Les porteurs du projet évincé “Les jardins de l’abbé” questionnent le processus du budget participatif de Grenoble

sep article



 

FOCUS – Candidat idéal au budget participatif d’une ville écologiste, le projet d’un verger collectif en milieu urbain quartier Saint-Bruno, baptisé « Les jardins de l’abbé », n’ira pas en finale. Se souvenant d’un projet immobilier dans les tuyaux prévu sur le même terrain, la Ville l’a évincé du dispositif. Et au grand dépit des porteurs de projet, le tribunal a refusé de suspendre la décision communale. Une péripétie révélatrice des limites du budget participatif, made in Grenoble ?

 

 

Eric Piolle, maire de Grenoble et Pascal Clouaire, adjoint à la démocratie participative, au forum des idées du cinquième budget participatif, samedi 13 avril 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Eric Piolle, maire de Grenoble, et Pascal Clouaire, adjoint à la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive, au forum des idées du 5e bud­get par­ti­ci­pa­tif, 13 avril 2019 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Pour la 5e édi­tion du bud­get par­ti­ci­pa­tif, les Grenoblois vont pou­voir voter pour leurs pro­jets pré­fé­rés, parmi une liste de vingt et un fina­listes.

 

Le vote se tient du 7 sep­tembre au 5 octobre pro­chain. Les rési­dents gre­no­blois ne pour­ront tou­te­fois pas por­ter leur suf­frage sur le pro­jet des Jardins de l’abbé, pour­tant pré­sé­lec­tionné lors du forum des idées.

 

Après consul­ta­tion de son ser­vice d’ur­ba­nisme, la Ville a dis­qua­li­fié le pro­jet des habi­tants du quar­tier Saint-Bruno. Motif avancé ? Un pro­jet immo­bi­lier est en fait prévu sur ce ter­rain, à l’a­ban­don depuis des années, et fai­sant office de par­king sau­vage.

 

Stupeur dans les rangs du col­lec­tif, à l’an­nonce de cette nou­velle. Convaincus d’être vic­times d’une entour­loupe, les habi­tants se sont empres­sés, cou­rant de l’été, de dépo­ser un référé-sus­pen­sion auprès du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif. Leur espoir : pou­voir quand même par­ti­ci­per à la finale du bud­get par­ti­ci­pa­tif démar­rant début sep­tembre. Patatras, mi-août, le référé a été rejeté. Mais les habi­tants ne comptent pas en res­ter là.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
3756 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Avec la muni­ci­pa­lité Piolle, c’est mani­pu­la­tions et entour­loupes à tous les étages sur fond de fausse par­ti­ci­pa­tion démo­cra­tie. Une démo­cra­ture assu­ré­ment.

    sep article