoles. 

Drôle d’am­biance square de Belmont à Grenoble, ce jeudi 13 février au petit matin. Une tren­taine de per­sonnes s’é­taient donné ren­dez-vous à proxi­mité des locaux gre­no­blois de l’Office natio­nal des forêts (ONF). Objectif ? Dénoncer la « mar­chan­di­sa­tion » de la forêt par le biais d’un éta­blis­se­ment public à carac­tère indus­triel et com­mer­cial (Épic) « struc­tu­rel­le­ment défi­ci­taire », en quête déses­pé­rée de rentabilité.

Rassemblement des agents de l'ONF et leur soutien à Grenoble le 13 février 2020 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement des agents de l’ONF et de leur sou­tien à Grenoble le 13 février 2020. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Dans l’as­sis­tance, quelques agents de l’ONF mobi­li­sés, sou­vent syn­di­qués CGT ou Solidaires… et venus en ren­fort des syn­di­ca­listes, mais aussi des mili­tants locaux des Gilets jaunes et une conseillère régio­nale d’op­po­si­tion en la per­sonne d’Émilie Marche. De quoi don­ner au ras­sem­ble­ment un air de « concor­dance des luttes » tou­jours d’ac­tua­lité. Et de par­ler autant de forêts que de fer­me­tures de bureaux de poste ou de Macron au Mont-Blanc.

« On fait de nos forêts une mar­chan­dise », dénoncent des agents de l’ONF

Un ras­sem­ble­ment quelque peu fourre-tout ? Le dis­cours pro­noncé par Emmanuel Dupont, agent de l’ONF, syn­di­qué Snupfsen Solidaires et élu du CHSCT, se concen­trait en tout cas, lui, sur la forêt et son exploitation.

Quand le directeur d'agence ONF de l'Isère en prend pour son grade. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Quand le direc­teur d’a­gence ONF de l’Isère en prend pour son grade. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Une forêt gérée par une ONF de plus en plus encline à vendre du bois à outrance, selon lui, ou à tra­vailler auprès des entre­prises pour la réa­li­sa­tion de « com­pen­sa­tions ».

Le tout, pour­suit l’agent, en ces­sant de recru­ter des fonc­tion­naires au pro­fit de contrac­tuels, jugés plus mal­léables. « Les fonc­tion­naires garan­tis­saient encore une cer­taine indé­pen­dance et un cer­tain ser­vice à la société », déplore l’agent.

Le prin­cipe même des com­pen­sa­tions irrite par­ti­cu­liè­re­ment Emmanuel Dupont. « Les grosses entre­prises peuvent sac­ca­ger un endroit et, en échange, pour se don­ner bonne conscience, faire quelque chose ailleurs. Mais quand on détruit un lieu, il est détruit ! », estime-t-il. Et de s’in­ter­ro­ger, alors que l’ONF œuvre à ces com­pen­sa­tions : « Est-ce que c’est le but de l’Office de per­mettre à ces groupes de se don­ner bonne conscience ? »

Une conseillère régionale (Émilie Marche) et des Gilets jaunes en soutien aux agents de l'ONF © Florent Mathieu - Place Gre'net

Une conseillère régio­nale (Émilie Marche) et des Gilets jaunes en sou­tien aux agents de l’ONF. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Face à ce modèle, Emmanuel Dupont plaide pour « un ser­vice public avant tout de la forêt, ensuite de l’u­sa­ger ». Si l’agent ne s’op­pose pas à l’i­dée de four­nir des pres­ta­tions, il estime qu’au­jourd’­hui la logique est ren­ver­sée. « Le but, ce n’est pas d’a­bord de déli­vrer du bois ou d’a­bord de vendre de la com­pen­sa­tion : on fait de nos forêts une mar­chan­dise ! », insiste-t-il. Une catas­trophe à ses yeux, pour des forêts « sources de bio­di­ver­sité » et « pièges à car­bone ».

