© Joël Kermabon - Plaéce Gre'net

Plus d’une centaine de personnes ont défilé à Grenoble pour rendre hommage à Steve Maia Caniço

Plus d’une centaine de personnes ont défilé à Grenoble pour rendre hommage à Steve Maia Caniço

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – Près de 150 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble ce vendredi 2 août en hommage à Steve Maia Caniço. Ce jeune animateur périscolaire nantais est mort noyé dans la Loire pendant la Fête de la musique après une intervention controversée des forces de l’ordre. Convaincus de leur responsabilité, les manifestants ont également dénoncé les violences policières survenues au cours de ces derniers mois.

 

 

Près de 150 personnes ont défilé dans Grenoble ce 2 août en hommage à Steve Maia Caniço décédé après une intervention controversée des forces de l'ordre © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« Ni oubli, ni par­don » mais aussi « en mémoire de Steve et des autres » pou­vait-on lire sur la ban­de­role de tête de cor­tège. Ce ven­dredi 2 août, près de 150 per­sonnes ont défilé paci­fi­que­ment dans les rues de Grenoble en hom­mage à Steve Maia Caniço.

 

Ce jeune ani­ma­teur péri­sco­laire avait dis­paru le soir de la fête de la musique durant un concert orga­nisé sur les quais de la Loire à Nantes (Loire-Atlantique). Les forces de l’ordre avaient alors dis­persé les fêtards dans des cir­cons­tances très contro­ver­sées, beau­coup les accu­sant d’être res­pon­sables de la mort du jeune homme.

 

Depuis la décou­verte de son corps dans les eaux du fleuve ce lundi 29 juillet, de nom­breux ras­sem­ble­ments en sa mémoire se déroulent en France durant tout le week-end.

 

 

Une manifestation pacifique mais les forces de l’ordre pointées du doigt

 

Si l’hom­mage à Steve était dans toutes les têtes, c’est aussi l’at­ti­tude des forces de l’ordre que les mani­fes­tants gre­no­blois poin­taient du doigt. Dans leurs rangs com­po­sés d’une majo­rité de gilets jaunes, beau­coup évo­quaient le sou­ve­nir des « autres vio­lences poli­cières » sur­ve­nues tout au long de ces der­niers mois.

 

Quant au rap­port de l’Inspection géné­rale de la police natio­nale (IGPN) concluant n’a­voir pu éta­blir aucun lien entre l’ac­tion des forces de l’ordre et la dis­pa­ri­tion de Steve, il n’a fait qu’empirer le cli­mat de défiance déjà bien ins­tallé dans les esprits.

 

De son côté, la CGT Police n’hé­site pas à cri­ti­quer des conclu­sions qui « ont sur­pris tant par leurs contenu que par la manière dont elle ont été ren­dues publiques »

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Pour les mani­fes­tants, la messe est dite : la police, sa hié­rar­chie et le gou­ver­ne­ment doivent rendre des comptes. Deux par­tis d’op­po­si­tion – la France insou­mise et le PS – ont par ailleurs sou­haité l’ou­ver­ture d’une com­mis­sion d’en­quête par­le­men­taire pour éclair­cir les cir­cons­tances du décès de Steve Maia Caniço.

 

Verra-t-elle le jour alors qu’une infor­ma­tion judi­ciaire contre X pour « homi­cide invo­lon­taire » est ouverte ? Une chose est sure : le pré­sident du groupe LREM n’y est pas favo­rable.

 

Retour en images sur la mani­fes­ta­tion gre­no­bloise qui s’est dérou­lée dans le plus grand calme au départ du parc Paul-Mistral pour ral­lier la pré­fec­ture de l’Isère, place de Verdun.

 

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Colère dans la police : 180 fonctionnaires prêts à déposer leur démission en Isère dont 130 à Grenoble

  FOCUS – Les propos d'Emmanuel Macron lors de l'interview accordée au média Brut ne passent pas auprès des policiers. S'estimant désavoués, 180 d'entre eux Lire plus

Marche contre les violences policières ce samedi 4 juillet 2020 à Grenoble© Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Près de 300 manifestants ont marché contre les “violences policières” et le “racisme d’État” à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Près de 300 personnes ont manifesté "contre les violences policières" ce samedi 4 juillet 2020 à Grenoble. Une marche à l'initiative Lire plus

Le Rassemblement national de l’Isère vole à la rescousse des policiers “lâchés” par le ministre de l’Intérieur

  FLASH INFO - Le Rassemblement national de l'Isère (RN 38) déclare "soutenir les policiers et les gendarmes qui luttent au quotidien pour assurer la Lire plus

Rassemblement contre l'impunité et les violences policières. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Plusieurs centaines de personnes ont dénoncé à Grenoble le racisme, l’impunité et les violences policières

  FOCUS - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant le palais de justice de Grenoble, ce mardi 9 juin vers 19 heures. Une Lire plus

Fresque de l'artiste Combo en hommage à George Floyd. DR
Hommage à Georges Floyd et violences policières : rassemblement ce mardi 9 juin à Grenoble

FLASH INFO - Tout au long de la dernière semaine, la France a connu une forte mobilisation en hommage à George Floyd mort asphyxié à Lire plus

Des membres du CAR38 dénoncent un procès injustifié. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le procès de six gilets jaunes interpellés le 1er mai tourne court pour cause de grève des avocats

  FOCUS - Une centaine de personnes se sont rassemblées devant le TGI de Grenoble, ce lundi 16 septembre, en soutien à six gilets jaunes Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin