E-Trophée Andros 2020 en Andorre. © Trophée Andros - Bruno Bade

Trophée Andros à Lans-en-Vercors : « Les pilotes sont fous de l’électrique ! »

Trophée Andros à Lans-en-Vercors : « Les pilotes sont fous de l’électrique ! »

TROIS QUESTIONS À… Max Mamers, cocréa­teur et orga­ni­sa­teur du Trophée Andros, qui fait étape ven­dredi 24 et samedi 25 jan­vier à Lans-en-Vercors. Tous les pilotes auto­mo­biles du tro­phée, rebap­tisé cette année e‑Trophée Andros, roulent désor­mais à l’élec­trique. Et ne s’en plaignent pas, bien au contraire, car leurs per­for­mances sont bien meilleures. Un virage de l’électrique que l’organisation de l’épreuve a com­mencé à prendre il y a dix ans.

Place Gre’net : Pourquoi le Trophée Andros est-il passé au tout élec­trique pour sa 31e édition ?

Max Mamers : D’abord, cela fai­sait dix ans que nous tra­vail­lions sur la ques­tion puisque la pre­mière course au monde 100 % élec­trique était le Trophée Andros avec les deux roues motrices [lancé en décembre 2009 lors de l’é­tape de Serre Chevalier, ndlr]. La logique vou­lait que la par­tie pro­fes­sion­nelle [les pilotes pro­fes­sion­nels] passe au 100 % électrique.

Max Mamers, organisateur du Trophée Andros. © S. Girod

Max Mamers, orga­ni­sa­teur du Trophée Andros. © S. Girod

Notre matière pre­mière c’est le froid. Nous sommes très friands de tem­pé­ra­tures d’hiver. Le réchauf­fe­ment nous inquiète et nous fai­sons par­tie des gens qui ont pensé que, de toute façon, il fal­lait tra­vailler dans ce sens-là.

D’abord, pour que la voi­ture de mon­sieur Tout-le-monde demain matin soit per­for­mante en pro­duc­tion élec­trique, il faut que cela passe par la com­pé­ti­tion. Nous rem­plis­sons notre rôle de pré­cur­seur et, en même temps, de faci­li­ta­teur d’une nou­velle énergie. […]

E-Trophée Andros 2020 à Val Thorens. © Trophée Andros - Bruno Bade

E‑Trophée Andros 2020 à Val Thorens. © Trophée Andros – Bruno Bade

C’est une adap­ta­tion à une demande aussi de la société qui se pré­oc­cupe de plus en plus d’environnement. De toute façon, c’est inévi­table, il y aura de plus en plus de voi­tures élec­triques. C’est nor­mal que nous qui uti­li­sons des élé­ments natu­rels comme le froid et la glace soyons les pre­miers uti­li­sa­teurs et pro­tec­teurs de cette chose-là. […] Alors qu’elle n’était déjà pas mau­vaise, il est évident que nous avons une image encore plus responsable.

Quelles sont les dif­fé­rences en termes de per­for­mances et de pilo­tage par rap­port aux voi­tures ther­miques ? Et com­ment les pilotes qui n’étaient pas équi­pés encore en élec­trique l’an der­nier ont-ils réagi à ce changement ?

Max Mamers : Les pilotes qui n’étaient pas équi­pés l’année der­nière non seule­ment ont accepté ce pas­sage mais ils en sont fous parce que cela va beau­coup plus vite. Le spec­tacle est encore bien plus fort qu’avec les (voi­tures) thermiques.

E-Trophée Andros 2020 à Andorre. Aurélien et Olivier Panis sur la piste. © Trophée Andros - Bruno Bade

E‑Trophée Andros 2020 à Andorre. Aurélien et Olivier Panis sur la piste. © Trophée Andros – Bruno Bade

Pour don­ner un exemple, nous avons été obli­gés de bais­ser la puis­sance des voi­tures de 10 % parce que c’est beau­coup plus rapide et, à la limite, plus acci­den­to­gène. Les voi­tures ther­miques fai­saient 340 che­vaux. Aujourd’hui, nous avons été obli­gés de bais­ser à 270 che­vaux et, mal­gré tout, nous sommes deux secondes au tour plus vite que les records précédents.

