Appel Forêt -
Plusieurs dizaines de personnes se sont mobilisées à proximité de la gare ce vendredi 28 juin au matin, cours Berriat, pour "exiger" une "immédiate mise à l'abri"

Des associations demandent une mise à l’abri des Roms qui campent près du quartier Saint-Bruno

Des associations demandent une mise à l’abri des Roms qui campent près du quartier Saint-Bruno

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Plusieurs dizaines de personnes se sont mobilisées à proximité de la gare ce vendredi 28 juin au matin, cours Berriat, pour « exiger » une « immédiate mise à l’abri » des personnes migrantes en cette période de canicule. À commencer par les familles qui campent depuis quelque temps à la limite du quartier Saint-Bruno.

 

 

Les militants "exigent" une "immédiate mise à l'abri" des personnes à la rue.« Alors que nous sommes en pleine cani­cule et à la veille des vacances, des dizaines de per­sonnes migrantes (au moins 50, sans doute davan­tage), dont 3 bébés ! des han­di­ca­pés, des femmes enceintes sont à la rue », dénoncent diverses asso­cia­tions gre­no­bloises de défense des migrants.

 

« Alors que plu­sieurs d’entre eux sont deman­deurs d’a­sile et que l’État a l’o­bli­ga­tion de les loger, nous ne pou­vons accep­ter une telle situa­tion. Nous exi­geons une immé­diate mise à l’a­bri. »

 

À 10 heures ce ven­dredi matin, ces mili­tants asso­cia­tifs, accom­pa­gnés de sans domi­cile fixe et d’ha­bi­tants soli­daires ont rejoint les per­sonnes ins­tal­lés entre le quar­tier Saint-Bruno et la Gare de Grenoble, à la hau­teur du pont et de la rue du 4 sep­tembre. Objectif clai­re­ment affi­ché : pro­tes­ter contre les expul­sions estivales.

 

Le campement de fortune. © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Le cam­pe­ment de for­tune où les Roms ont trouvé abri. © Nina Soudre – Placegrenet​.fr

 

Cela fait plu­sieurs semaines que des familles, roms pour la plu­part, se sont en effet ins­tal­lées près de l’arrêt de tram Saint Bruno. Et ce après avoir été expul­sées de plu­sieurs centres d’hébergement de l’agglomération sur déci­sion du pré­fet. Parmi les dizaines d’habitants du camp, plu­sieurs femmes enceintes et huit enfants de moins de deux ans. La plu­part des mineurs sont sco­la­ri­sés dans les écoles et col­lèges alentours.

 

Depuis quelques jours, la police passe régu­liè­re­ment pour exi­ger leur départ. Réunis en assem­blée géné­rale jeudi après-midi, les habi­tants du camp ont tou­te­fois décidé de ne pas se plier aux demandes du pré­fet et de mani­fes­ter pour aler­ter sur leur situation.

 

 

Un appel lancé aux communes de l’agglomération

 

Après de nom­breuses alertes envoyées aux col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, plu­sieurs asso­cia­tions* ont décidé de faire du bruit et d’adresser un appel aux mai­ries de l’agglomération afin qu’elles « prennent leur res­pon­sa­bi­lité ». Parmi elles des asso­cia­tions défen­dant le droit au loge­ment ou l’ac­cueil des migrants, ainsi que des syn­di­cats d’en­sei­gnants s’in­quié­tant plus par­ti­cu­liè­re­ment des condi­tions de vie des enfants.

 

 

Tous demandent ainsi « la prise en charge immé­diate de tous les jeunes migrants sco­la­ri­sés sur notre ter­ri­toire ainsi que de leur famille et ce mal­gré l’in­ter­rup­tion péda­go­gique de cet été, das le cadre du droit com­mun ». Entendez « la pro­tec­tion de l’en­fance » mais aussi, indique le cour­rier « par simple huma­nité ». Et ce « quelle que soit leur situa­tion admi­nis­tra­tive ».

 

 

Un médecin bénévole s’est rendu sur place

 

En tout, entre 200 à 300 per­sonnes vivraient ainsi la même situa­tion dans l’agglomération. Mais sur­tout, pour Julien, mili­tant du Dal38, « il y a ce qui est visible, comme le camp, et ce qui est invi­sible ». En par­ti­cu­lier, le manque d’eau et l’absence de douches et de toi­lettes, pro­blé­ma­tique en cette période de canicule.

 

Jeudi et ven­dredi, un méde­cin béné­vole s’est rendu sur place afin de por­ter secours aux per­sonnes souf­frant de la cha­leur et du manque d’eau. Se met en place « une com­mu­nauté qui s’organise pour être soli­daire et s’épauler dans l’adversité », observe ainsi une habi­tante venue les soutenir.

