La Métropole de Grenoble opère sa seconde collecte de textiles dans treize communes

sep article



FIL INFO – Grenoble-Alpes Métropole réalise jusqu’au 3 juin 2019 une collecte de textiles dans treize communes métropolitaines. Inaugurée à l’automne 2018, cette opération, qui vise à recycler les tissus, a déjà permis de récolter plus de 22 tonnes de textiles.

 

 

la collecte de textiles, la métropole

la col­lecte de tex­tiles, la métro­pole. DR

La Métropole sou­haite « réduire de 50 % le volume des ordures ména­gères col­lec­tées et en recy­cler les deux tiers », dans la pers­pec­tive du plan d’action déchets 2020 – 2030. Elle s’at­taque désor­mais aux tis­sus. Et la pre­mière édi­tion de la col­lecte de tex­tiles menée à l’au­tomne der­nier a prouvé son effi­ca­cité : plus de 22 tonnes de tex­tiles ont été récu­pé­rées en moins de deux mois. Ce qui témoigne « de la bonne sen­si­bi­li­sa­tion et de la bonne par­ti­ci­pa­tion des habi­tants », estime Georges Oudjaoudi, vice-pré­sident de la Métro délé­gué à la col­lecte.

 

Le but de cette opé­ra­tion ? Réduire la quan­tité de tex­tiles envoyés à l’incinération, tout en favo­ri­sant une réuti­li­sa­tion durable de ces déchets. La Métropole veut ainsi « com­plé­ter l’offre actuelle de récu­pé­ra­tion pro­po­sée par de nom­breuses asso­cia­tions et par les déchè­te­ries métro­po­li­taines ».

 

Une opé­ra­tion qui s’ins­crit dans une démarche éco­lo­gique glo­bale, à côté d’autres inno­va­tions mises en place pour mieux recy­cler les déchets, comme la col­lecte des déchets ali­men­taires ou l’expérimentation Cliiink pour le tri du verre. Même s’il fau­dra attendre un peu pour éva­luer l’im­pact de ces dif­fé­rentes expé­ri­men­ta­tions sur l’écologie.

 

 

Des conteneurs et des stands mis à disposition dans certaines communes

 

Concrètement, l’opération pro­pose aux habi­tants de recy­cler leurs déchets tex­tiles par deux moyens, en les dépo­sants dans des conte­neurs ou sur des stands. Depuis le 15 avril et jus­qu’au 3 juin 2019, des conte­neurs pré­vus à cet effet sont ainsi pla­cés dans les com­munes de Champagnier, Fontaine, La Tronche, Le Sappey-en-Chartreuse, Miribel-Lanchâtre, Murianette, Poisat, Pont-de-Claix, Saint-Martin‑d’Hères et Seyssinet-Pariset.

 

Schéma tri des déchets textiles, la collecte de textiles 2019

Schéma du tri des déchets tex­tiles. DR

Du 4 au 25 mai, trois com­munes – Proveysieux, Saint-Martin-le-Vinoux et Meylan – met­tront par ailleurs à dis­po­si­tion des stands de col­lecte.

 

Pour dépo­ser ses déchets tex­tiles, il suf­fit de les trier par caté­go­ries, puis de les mettre dans des sacs bien fer­més. Les nom­breux points de récolte sont là pour récu­pé­rer ensuite ces paquets.

 

Les tex­tiles accep­tés ? Les vête­ments et sous-vête­ments, le linge de mai­son, les chaus­sures, les sacs et les peluches. Mais atten­tion, les tex­tiles mouillés ou souillés par des pro­duits chi­miques sont refu­sés car ils pré­sentent un risque pour le recy­clage.

 

 

L’état des tex­tiles déter­mine la direc­tion des déchets vers trois pra­tiques : la réuti­li­sa­tion, le recy­clage et l’élimination. Deux autres opé­ra­tions de col­lecte de tex­tiles sont déjà pré­vues pour l’automne 2019 et le prin­temps 2020.

 

PN

 

commentez lire les commentaires
2123 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.