Le Grenoble – Saint-Martin-d’Hères handball rétrogradé d’une division

sep article

FIL INFO – La Commission nationale d’aide et de contrôle de gestion (CNACG), le “gendarme” financier du handball français, a relégué administrativement le club de Grenoble – Saint-Martin-d’Hères (GSMH38) en Nationale 1, la troisième division.

 

 

Les handballeurs de Grenoble – Saint-Martin-d’Hères (GSMH38) joueront-ils en Proligue la saison prochaine ? Si sportivement, les Isérois ont obtenu de haute lutte vendredi 4 mai leur maintien en deuxième division après leur victoire (31-25) contre Caen, conjuguée à la défaite de Strasbourg (30-32), ils pourraient finalement évoluer à l’étage inférieur, en Nationale 1, un an après leur montée. La Commission nationale d’aide et de contrôle de gestion (CNACG) a en effet sanctionné le GSMH38 d’une rétrogradation d’une division.

 

 

« De nombreuses et graves infractions au règlement financier » de la Ligue de handball

 

« Dans sa séance du 19 avril, suite à l’audit juridique et financier réalisé par un cabinet indépendant qu’elle avait missionné à cet effet, la CNACG a examiné le dossier du club de Grenoble – Saint-Martin-d’Hères Métropole Isère Handball qui évolue en Proligue cette saison », a expliqué le “gendarme” financier de la Ligue nationale handball (LNH), mardi 7 mai, par voie de communiqué.

 

« Après avoir constaté que le GSMH avait commis de nombreuses et graves infractions au règlement financier de la LNH, qui lui ont permis de participer de manière irrégulière au championnat de Proligue dont l’équité sportive a ainsi été faussée, la CNACG a décidé de rétrograder ce club en division inférieure pour la prochaine saison. »

 

La Commission nationale d’aide et de contrôle de gestion a relégué administrativement le Grenoble - Saint-Martin-d’Hères handball (GSMH38) en Nationale 1.Les joueurs du GSMH38 vont-ils évoluer en Nationale 1, un an après leur montée décrochée sur les parquets ? © Archive GSMH38

Les joueurs du GSMH38 vont-ils évoluer en Nationale 1, un an après leur montée décrochée sur les parquets ? © Archive GSMH38

 

Sur le site de la LNH, sont précisés les motifs qui ont conduit, le 19 avril, à cette décision : « comptabilisation erronée, non comptabilisation d’opérations […], financements détournés », « non-respect d’une décision d’autorisation préalable de […] modification de rémunération », « omission d’informations ou déclaration d’informations inexactes relatives à la masse salariale » et « non-présentation de comptabilité, de documents comptables, opposition ou refus de fournir à la CNACG ou à ses représentants les renseignements comptables et financiers demandés ».

 

 

Le club « travaille à une procédure d’appel »

 

Dans un communiqué diffusé à son tour le 7 mai, le GSMH38 a indiqué « qu’il va évidemment tout faire pour fournir les pièces et les justificatifs permettant de répondre aux attentes de la CNACG » et « qu’il travaille à une procédure d’appel afin d’apporter les réponses nécessaires dans le délai imparti » de sept jours. Ce mercredi 8 mai, il reste donc six jours au club isérois pour saisir la Commission d’appel de la Fédération française de handball.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1475 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.