Le PS soutient Grenoble Nouvel Air… en attendant la candidature d’Olivier Noblecourt

sep article

 

FOCUS – Après le bureau fédéral, les instances nationales du Parti socialiste ont, à Grenoble, décidé d’apporter leur soutien au collectif emmené par le délégué interministériel Olivier Noblecourt. Alors que certains socialistes ont déjà rejoint Eric Piolle, la capitale du Dauphiné se prépare à voir deux listes, sur le créneau gauche-écologistes-citoyens, s’affronter au premier tour des municipales en 2020. Avant un potentiel rassemblement au second tour ?

 

 

Le bureau national du PS a décidé de soutenir le collectif emmené par Olivier Noblecourt. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Dans la course à la mairie de Grenoble, le bureau national du parti socialiste a tranché. À l’unanimité, les instances nationales ont annoncé apporter leur soutien au collectif Grenoble Nouvel Air emmené par le délégué interministériel Olivier Noblecourt.

 

Dans un communiqué réduit à sa plus simple expression, le parti d’Olivier Faure a fini par sonner la fin de la récréation.

 

Depuis plusieurs mois, le parti était en effet à Grenoble le siège d’une lutte intestine. Entre, d’une part, les partisans de Marie-José Salat, conseillère municipale d’opposition à la ville de Grenoble, et, d’autre part, les pro-Olivier Noblecourt, ex-PS et ex-adjoint sous Michel Destot.

 

Après une consultation des militants grenoblois qui avait vu le délégué interministériel arriver en tête, puis un vote à l’unanimité du bureau fédéral, le national a ainsi mis un terme au psychodrame dauphinois. Pour apporter son soutien à Grenoble Nouvel Air. Comprendre Olivier Noblecourt ?

 

 

La candidature d’Olivier Noblecourt toujours pas officielle

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2821 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Ah, bah, ça peut servir un gars qui connaît bien la politique et surtout qui connaît plein de gens importants à Paris et dans les ministères…. et puis, il paraît qu’il cause même en direct avec Macron. Ça peut aider quand même !
    Sans rire, on voit que ce qu’il reste du PS national pratique encore et toujours l’endogamie (un peu honteuse tout de même). Allez, attendons la candidature de l’impétrant et surtout son programme ou sa vision pour Grenoble. Dum spiro, spero !

    sep article
  2. Un bout de p.s chez Noblecourt, un bout de p.s chez Piolle, dire qu’Alain Carignon est critiqué pour siéger bientôt au conseil municipal, c’est trop drôle. Les « faite ce que je dis pas ce que je fais » de la municipalité et leurs alliés feraient bien de la mettre en veilleuse.

    sep article
  3. sep article
  4. Ils sont restés au siècle dernier, avec le bête schéma simpliste d’opposition gauche droite et l’utilisation d’expressions éculées comme « forces de gauche et de progrès ». Ils sont dépassés par l’évolution des choses.

    sep article