© Joël Kermabon - Plaéce Gre'net

Plus d’une cen­taine de per­sonnes ont défilé à Grenoble pour rendre hom­mage à Steve Maia Caniço

Plus d’une cen­taine de per­sonnes ont défilé à Grenoble pour rendre hom­mage à Steve Maia Caniço

 

REPORTAGE VIDÉO - Près de 150 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble ce vendredi 2 août en hommage à Steve Maia Caniço. Ce jeune animateur périscolaire nantais est mort noyé dans la Loire pendant la Fête de la musique après une intervention controversée des forces de l'ordre. Convaincus de leur responsabilité, les manifestants ont également dénoncé les violences policières survenues au cours de ces derniers mois.

 

 

Près de 150 personnes ont défilé dans Grenoble ce 2 août en hommage à Steve Maia Caniço décédé après une intervention controversée des forces de l'ordre © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

« Ni oubli, ni pardon » mais aussi « en mémoire de Steve et des autres » pouvait-on lire sur la banderole de tête de cortège. Ce vendredi 2 août, près de 150 personnes ont défilé pacifiquement dans les rues de Grenoble en hommage à Steve Maia Caniço.

 

Ce jeune animateur périscolaire avait disparu le soir de la fête de la musique durant un concert organisé sur les quais de la Loire à Nantes (Loire-Atlantique). Les forces de l'ordre avaient alors dispersé les fêtards dans des circonstances très controversées, beaucoup les accusant d'être responsables de la mort du jeune homme.

 

Depuis la découverte de son corps dans les eaux du fleuve ce lundi 29 juillet, de nombreux rassemblements en sa mémoire se déroulent en France durant tout le week-end.

 

 

Une manifestation pacifique mais les forces de l'ordre pointées du doigt

 

Si l'hommage à Steve était dans toutes les têtes, c'est aussi l'attitude des forces de l'ordre que les manifestants grenoblois pointaient du doigt. Dans leurs rangs composés d'une majorité de gilets jaunes, beaucoup évoquaient le souvenir des « autres violences policières » survenues tout au long de ces derniers mois.

 

Quant au rapport de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) concluant n'avoir pu établir aucun lien entre l'action des forces de l'ordre et la disparition de Steve, il n'a fait qu'empirer le climat de défiance déjà bien installé dans les esprits.

 

De son côté, la CGT Police n'hésite pas à critiquer des conclusions qui « ont surpris tant par leurs contenu que par la manière dont elle ont été rendues publiques »

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

 

Pour les manifestants, la messe est dite : la police, sa hiérarchie et le gouvernement doivent rendre des comptes. Deux partis d'opposition – la France insoumise et le PS – ont par ailleurs souhaité l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire pour éclaircir les circonstances du décès de Steve Maia Caniço.

 

Verra-t-elle le jour alors qu'une information judiciaire contre X pour « homicide involontaire » est ouverte ? Une chose est sure : le président du groupe LREM n'y est pas favorable.

 

Retour en images sur la manifestation grenobloise qui s'est déroulée dans le plus grand calme au départ du parc Paul-Mistral pour rallier la préfecture de l'Isère, place de Verdun.

 

 

Joël Kermabon

 

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Suicide de Cyrille Minard: des perquisitions au Sdis 38 dans le cadre d'une enquête pour homicide involontaire
Suicide de Cyrille Minard : des per­qui­si­tions au Sdis 38 dans le cadre d’une enquête pour homi­cide involontaire

FLASH INFO - Des enquêteurs de la police judiciaire de Grenoble ont procédé à des perquisitions dans les locaux de la direction du Sdis de Lire plus

La CGT du Crous Grenoble-Alpes boycotte la venue à Grenoble de la présidente du Cnous Bénédicte Durand
La CGT du Crous Grenoble-Alpes boy­cotte la venue à Grenoble de la pré­si­dente du Cnous Bénédicte Durand

FLASH INFO - Les tensions entre la CGT et le Crous Grenoble-Alpes ne semblent pas retomber. En témoigne un nouvel échange au vitriol entre le Lire plus

La Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics, ouvert aux agents et aux citoyens
La Ville de Grenoble accueille le Printemps des ser­vices publics, ouvert aux agents et aux citoyens

FLASH INFO - L'hôtel de Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics le jeudi 30 mai 2024 de 8 h 45 à 18 Lire plus

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !