Nicole Belloubet en visite au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier le vendredi 25 octobre

sep article



 

FIL INFO — Case prison pour la ministre de la Justice en simple visite en Isère. Après avoir visité la prison de Varces en juin 2019, Nicole Belloubet se rend cette fois à Saint-Quentin-Fallavier le vendredi 25 octobre. Pour un tour (de nouveau) rapide de son centre pénitentiaire. Mais aussi pour assister à la restitution du groupe parlementaire régional du Grenelle de la lutte contre les violences faites aux femmes.

 

 

Retour de la ministre de la Justice Nicole Belloubet en Isère. Après un pas­sage à Grenoble et Varces le ven­dredi 28 juin, la garde des Sceaux se ren­dra au centre péni­ten­tiaire de Saint-Quentin-Fallavier ven­dredi 25 octobre. Une visite expresse, puisque l’ar­ri­vée de la ministre est pré­vue à 13 h 45… et son départ à peine deux heures plus tard. Entre-temps, Nicole Belloubet aura visité le centre et par­ti­cipé à une réunion sur la lutte contre les vio­lences faites aux femmes.

 

Nicole Belloubet est en visite à Saint-Quentin-Fallavier le 25 octobre pour visiter sa prison et assister à une réunion sur les violences faites au femmes.Nicole Belloubet lors de sa visite iséroise en juin 2019 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Nicole Belloubet lors de sa visite isé­roise en juin 2019. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Outre la visite de l’é­ta­blis­se­ment péni­ten­tiaire de Saint-Quentin-Fallavier, la garde des Sceaux vient en effet assis­ter à la res­ti­tu­tion du groupe par­le­men­taire régio­nal du Grenelle de la lutte contre les vio­lences faites aux femmes. Un Grenelle offi­ciel­le­ment lancé le 3 sep­tembre, qui se fixe pour objec­tif de « prendre des enga­ge­ments concrets et col­lec­tifs visant à lut­ter tou­jours plus effi­ca­ce­ment contre les vio­lences conju­gales ».

 

 

Une visite sur fond de tensions à Varces

 

La visite de la ministre s’ins­crit dans un cli­mat par­ti­cu­lier en Isère. Seize déte­nus et ex-déte­nus de la pri­son de Varces ont en effet récem­ment saisi le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Leur but ? Obtenir une exper­tise qui vien­drait confir­mer l’é­tat de dégra­da­tion et de saleté avan­cée de l’é­ta­blis­se­ment. Une situa­tion notam­ment dénon­cée par le séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard… mais qui a moins retenu l’at­ten­tion de la ministre durant sa visite.

 

Lorsque Nicole Belloubet visitait, toujours au pas de charge, le Palais de justice de Grenoble en octobre 2017 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lorsque Nicole Belloubet visi­tait, tou­jours au pas de charge, le Palais de jus­tice de Grenoble en octobre 2017. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Autre fait mar­quant, dans la rubrique des faits divers : Saint-Quentin-Fallavier est le centre péni­ten­tiaire de Nordal Lelandais, actuel­le­ment mis en exa­men pour deux meurtres. Un ex-codé­tenu du sus­pect affirme que ce der­nier lui aurait confié avoir violé la jeune Maëlys avant de la tuer. Un témoi­gnage acca­blant que l’a­vo­cat de la défense de Nordal Lelandais conteste et tente de faire reti­rer du dos­sier de son client.

 

Florent Mathieu

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2421 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.