David Queiros, candidat à sa réélection à Saint-Martin-d’Hères

sep article



 

FOCUS – Saint-Martin-d’Hères sera t‑elle encore une ville « rouge » le 22 mars prochain ? C’est l’un des enjeux de cette élection municipale. David Queiros, maire communiste sortant, compte en tout cas garder la mainmise sur la ville. Il vient d’inaugurer son local de campagne et se lance donc dans la bataille, à près d’un mois et demi du premier tour des élections municipales.

 

 

David Queiros, candidat à sa réélection à Saint Martin d'Hères, en compagnie de membres de sa liste SMH en avant. © Thomas Courtade - Place Gre'net

David Queiros, can­di­dat à sa réélec­tion à Saint-Martin-d’Hères, en com­pa­gnie de membres de sa liste SMH en avant. © Thomas Courtade – Place Gre’net

 

La « cein­ture rouge » de Grenoble est une nou­velle fois mise à l’é­preuve des muni­ci­pales qui se dérou­le­ront en mars pro­chain. À l’ins­tar de Fontaine et d’Échirolles, Saint-Martin-d’Hères n’a connu que des maires com­mu­nistes depuis 1945. Et David Queiros ne serait pas contre per­pé­tuer cette forme de tra­di­tion. Le maire com­mu­niste sor­tant pos­tule pour un second man­dat. Et compte bien « pour­suivre avec la même déter­mi­na­tion qu’en 2014, avec moins de com­plexes ».

 

 

Configuration similaire à celle de 2014

 

Élu il y a donc six ans, David Queiros avait alors dû faire face à trois adver­saires au pre­mier tour. Tout comme ce sera vrai­sem­bla­ble­ment le cas encore cette année.

 

Le maire de Saint Martin d'Hères, David Queiros, lors de l'inauguration de son local de campagne samedi 25 janvier. © Thomas Courtade - Place Gre'net

Le maire de Saint-Martin-d’Hères David Queiros, lors de l’i­nau­gu­ra­tion de son local de cam­pagne, le 25 jan­vier. © Thomas Courtade – Place Gre’net

Et, comme en 2014, on devrait retrou­ver plus ou moins les mêmes forces en pré­sence.

 

Outre un can­di­dat de gauche face au maire sor­tant, en la per­sonne de Georges Oudjaoudi, on retrou­vera éga­le­ment Philippe Charlot, sou­tenu notam­ment par la République en marche.

 

Enfin, David Queiros fera une nou­velle fois face à Mohamed Gafsi, déjà can­di­dat en 2014 pour les Républicains. Pour rap­pel, le deuxième tour avait donné lieu à une tri­an­gu­laire où le can­di­dat du Parti com­mu­niste avait devancé son homo­logue Philippe Serre (divers gauche) de 400 voix.

 

 

David Queiros, candidat de la gauche plurielle ?

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2749 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Avec son Grand” Place bis, il pense encore comme dans les années 70. Complètement rin­gard et mor­ti­fère pour SMH et la Métropole gre­no­bloise.

    sep article
  2. Normalement, je déteste les rouges, mais David Queiros a prouvé qu’il est pro éco­no­mie, pro voi­ture et anti pas­tèques. Donc, je vote­rais pour lui

    sep article