Le bureau de poste Stalingrad de Grenoble sauvé ? Le collectif J’aime ma poste maintient son rassemblement du 28 septembre

sep article



 

FIL INFO — Le collectif J’aime ma poste à Grenoble annonce que la direction de La Poste renonce à fermer le bureau Stalingrad. Un revirement que les militants du service public mettent sur le compte de la mobilisation. Tout en continuant à appeler à un rassemblement devant le bureau de poste samedi 28 septembre à partir de 10 h 30.

 

 

La fer­me­ture du bureau de poste Stalingrad repor­tée jus­qu’à nou­vel ordre ? C’est ce que croit savoir le col­lec­tif J’aime ma poste à Grenoble. Dans un com­mu­ni­qué publié sur les réseaux sociaux, les défen­seurs du ser­vice public font ainsi savoir que La Poste « inter­rompt » son plan de restruc­tu­ra­tion du réseau pos­tal sur Grenoble. Un plan qui com­prend la fer­me­ture de bureaux, rem­pla­cés par des relais pos­taux dans des com­merces de proxi­mité.

 

Bureau de Poste Stalingrad © Florent Mathieu - Place Gre'net

Bureau de Poste Stalingrad © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Serait-ce un second renon­ce­ment de La Poste ? Celle-ci a en effet déjà annulé la fer­me­ture du bureau de poste Bajatière, éga­le­ment dans les car­tons. Sollicitée par Place Gre’net, la direc­tion n’a pas (encore) confirmé ou com­menté l’in­for­ma­tion. Mais pour le col­lec­tif, aucun doute : la mobi­li­sa­tion des habi­tants a fait plier La Poste. L’annonce de la non-fer­me­ture sur­vient d’ailleurs juste avant un ras­sem­ble­ment devant le bureau Stalingrad, samedi 28 sep­tembre à 10 h 30.

 

 

Un rassemblement maintenu samedi 28 septembre

 

Le ras­sem­ble­ment n’en est pas moins main­tenu, pré­cisent les mili­tants. « Les restruc­tu­ra­tions (il vau­drait mieux dire les déstruc­tu­ra­tions) pour­raient repar­tir de plus belle l’an pro­chain si rien n’est fait pour chan­ger les règles », estiment-ils. Les règles ? Le rem­pla­ce­ment des bureaux de poste par des relais pos­taux urbains et des agences pos­tales com­mu­nales où cer­taines opé­ra­tions pos­tales comme ban­caires sont impos­sibles.

 

La mobilisation contre la fermeture du bureau de poste Championnet n'avait, pour sa part, pas empêché l'agence de fermer définitivement ses portes © Florent Mathieu - Place Gre'net

La mobi­li­sa­tion contre la fer­me­ture du bureau de poste Championnet n’a­vait, pour sa part, pas empê­ché l’a­gence de fer­mer défi­ni­ti­ve­ment ses portes. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Le col­lec­tif, entre autres com­posé de syn­di­cats, s’in­quiète éga­le­ment des condi­tions de tra­vail des employés de La Poste. Et dénonce le « refus de com­mu­ni­quer avec les usa­gers ». Non seule­ment en ne répon­dant pas à de « nom­breux cour­riers », mais aussi en s’op­po­sant à l’en­voi de docu­ments publics « que la loi l’o­blige à com­mu­ni­quer », et que des membres du col­lec­tif réclament à la Commission dépar­te­men­tale de pré­sence pos­tale.

 

Florent Mathieu

 

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
2500 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.