Pourquoi l’électrique aussi ? Nous en reve­nons à votre pre­mière ques­tion, c’est que cela va dans le sens de la per­for­mance. Un moteur élec­trique est bien plus per­for­mant qu’un moteur thermique.

En termes du pilo­tage, cela change un petit peu. La voi­ture est un peu plus lourde et, sur­tout, il n’y a plus de levier de vitesse. Les pilotes ont les mains sur le volant. C’est beau­coup plus spor­tif ! Aujourd’hui, nous avons des bagarres de haut niveau, en plus le pla­teau est assez excep­tion­nel [Jean-Baptiste Dubourg, qua­druple vain­queur du Trophée et lea­der actuel du clas­se­ment géné­ral, Franck Lagorce, Nicolas Prost, les Grenoblois Aurélien et Olivier Panis notam­ment, ndlr]

Le Trophée Andros fait étape ven­dredi 24 et samedi 25 jan­vier à Lans-en-Vercors. Quelle est la par­ti­cu­la­rité du tracé isérois ?

Max Mamers : Chaque piste est spé­ci­fique. Celle de Lans-en-Vercors, les gens ont ten­dance à la com­pa­rer à une spé­ciale de ral­lye. Elle part un peu dans la forêt. C’est celle qui est la plus proche du ral­lye. À Serre Chevalier, c’est vrai­ment un cir­cuit plat, de la piste. Ce sont les “pis­tards” qui sont plu­tôt devant. D’ailleurs, Nicolas Prost a gagné dimanche der­nier, ce n’est pas une coïn­ci­dence. À Lans-en-Vercors, nous allons plu­tôt vers des gens qui savent s’adapter à d’autres situa­tions. Il y a du dévers, ça monte, ça des­cend, c’est une petite spé­ciale de montagne.

Nicolas Prost a remporté la Superfinale Elite pro de Serre Chevalier. © Trophée Andros - Bruno Bade

Nicolas Prost a rem­porté la Superfinale Elite pro de Serre Chevalier. © Trophée Andros – Bruno Bade

Nous avons dif­fé­rentes courses au Trophée. Dans les voi­tures quatre roues motrices, quatre roues direc­trices, il y a deux caté­go­ries : les pros et les élites. Les élites, ce sont soit des gens qui débutent, soit des “gent­le­men dri­vers”. Ils par­tagent à deux la même voiture.

Après, il y a la caté­go­rie Enedis e‑Trophée Andros, qui est l’ancienne série des deux roues motrices élec­triques. Elle a servi de révé­la­teur aux jeunes pousses comme Aurélien Panis, [Nathanaël, ndlr] Berthon, [Christophe] Ferrier et com­pa­gnie. Cette série est désor­mais réser­vée aux personnalités.

À Lans-en-Vercors, nous avons invité deux légendes [isé­roises de la course auto­mo­bile] : Bruno Saby et Bertrand Balas. Nous fai­sons venir des pilotes qui ont un pal­ma­rès et que beau­coup de gens n’ont pas pu ren­con­trer. Ils vont pou­voir le faire dans le pad­dock à Lans. [Il y a aussi, par exemple, le chan­teur Claudio Capéo qui par­ti­cipe à cette catégorie].

Organisateur du Trophée, à Lans-en-Vercors les 24 et 25 janvier, Max Mamers assure que le passage de l'épreuve au tout électrique comble les pilotes.Franck Lagorce, ici sur la piste de Lans-en-Vercors, conduisait déjà une voiture 100 % électrique sur le Trophée l'an dernier qu'il a terminé à la deuxième place. © Trophée Andros - Bruno Bade

Franck Lagorce, ici sur la piste de Lans-en-Vercors, condui­sait déjà une voi­ture 100 % élec­trique sur le Trophée Andros l’an der­nier qu’il a ter­miné à la deuxième place. © Trophée Andros – Bruno Bade

Ensuite, il y a les motos [l’AMV Cup], les seules qui roulent en ther­mique. Il y en a pour tout le monde, c’est ça le Trophée Andros. Il y a des jeunes, des pilotes confir­més, des nou­velles tech­no­lo­gies et, en même temps, on reste avec un peu de bruit et de pétrole avec les motos mais pas beaucoup.

