L’UGA, Grenoble INP et Gem se maintiennent dans le classement de Shanghai 2019

sep article

Nouvelles formations au centre de formation des Charmilles pour la rentrée 2020

FIL INFO — Le classement de Shanghai 2019 livre ses premiers résultats. Si le classement général n’est pas encore connu, celui de ses 54 catégories a ainsi été mis en ligne. Et montre une présence toujours aussi forte de l’Université Grenoble-Alpes, tandis que Grenoble INP tire son épingle du jeu et que Gem se maintient dans le classement.

 

 

Comme de tradition, l’Université Jiao-tong de Shanghai a dévoilé, en ce début du mois de juillet, les premiers résultats de son classement annuel des universités. Si le classement général 2019 n’est pas encore disponible, les données par catégories, 54 au total, ont ainsi été mises en ligne. Cette année encore, l’Université Grenoble-Alpes présente d’excellents résultats en apparaissant dans 37 catégories différentes, contre 35 l’année dernière.

 

Campus de Saint Martin d'Hères © Florent Mathieu - Place Gre'net

Campus de Saint-Martin-d’Hères. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Depuis l’écologie à la chimie, en passant par les sciences de l’agriculture ou la biotechnologie, l’UGA figure fréquemment parmi les 500 premières universités du monde. Et apparaît à plusieurs reprises comme la première université française du classement. C’est notamment le cas pour l’ingénierie métallurgique, les nanotechnologies ou les sciences de l’énergie. À noter que l’Université disparaît toutefois d’autres catégories, comme l’éducation qu’elle avait intégrée l’année précédente.

 

L’INP et Gem également dans le classement

 

Mais l’UGA n’est pas la seule université de Grenoble à tirer son épingle du jeu. Grenoble INP apparaît en effet à 19 reprises dans les classements, contre 18 fois en 2018. Et figure à plusieurs reprises dans le Top 50 de certains catégories, damant le pion à quelques reprises à l’UGA. Elle est ainsi 14e dans le classement Télédétection. Ou 47e en ingénierie électrique et électronique, apparaissant comme la première université française dans cette catégorie.

 

Grenoble École de management maintient sa présence dans deux catégories du classement © Florent Mathieu - Place Gre'net

Grenoble École de management maintient sa présence dans deux catégories du classement. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Grenoble École de management confirme également sa présence dans le classement. Après avoir fait son apparition en 2017 dans la catégorie Management, Gem figure depuis 2018 dans celle de l’administration des affaires. La situation demeure (presque)inchangée pour l’école grenobloise, qui se maintient dans ces deux catégories, avec une progression sur la tranche 151-200 pour l’administration des affaires. Et figure, en matière de management, devant l’Université Grenoble-Alpes.

 

Le classement de Shanghai base son classement sur des critères incluant le nombre de publications, les noms de référence parmi le corps enseignant, ou le parcours académique des anciens élèves. Si le “hit-parade” des universités et institutions est très attendu tous les ans, il n’en demeure pas moins fréquemment critiqué pour les limites de ses critères, essentiellement basés sur la recherche.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1629 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ce classement établi comme une soit disant référence me fait doucement rigoler. Le tout petit grenoblois que je suis a visité Jiao Tong il y a 10 ans et n’en est pas du tout sorti impressionné.

    sep article