Marion Sabourdy, Retour vers le Paléo : “L’homme de Néandertal n’était pas si différent de nous”

sep article

Notre indépendance c

TROIS QUESTIONS À – « Et si nos ancêtres avaient tout inventé ? » Telle est la question que pose l’ouvrage Retour vers le Paléo aux éditions Flammarion. Un livre collectif, rédigé par des mordus de préhistoire, qui dépoussière un pan de notre histoire en proie à de nombreux clichés. Grâce à un fin travail de recherche, ils démontrent que les hommes préhistoriques étaient précurseurs dans beaucoup de domaines. Marion Sabourdy, grenobloise membre de la Team Paleo, était à la librairie Les Modernes, le 23 avril, pour une séance de dédicace. Rencontre.

 

Marion Sabourdy. © Mohamed Benmaazouz – Placegrenet.fr

 

Qu’est-ce qui vous a moti­vés à faire ce livre ?

 

Nous sommes quatre auteurs [Clothilde Chamussy, Jennifer Kerner, Pierre Kerner et Marion Sabourdy, ndlr] et une illus­tra­trice Aurélie Bordenave. On a choisi ce thème car on est pas­sion­nés de pré­his­toire et d’ar­chéo­lo­gie.

 

Et parce que l’on avait envie de dépous­sié­rer cette période de l’his­toire rela­ti­ve­ment peu connue, ou connue mais avec des cli­chés de la plu­part de la popu­la­tion. Alors que les archéo­logues et les his­to­riens trouvent régu­liè­re­ment des tas d’ob­jets géniaux sur cette période.

 

 

Que nous apprend ce livre sur nos ancêtres ? Sur leur sexua­lité, par exemple ?

 

On repère qu’il y a beau­coup d’ob­jets, de pein­tures, de gra­vures sur le sexe. Et la prin­ci­pale infor­ma­tion à rele­ver, c’est que fina­le­ment les hommes et les femmes pré­his­to­riques avaient très cer­tai­ne­ment une sexua­lité très proche, voire iden­tique à la nôtre, contrai­re­ment à ce que l’on pou­vait ima­gi­ner.

 

Les sextoys, vestiges de la pré-histoire

Les sex­toys, ves­tiges de la pré­his­toire. Illustration d’Aurélie Bordenave

On donne quelques exemples, comme des vulves ou des actes de copu­la­tion des­si­nés sur des murs, ou même des sexes en pierre. On a en effet retrouvé des phal­lus en pierre et d’autres en matière dure ani­male, telle le bois de cerf.

 

Et on se ques­tionne sur la signi­fi­ca­tion de ces sexes en pierre ou en bois. Ça pou­vait ser­vir de sex­toys, de bâtons de com­man­de­ment ou de plein d’autres choses. Mais on a retenu cette pre­mière hypo­thèse.

 

 

"Retour vers le Paléo" aux éditions Flammarion, est disponible chez tous les libraires, et aussi en version numérique.

« Retour vers le Paléo » aux édi­tions Flammarion est dis­po­nible chez tous les libraires et en ver­sion numé­rique.

 

Quel bilan tirer de ce livre ?

 

Homo Sapiens c’est exac­te­ment nous. On est en tous points iden­tiques sur la bio­lo­gie et nous avons beau­coup de res­sem­blances sur le plan cultu­rel.

 

L’homme de Néandertal n’é­tait pas si dif­fé­rent de nous. C’était aussi un artiste et il avait donc une sexua­lité proche de la nôtre… C’est autant d’in­for­ma­tions que nous avons eu envie de mettre en avant à tra­vers ce livre.

 

 

Propos recueillis par Mohamed Benmaazouz

 

commentez lire les commentaires
1659 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.