Collage d’af­fiches dans les locaux de l’ONF

Contexte social oblige, Emmanuel Dupont n’a pas oublié d’é­vo­quer la réforme des retraites dans son dis­cours. « La logique qui pré­vaut à l’ONF est la même que celle qui vise la réforme de notre sys­tème de retraite par répar­ti­tion. Cet outil de soli­da­rité entre géné­ra­tions est aussi un bien com­mun. Son seul défaut du point de vue des pen­seurs néo-libé­raux, c’est de ne pas pro­duire de divi­dendes pour les action­naires », lance-t-il.

La porte du bureau du directeur de l'agence iséroise de l'ONF redécorée par les manifestants © Florent Mathieu - Place Gre'net

La porte du bureau du direc­teur de l’a­gence isé­roise de l’ONF redé­co­rée par les mani­fes­tants. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Autres prises de paroles, même tona­lité : le ras­sem­ble­ment s’est ainsi trans­formé en exer­cice de cri­tique géné­ra­li­sée des orien­ta­tions sociales du gou­ver­ne­ment, les médias étant quant à eux accu­sés de relayer la « pro­pa­gande macro­niste ». L’occasion aussi, pour cer­tains, d’é­vo­quer le sort du bureau de poste Stalingrad de Grenoble, dont le plan de fer­me­ture a pour­tant été annulé. « La Poste va le res­sor­tir, avec force sans doute, après les élec­tions ! », croit savoir une militante.

Retour à l’ONF en fin de ras­sem­ble­ment. Alors qu’une réunion de direc­tion devait s’y tenir ce jeudi 13 février au matin à Grenoble, celle-ci a fina­le­ment été délo­ca­li­sée à La-Tour-du-Pin. En rai­son du ras­sem­ble­ment ? Les agents en sont convain­cus. Et n’ont pas man­qué d’al­ler se rap­pe­ler au bon sou­ve­nir de leur direc­teur en “inves­tis­sant” les locaux vides de l’Office pour y col­ler dans la bonne humeur affiches et ban­de­roles, en com­pa­gnie de leurs soutiens.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

Glacier de la Girose : Mountain Wilderness et La Grave autre­ment pro­posent une alter­na­tive au téléphérique

FLASH INFO - Les associations Mountain Wilderness et La Grave autrement manifestent toujours leur opposition au projet d'implantation d'un troisième tronçon de téléphérique sur le Lire plus

Cours de vélo sur l'anneau de vitesse de Grenoble, animé par Basile Diaz de l'association ADTC - se déplacer autrement. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Ecole du vélo, asso­cia­tions… Les cours pour cir­cu­ler à deux-roues en plein boom à Grenoble

DÉCRYPTAGE - Comment faire pour se préserver des dangers en tant que cycliste à Grenoble ? Même dans la «capitale du vélo», il ne faut Lire plus

Le torchon brûle (encore) entre l'élue Anne-Sophie Olmos et la présidence de Grenoble-Alpes Métropole
Le tor­chon brûle (encore) entre l’é­lue Anne-Sophie Olmos et la pré­si­dence de Grenoble-Alpes Métropole

FOCUS - Les tensions entre Anne-Sophie Olmos et le président de la Métropole Christophe Ferrari perdurent. La vice-présidente au Cycle de l'eau et élue grenobloise Lire plus

À l'entrée de la Scop Alma, Grenoble-Alpes Métropole signale qu'elle a accompagné l'entreprise pour ses travaux de performance énergétique. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Rénovation éner­gé­tique : le dis­po­si­tif Mur Mur TPE – PME ren­forcé dans la métro­pole de Grenoble

FOCUS - À l'occasion d'une visite de la Scop Alma basée à Saint-Martin-d'Hères, la Métropole de Grenoble a présenté, jeudi 2 mai 2024, le renforcement Lire plus

Syndicats, élus et habitants mobilisés pour empêcher la fermeture du bureau de Poste Alsace-Lorraine de Grenoble
Syndicats, élus et habi­tants mobi­li­sés pour empê­cher la fer­me­ture du bureau de poste Alsace-Lorraine

FOCUS - Alors que La Poste envisage de fermer le bureau Alsace-Lorraine de Grenoble, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le site mardi Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !