Opération désherbage du Rassemblement national d’Échirolles pour dénoncer un « laisser-aller » de la municipalité

sep article



 

FIL INFO — Le Rassemblement national d’Échirolles organise une opération symbolique de désherbage manuel dans le quartier de la Commanderie mercredi 21 août. Objectif ? Dénoncer ce qu’il considère comme un « laisser-aller » de la municipalité en matière d’entretien des espaces verts. Et, plus généralement, la politique de la Ville, accusée de « bétonner » au mépris du besoin de nature en ville.

 

 

Le « retour de la nature en ville » pour amé­lio­rer le cadre de vie des habi­tants ? Des thèmes cou­rants dans les dis­cours et les actions des élus éco­lo­gistes gre­no­blois… que l’on retrouve cette fois dans la bouche du conseiller muni­ci­pal Rassemblement natio­nal d’Échirolles Alexis Jolly. Le RN Échirolles orga­nise ainsi une « opé­ra­tion désher­bage » mer­credi 21 août pour dénon­cer « le lais­ser-aller de l’en­tre­tien des espaces verts » de l’é­quipe muni­ci­pale de Renzo Sulli.

 

Alexis Jolly, conseiller municipal Rassemblement national d'Échirolles © DR

Alexis Jolly, conseiller muni­ci­pal Rassemblement natio­nal d’Échirolles © DR

 

Aucun doute pour l’élu RN, le cadre de vie des Échirollois se dégrade. « Ce n’est pas seule­ment à cause de la délin­quance, mais aussi parce que l’en­tre­tien des espaces verts n’est pas effec­tué », affirme ainsi Alexis Jolly. Qui par­ti­ci­pera donc, aux côté d’une « petite dizaine » de mili­tants et sym­pa­thi­sants du Rassemblement natio­nal, à cette action sym­bo­lique de désher­bage manuel dans le quar­tier de la Commanderie.

 

 

Le RN attaque la politique d’espaces verts de la municipalité échirolloise

 

Pourquoi la Commanderie ? Pas de rai­son par­ti­cu­lière, assure l’élu. « Nous avons regardé où nous pour­rions être utiles, mais ça aurait pu être Jaurès ou le centre-ville », explique-t-il. Non sans évo­quer un embrous­saille­ment géné­ral de la com­mune. « Force est de consta­ter que bon nombre de grands axes, de rues, de trot­toirs sont lais­sés pour compte. Sur le cours Jean-Jaurès, il y a même des buis­sons qui poussent sur les routes ! », dénonce-t-il.

 

Sur sa page Facebook, le RN Échirolles publie des photos des mauvaises herbes poussant sur les axes d'Échirolles. © RN Échirolles

Sur sa page Facebook, le RN Échirolles publie des pho­tos des herbes et arbustes pous­sant sur les axes d’Échirolles. © RN Échirolles

La pro­po­si­tion d’Alexis Jolly ? Plus de rota­tion pour les agents muni­ci­paux en charge des espaces verts de la com­mune. Qui se doivent, selon lui, d’u­ti­li­ser des méthodes « res­pec­tueuses de l’en­vi­ron­ne­ment » et de pri­vi­lé­gier par ailleurs le désher­bage manuel. « C’est sûr que ça demande beau­coup de tra­vail, mais c’est aussi un inves­tis­se­ment qu’il faut réa­li­ser pour amé­lio­rer le cadre de vie des habi­tants », insiste l’élu.

 

L’action sym­bo­lique de désher­bage est donc une manière pour le RN de cri­ti­quer ver­te­ment la poli­tique de la muni­ci­pa­lité en matière d’es­paces verts. Et de prô­ner le retour de la nature en ville.

 

« La Ville a bétonné, les bâti­ments ont peu à peu rem­placé les parcs publics et les moindres espaces verts ! », déplore Alexis Jolly. Qui appelle de ses vœux le retour des arbres et de la ver­dure « pour que les gens puissent res­pi­rer et pour réduire les îlots de cha­leur ».

 

 

Des thèmes de campagne à venir ?

 

Le RN a‑t-il viré au vert ? L’élu d’op­po­si­tion tem­père. « On en a assez de l’é­co­lo­gie puni­tive : il existe beau­coup d’i­dées à mettre en œuvre pour invi­ter les habi­tants à plus d’é­co­lo­gie sans grandes contraintes. » Des idées et des pro­po­si­tions, pré­cise-t-il, qui seront dévoi­lées « dans les pro­chaines semaines ». Un art du “tea­sing” (annonce agui­cheuse) qui n’est évi­dem­ment pas étran­ger à la proxi­mité des muni­ci­pales, même si Alexis Jolly se refuse pour le moment à toute décla­ra­tion sur ce sujet.

 

Hôtel de Ville d'Échirolles © Florent Mathieu - Place Gre'net

Hôtel de Ville d’Échirolles. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Des thèmes de cam­pagne se des­sinent pour autant déjà. « L’écologie ce n’est pas seule­ment inter­dire les voi­tures Diesel : ça passe aussi par l’en­tre­tien des espaces verts de manière rai­son­née, par le tri des déchets, par la fin de la béto­ni­sa­tion dans les com­munes et la végé­ta­li­sa­tion des places et des ave­nues… si, der­rière, un entre­tien est réa­lisé ! », conclut le conseiller muni­ci­pal Rassemblement natio­nal.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
9221 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Tout est mieux que la ges­tion gau­chiste. A une excep­tion – je trouve que le maire de SMH ( PCF) est plu­tôt lucide

    sep article
  2. Grenoble, Echirolles, mêmes négli­gences, mêmes maux.

    sep article