 

 

Et pour la pre­mière fois depuis leur ins­tal­la­tion, sou­lignent les mili­tants, les deman­deurs d’asile ont éga­le­ment reçu une aide de la Ville de Grenoble : six packs de six bou­teilles d’eau.

 

 

La Ville rappelle le libre-accès des douches municipales

 

Peut-être en réac­tion à cette mobi­li­sa­tion, la Ville de Grenoble a par ailleurs excep­tion­nel­le­ment ouvert gra­tui­te­ment les douches muni­ci­pales ce samedi 29 juin de 8 heures à 13 heures « dans le cadre du plan cani­cule ». Ce ser­vice public d’accès à l’eau et à l’hygiène, 5 rue des Minimes, com­porte huit douches, dont une acces­sible aux per­sonnes à mobi­lité réduite.

 

Elles sont nor­ma­le­ment ouvertes du lundi au ven­dredi de 8 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 30 à 17 h 45. Ces douches servent sur­tout aux per­sonnes sans domi­cile fixe. « Lieu d’hygiène, mais aussi lieu de repos, d’échanges et de convi­via­lité per­met­tant un temps de pause dans un quo­ti­dien par­fois dif­fi­cile pour cer­tains, les douches muni­ci­pales sont de plus en plus inves­ties par un public mar­gi­nal et en grande pré­ca­rité », indique la Ville.

 

Nina Soudre

 

 

* Soutiennent notam­ment cet appel le Droit au loge­ment (Dal) 38, la Coordination isé­roise de soli­da­rité avec les étran­gers migrants (Cisem),le Réseau édu­ca­tion sans fron­tières (RESF), le Centre d’in­for­ma­tion inter-peuples (CIIP), mais aussi la Fédération syn­di­cale uni­taire (FSU) 38 et le Syndicat natio­nal uni­taire des ins­ti­tu­teurs, pro­fes­seurs des écoles et PEGC (SNUIPP).

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

NS

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Rassemblement contre les violences entre le collège Fantin-Latour et Aimé Césaire à Grenoble mercredi 26 mai 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : après des actes de violence aux collèges Fantin-Latour et Aimé-Césaire, les parents veulent “calmer le jeu”

  FOCUS - Depuis plusieurs semaines, des adolescents des quartiers grenoblois Mistral - Vallier Catane et Saint-Bruno cherchent à s'affronter. La police est même intervenue Lire plus

Opération zéro déchet quartier Saint-Bruno. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : opération « zéro déchet » square Saint-Bruno pour inciter les habitants à garder leur ville propre

  FOCUS - Dans le cadre d'une démarche participative avec les commerçants et les habitants, la Ville de Grenoble organisait ce samedi 3 avril 2021, Lire plus

Maraude de la bridage de la solidarité populaire de Saint-Bruno, à Grenoble, vendredi 14 janvier 2021 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Crise sanitaire : le quartier Saint-Bruno à Grenoble tend la main aux plus précaires mais pour combien de temps ?

  DÉCRYPTAGE - Très ancrée dans le quartier Saint-Bruno à Grenoble, la solidarité envers les précaires s'est récemment concrétisée par trois démarches atypiques. Après l’ouverture Lire plus

Isère : les annulations de vide-greniers et brocantes pèsent sur les finances des associations… et le lien social

  Les annulations de brocantes ou de vide-greniers en Isère ne pénalisent pas que les chineurs dominicaux. Les finances des structures qui les portent, souvent Lire plus

Trois nouvelles personnes ont été mises en examen dans le cadre de la saisie de 16 gk de cocaïne à Grenoble en août 2020.
Une fusillade en pleine journée à deux pas de la place Saint-Bruno à Grenoble

FLASH INFO - Plusieurs coups de feu ont été entendus samedi 27 juin en milieu d'après-midi, à deux pas de la place Saint-Bruno à Grenoble. Lire plus

Alain Carignon relance le débat sur la propreté à Grenoble via une vidéo sur Saint-Bruno
Alain Carignon relance le débat sur la propreté à Grenoble via une vidéo tournée à Saint-Bruno

  FOCUS - Alain Carignon ramène le thème de la propreté dans la campagne des municipales de Grenoble. Sur la base d'une vidéo filmée dans Lire plus

CPAM

Flash Info

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

|

14/07

13h45

|

|

13/07

22h27

|

|

13/07

12h52

|

|

12/07

19h18

|

|

09/07

11h15

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin