Nicole Belloubet en visite au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier le vendredi 25 octobre

sep article



 

FIL INFO — Case prison pour la ministre de la Justice en simple visite en Isère. Après avoir visité la prison de Varces en juin 2019, Nicole Belloubet se rend cette fois à Saint-Quentin-Fallavier le vendredi 25 octobre. Pour un tour (de nouveau) rapide de son centre pénitentiaire. Mais aussi pour assister à la restitution du groupe parlementaire régional du Grenelle de la lutte contre les violences faites aux femmes.

 

 

Retour de la ministre de la Justice Nicole Belloubet en Isère. Après un pas­sage à Grenoble et Varces le ven­dredi 28 juin, la garde des Sceaux se ren­dra au centre péni­ten­tiaire de Saint-Quentin-Fallavier ven­dredi 25 octobre. Une visite expresse, puisque l’ar­ri­vée de la ministre est pré­vue à 13 h 45… et son départ à peine deux heures plus tard. Entre-temps, Nicole Belloubet aura visité le centre et par­ti­cipé à une réunion sur la lutte contre les vio­lences faites aux femmes.

 

Nicole Belloubet est en visite à Saint-Quentin-Fallavier le 25 octobre pour visiter sa prison et assister à une réunion sur les violences faites au femmes.Nicole Belloubet lors de sa visite iséroise en juin 2019 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Nicole Belloubet lors de sa visite isé­roise en juin 2019. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Outre la visite de l’é­ta­blis­se­ment péni­ten­tiaire de Saint-Quentin-Fallavier, la garde des Sceaux vient en effet assis­ter à la res­ti­tu­tion du groupe par­le­men­taire régio­nal du Grenelle de la lutte contre les vio­lences faites aux femmes. Un Grenelle offi­ciel­le­ment lancé le 3 sep­tembre, qui se fixe pour objec­tif de « prendre des enga­ge­ments concrets et col­lec­tifs visant à lut­ter tou­jours plus effi­ca­ce­ment contre les vio­lences conju­gales ».

 

 

Une visite sur fond de tensions à Varces

 

La visite de la ministre s’ins­crit dans un cli­mat par­ti­cu­lier en Isère. Seize déte­nus et ex-déte­nus de la pri­son de Varces ont en effet récem­ment saisi le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Leur but ? Obtenir une exper­tise qui vien­drait confir­mer l’é­tat de dégra­da­tion et de saleté avan­cée de l’é­ta­blis­se­ment. Une situa­tion notam­ment dénon­cée par le séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard… mais qui a moins retenu l’at­ten­tion de la ministre durant sa visite.

 

Lorsque Nicole Belloubet visitait, toujours au pas de charge, le Palais de justice de Grenoble en octobre 2017 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lorsque Nicole Belloubet visi­tait, tou­jours au pas de charge, le Palais de jus­tice de Grenoble en octobre 2017. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Autre fait mar­quant, dans la rubrique des faits divers : Saint-Quentin-Fallavier est le centre péni­ten­tiaire de Nordal Lelandais, actuel­le­ment mis en exa­men pour deux meurtres. Un ex-codé­tenu du sus­pect affirme que ce der­nier lui aurait confié avoir violé la jeune Maëlys avant de la tuer. Un témoi­gnage acca­blant que l’a­vo­cat de la défense de Nordal Lelandais conteste et tente de faire reti­rer du dos­sier de son client.

 

Florent Mathieu

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
2504 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.