Le nouveau maire d'Eybens, Nicolas Richard et son adjointe Élodie Taverne © Antoine Beau - placegrenet.fr

La Ville d’Eybens inter­dit à son tour l’u­sage de pes­ti­cides sur son territoire

La Ville d’Eybens inter­dit à son tour l’u­sage de pes­ti­cides sur son territoire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO — Après Grenoble, Eybens vient d’a­dop­ter un arrêté anti-pes­ti­cides sur son ter­ri­toire. Si les agents de la com­mune n’emploient plus de pro­duits phy­to­sa­ni­taires de syn­thèse depuis 2008, l’ar­rêté a pour objec­tif d’har­mo­ni­ser la pra­tique en l’ap­pli­quant aux pres­ta­taires pri­vés en charge de l’en­tre­tien de cer­tains espaces verts.

« Le pré­sent arrêté porte inter­dic­tion de l’u­sage de tout pro­duit phy­to­phar­ma­ceu­tique de syn­thèse sur l’en­semble du ter­ri­toire de la Ville d’Eybens. » C’est par ces mots que le (récent) maire d’Eybens Nicolas Richard décrète à son tour l’in­ter­dic­tion de l’u­sage de pes­ti­cides sur le ter­ri­toire de sa com­mune. Un arrêté pro­mul­gué le mer­credi 2 octobre, fai­sant suite au sou­hait des élus de la majo­rité RCGE exprimé durant le conseil muni­ci­pal du 19 septembre.

Nicolas Richard et son adjointe Élodie Taverne © Antoine Beau - Place Gre'net

Nicolas Richard et son adjointe Élodie Taverne. © Antoine Beau – Place Gre’net

« Par cet arrêté, la Ville sou­haite (…) mar­quer sa volonté de pro­té­ger les habi­tants, la bio­di­ver­sité et l’environnement des dan­gers liés à l’usage des pro­duits phy­to­sa­ni­taires chi­miques », déclare la municipalité.

L’arrêté cite ainsi un rap­port du Centre inter­na­tio­nal de recherche contre le can­cer signa­lant le gly­pho­sate comme « can­cé­ro­gène pro­bable » ou encore « l’ab­sence de cer­ti­tudes scien­ti­fiques sur l’in­no­cuité de la molé­cule gly­pho­sate ».

Un arrêté adopté par cinq grandes villes de France

Pourquoi prendre un tel arrêté, alors que la Ville n’a plus recours aux pes­ti­cides depuis 2008 ? Le texte « vient com­plé­ter et uni­for­mi­ser cette régle­men­ta­tion en l’appliquant à l’ensemble des espaces de la com­mune et à tous les acteurs », répond la Ville. Les pres­ta­taires pri­vés en charge de l’en­tre­tien de cer­tains espaces verts pri­vés ou publics sont, en effet, encore auto­ri­sés à uti­li­ser des pro­duits de syn­thèse, contrai­re­ment aux par­ti­cu­liers ou aux collectivités.

Rassemblement du mouvement anti-pesticides les Coquelicots à Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement du mou­ve­ment anti-pes­ti­cides les Coquelicots à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le 12 sep­tembre 2019, la Ville de Grenoble annon­çait prendre un arrêté anti-pes­ti­cides sur son ter­ri­toire, aux côtés de Paris, Nantes, Lille et Clermont-Ferrand. Un geste avant tout sym­bo­lique, les arrê­tés ayant de fortes chances d’être décla­rés illé­gaux par les tri­bu­naux admi­nis­tra­tifs. Le but affi­ché ? « Engager une démarche concer­tée pour faire chan­ger la loi et concou­rir à la sau­ve­garde du patri­moine ines­ti­mable de la bio­di­ver­sité ».

Florent Mathieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pollinisation des pommiers en fleurs par des abeilles. © Pixabay
Isère : la société Paret-Louze et son gérant condam­nés à 50 000 euros d’a­mende pour épan­dage de pes­ti­cides en pré­sence d’abeilles

FOCUS - Le tribunal judiciaire de Grenoble a condamné, le 31 mars 2022, l'entreprise Paret-Louze à 40 000 euros d'amende, dont 20 000 avec sursis, Lire plus

Grenoble refor­mule son arrêté anti-pes­ti­cides pour pas­ser outre une déci­sion du Conseil d’État

  EN BREF — Afin de contourner la décision du Conseil d'État, et son refus d'autoriser les maires à interdire les pesticides sur le territoire Lire plus

Dans un communiqué commun, Paris, Lille, Nantes, Clermont-Ferrand et Grenoble annoncent prendre un arrêté pour interdire les pesticides.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble, Nantes, Lille, Paris et Clermont saluent l’in­ter­dic­tion des pes­ti­cides à usage non agricole

  FIL INFO – En septembre 2019, les villes de Grenoble, Clermont-Ferrand, Nantes, Lille et Paris adoptaient simultanément un arrêté anti-pesticides sur leurs territoires. Les Lire plus

Le Département de l'Isère veut préserver les étangs... et développer une filière poisson
Pesticides dans les cours d’eau : France nature envi­ron­ne­ment obtient l’an­nu­la­tion des arrê­tés préfectoraux

  FIL INFO — Après le tribunal administratif de Lyon en octobre, c'est celui de Grenoble qui a donné raison à France nature environnement Auvergne-Rhône-Alpes en Lire plus

Dans un communiqué commun, Paris, Lille, Nantes, Clermont-Ferrand et Grenoble annoncent prendre un arrêté pour interdire les pesticides.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Nouvel appel à un ras­sem­ble­ment anti-pes­ti­cides du mou­ve­ment des coque­li­cots à Grenoble jeudi 31 octobre

FIL INFO — Le mouvement des coquelicots reprennent des couleurs en Isère. Les anti-pesticides sont invités à se rassembler de nouveau à Grenoble jeudi 31 Lire plus

L’exposition aux pesti­cides double quasi­ment le risque de survenue de la maladie de Parkinson parmi les agri­cul­teurs
Pesticides : la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l’Isère signent une charte « de bon voisinage »

  FIL INFO — La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l'Isère ont signé une « charte de bon voisinage » à l'occasion de la Foire de Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin