Le Foyer de l’étudiant de Grenoble ouvre ses portes jeudi 14 novembre pour fêter ses 100 ans

sep article



 

FIL INFO — À l’occasion de son centenaire, le Foyer de l’étudiant – Résidence internationale de Grenoble s’ouvre au grand public le jeudi 14 novembre. Une opportunité pour le public de découvrir une résidence chargée d’histoire, implantée au cœur de l’ancien Couvent des Minimes. Le tout autour d’une exposition et de visites guidées assurées par les résidents eux-mêmes.

 

 

Le Foyer de l’é­tu­diant – Résidence inter­na­tio­nale de Grenoble fête ses 100 ans le jeudi 14 novembre. Fondé en 1919 par l’Université de Grenoble, le foyer doit en par­ti­cu­lier son exis­tence à un homme : Marcel Reymond, pro­fes­seur de Lettres et cri­tique d’art.

 

Le Foyer de l'étudiant de Grenoble © Association Foyer de l'étudiant

Le Foyer de l’é­tu­diant de Grenoble. © Association Foyer de l’é­tu­diant

Un homme « dont le dévoue­ment ne recu­lait pas devant les plus modestes per­mit d’offrir aux jeunes filles de toutes natio­na­li­tés un lieu d’accueil pour leurs études », sou­ligne l’as­so­cia­tion du Foyer.

 

Aux jeunes filles ? À l’o­ri­gine, et comme de cou­tume à cette époque, le foyer était en effet réservé aux étu­diantes fémi­nines. Un choix qui a condi­tionné l’emplacement même du bâti­ment, au cœur de l’an­cien Couvent des Minimes ?

 

Interrogation du passé, puisque le Foyer est aujourd’­hui mixte. Et acces­sible aux étu­diants de Grenoble fran­çais comme étran­gers, qui pos­tulent à un héber­ge­ment en rem­plis­sant le for­mu­laire de demande dédié à cet effet.

 

 

Exposition et visites guidées au programme

 

Quel pro­gramme pour fêter le cen­te­naire du lieu ? Le Foyer de l’Étudiant – Résidence inter­na­tio­nale ouvre ses portes au grand public de 13 heures à 17 heures. Et pro­pose une expo­si­tion ainsi que des visites gui­dées par les rési­dents eux-mêmes. L’occasion de décou­vrir un lieu chargé d’his­toire : si le Foyer a 100 ans, le Couvent des Minimes date pour sa part du milieu du XVIIe siècle. « Si les murs pou­vaient par­ler… », sou­pire l’as­so­cia­tion. Mais serait-ce bien rai­son­nable ?

 

Au coeur du Couvent des Minimes © Alain Fisher - Ville de Grenoble

Au coeur du Couvent des Minimes. © Alain Fisher – Ville de Grenoble

 

C’est ensuite dans la salle Olivier Messiaen, autre pen­sion­naire du Couvent, que se conclura la jour­née. D’une manière beau­coup plus ins­ti­tu­tion­nelle, puisque l’as­so­cia­tion du Foyer rece­vra ses par­te­naires et les élus locaux. L’occasion de faire valoir une nou­velle fois le carac­tère unique de cette rési­dence pas comme les autres. Porteuse, conclut-elle, des « valeurs fortes que sont la fra­ter­nité, la tolé­rance et le par­tage ».

 

Florent Mathieu

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2065 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.