Propos recueillis par Laurent Genin

Programme de l’étape de Lans-en-Vercors

Vendredi 24 janvier

Trophée Andros Élite, Élite pro et Enedis e‑Trophée Andros

- essais chro­no­mé­trés de 17 heures à 18 h 30.

- pre­mière manche qua­li­fi­ca­tive de 18 h 35 à 20 h 05.

- deuxième manche qua­li­fi­ca­tive de 20 h 10 à 22 heures. Super pole Élite à 21 h 20.

- finales et super finales de 22 h 15 à minuit.

- podium courses à 0 h 05.

Samedi 25 janvier 

- pre­mière manche qua­li­fi­ca­tive Trophée Andros Élite et Élite pro de 18 heures à 19 h 05.

- essais chro­no­mé­trés AMV Cup (moto) de 19 h 10 à 19 h 25.

- pre­mière manche qua­li­fi­ca­tive Enedis e‑Trophée Andros de 19 h 30 à 19 h 50.

- deuxième manche qua­li­fi­ca­tive Trophée Andros Élite et Élite pro de 19 h 55 à 21 h 45.

- Super pole Élite à 21 h 05.

- finales et super finales AMV Cup, Trophée Andros Élite, Élite pro et Enedis e‑Trophée Andros de 21 h 50 à 0 h 20.

- podium courses à 0 h 30.

Laurent Genin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'Isérois Aurélien Panis est actuellement en tête du classement général du Trophée Andros, dont la quatrième et avant-dernière étape se dispute ces vendredi 21 et samedi 22 janvier 2022, sur le circuit de glace de Lans-en-Vercors. © Trophée Andros
Trophée Andros : avant-der­nière étape à Lans-en-Vercors ces ven­dredi 21 et samedi 22 jan­vier 2022

FLASH INFO - Le Trophée Andros revient sur le circuit de glace de Lans-en-Vercors pour sa quatrième et avant-dernière étape, ces vendredi 21 et samedi Lire plus

Le Trophée Andros se maintient, et revient en Isère pour une épreuve en janvier 2021
Le Trophée Andros se main­tient, et revient en Isère pour une épreuve en jan­vier 2021

  FLASH INFO – Le Trophée Andros joue la carte de l'optimisme et maintient ses dates pour l'hiver 2020. La compétition automobile professionnelle déploie plusieurs Lire plus

Un concurrent du Trophée Andros à l'Alpe d'Huez en 2016. © DR
La cin­quième étape du Trophée Andros à Lans-en-Vercors a tenu ses promesses

FIL INFO - Vendredi 25 et samedi 26 janvier, le Trophée Andros, célèbre course automobile sur glace, a posé ses roues à Lans-en-Vercors pour sa cinquième étape. Le Bordelais Lire plus

Lans-en-Vercors accueille les funam­bules du Marmotte Highline Project du 5 au 8 juillet

FIL INFO – La commune et la station de Lans-en-Vercors accueillent pour la sixième fois le Marmotte Highline Project du jeudi 5 au dimanche 8 juillet. Un Lire plus

Peloton maillot jaune dans la montée du Col de Sarenne sur le Critérium du Dauphiné Libéré 2017. © Laurent Genin
Un départ d’é­tape à Grenoble et quatre arri­vées au som­met lors du 70e cri­té­rium du Dauphiné

FIL INFO - Le tracé du 70e critérium du Dauphiné a été dévoilé ce jeudi 15 mars. La course s'élancera le 3 juin de Valence. L'Isère accueillera une arrivée Lire plus

Une étude diligentée par le Département de l'Isère conclut à l'absence d'impact de la neige de culture sur la ressource en eau. Mais pas sur les finances...
Épinglées par la Cour des comptes, les sta­tions de ski des Alpes font la sourde oreille

FOCUS - Si les grandes stations de ski d'altitude tirent encore leur épingle du jeu malgré la baisse de fréquentation et le réchauffement climatique, celles Lire plus

Flash Info

|

01/10

15h25

|

|

30/09

12h10

|

|

30/09

11h36

|

|

30/09

10h33

|

|

29/09

16h09

|

|

29/09

10h21

|

|

28/09

19h43

|

|

28/09

11h54

|

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

À voir| La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

Flash info| Le res­tau­ra­teur Laurent Gras attaque en jus­tice les res­tric­tions d’ac­cès en voi­ture au site de la Bastille

Agenda

Je partage !