Les porteurs du projet évincé “Les jardins de l’abbé” questionnent le processus du budget participatif de Grenoble

sep article

 

FOCUS – Candidat idéal au budget participatif d’une ville écologiste, le projet d’un verger collectif en milieu urbain quartier Saint-Bruno, baptisé « Les jardins de l’abbé », n’ira pas en finale. Se souvenant d’un projet immobilier dans les tuyaux prévu sur le même terrain, la Ville l’a évincé du dispositif. Et au grand dépit des porteurs de projet, le tribunal a refusé de suspendre la décision communale. Une péripétie révélatrice des limites du budget participatif, made in Grenoble ?

 

 

Eric Piolle, maire de Grenoble et Pascal Clouaire, adjoint à la démocratie participative, au forum des idées du cinquième budget participatif, samedi 13 avril 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Eric Piolle, maire de Grenoble, et Pascal Clouaire, adjoint à la démocratie participative, au forum des idées du 5e budget participatif, 13 avril 2019 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Pour la 5e édition du budget participatif, les Grenoblois vont pouvoir voter pour leurs projets préférés, parmi une liste de vingt et un finalistes.

 

Le vote se tient du 7 septembre au 5 octobre prochain. Les résidents grenoblois ne pourront toutefois pas porter leur suffrage sur le projet des Jardins de l’abbé, pourtant présélectionné lors du forum des idées.

 

Après consultation de son service d’urbanisme, la Ville a disqualifié le projet des habitants du quartier Saint-Bruno. Motif avancé ? Un projet immobilier est en fait prévu sur ce terrain, à l’abandon depuis des années, et faisant office de parking sauvage.

 

Stupeur dans les rangs du collectif, à l’annonce de cette nouvelle. Convaincus d’être victimes d’une entourloupe, les habitants se sont empressés, courant de l’été, de déposer un référé-suspension auprès du tribunal administratif. Leur espoir : pouvoir quand même participer à la finale du budget participatif démarrant début septembre. Patatras, mi-août, le référé a été rejeté. Mais les habitants ne comptent pas en rester là.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3463 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Avec la municipalité Piolle, c’est manipulations et entourloupes à tous les étages sur fond de fausse participation démocratie. Une démocrature assurément.

    sep article