François-Xavier Pénicaud du MoDem tance Laurent Wauquiez et appelle à quitter la majorité régionale

sep article

FIL INFO – François-Xavier Pénicaud, le coordinateur régional du MoDem en Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé sa décision de quitter la majorité régionale. Le conseiller régional du Rhône reproche à Laurent Wauquiez des dérives de gouvernance et notamment d’avoir écarté son groupe des discussions sur plusieurs dossiers.

 

 

François-Xavier Pénicaud, conseiller régional MoDem en Auvergne Rhône-Alpes a annoncé sa décision de quitter la majorité régionale (capture écran vidéo Youtube Télélyon Métropole https://www.youtube.com/watch?v=NsIv-XEUcVM)

François-Xavier Pénicaud (cap­ture écran vidéo Youtube Télélyon Métropole https://www.youtube.com/watch?v=NsIv-XEUcVM)

La majo­rité régio­nale se fis­su­re­rait-elle ? François-Xavier Pénicaud, conseiller régio­nal et coor­di­na­teur régio­nal du MoDem en Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé sa déci­sion de quit­ter les rangs. Sans pour autant rejoindre ceux de l’op­po­si­tion.

 

La pro­po­si­tion du pré­sident du MoDem du Rhône sera pré­sen­tée ce jeudi 21 mars lors de la réunion du groupe MoDem et Indépendants. Mais son ins­ti­ga­teur a d’ores et déjà annoncé sa déci­sion et expli­qué ses moti­va­tions.

 

« Un des piliers de cet accord [avec Laurent Wauquiez, ndlr] consis­tait à ce qu’une cloi­son étanche soit ins­tal­lée entre la poli­tique régio­nale et la poli­tique natio­nale », sou­ligne François-Xavier Pénicaud dans une tri­bune adres­sée aux médias.

 

« Notre territoire ne devait en aucun cas être l’otage des responsabilités nationales »

 

« Notre ter­ri­toire ne devait en aucun cas être l’otage des posi­tion­ne­ments, pos­tures et res­pon­sa­bi­li­tés natio­nales des uns et des autres. Une gou­ver­nance par­ta­gée devait en décou­ler, appuyée sur les deux jambes de la majo­rité dont on s’assurerait que cha­cune soit, en toute occa­sion, mus­clée et confor­tée, pour que le corps de la majo­rité ne penche à l’extrême d’aucun côté. Cette pro­messe n’est plus tenue. »

 

Laurent Wauquiez, salon Mountain Planet 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Laurent Wauquiez, salon Mountain Planet 2016. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Le déto­na­teur de cette déci­sion et de sa déci­sion de démis­sion­ner de la com­mis­sion Formation conti­nue et appren­tis­sage* dont il est le vice-pré­sident ? « La déci­sion de l’exécutif régio­nal de faire échouer la signa­ture d’un contrat d’objectifs avec le gou­ver­ne­ment pour la mise en place du plan d’investissement sur les com­pé­tences », pré­cise le conseiller régio­nal.

 

Un plan de for­ma­tion de 750 mil­lions d’eu­ros alloués par l’État sur trois ans. « Ce choix est fait au détri­ment des per­sonnes les plus fra­giles face à l’emploi, les moins qua­li­fiées, les plus en dif­fi­culté. »

 

Sur ce sujet comme sur d’autres, le conseiller régio­nal MoDem reproche à Laurent Wauquiez de les avoir écar­tés des dis­cus­sions « pour des rai­sons qui ne semblent pas dic­tées par l’intérêt géné­ral ». Il lui reproche aussi une gou­ver­nance auto­ri­taire, sans pour autant tout condam­ner. Et décerne notam­ment un bon point aux éco­no­mies de fonc­tion­ne­ment, à la réno­va­tion des lignes fer­ro­viaires ou à la moder­ni­sa­tion des lycées. Reste à savoir si les sept autres conseillers régio­naux du groupe démo­crate lui emboî­te­ront le pas…

 

PC

 

 

* François-Xavier Pénicaud est éga­le­ment membre de la com­mis­sion Sécurité et de la com­mis­sion Enseignement supé­rieur et recherche

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
1863 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. sep article
    • Cela doit être comme le gars qui s’ap­pelle Carignon et qui tente d’exis­ter encore poli­ti­que­ment 😀

      sep article