Nadine Le Calonnec lors de la présentation du groupe anti-drogue. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un nouveau groupe d’action anti-drogue focalisé sur le “deal de rue” à Grenoble

Un nouveau groupe d’action anti-drogue focalisé sur le “deal de rue” à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Nadine Le Calonnec, à la tête de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l’Isère a présenté, le 13 février dernier à l’hôtel de police, le groupe d’action anti-drogue (Gad) créé en décembre dernier et spécialisé dans le trafic de rue. Explications.

 

 

Nadine Le Calonnec lors de la présentation du groupe anti-drogue. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Nadine Le Calonnec lors de la pré­sen­ta­tion du groupe anti-drogue. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Le pro­blème récur­rent sur la cir­cons­crip­tion de Grenoble, ce sont les stu­pé­fiants », a expli­qué Nadine Le Calonnec, à la tête de la direc­tion dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique (DDSP) de l’Isère, mer­credi 13 février à l’hô­tel de police.

 

Une inter­ven­tion visant à intro­duire le nou­veau groupe d’ac­tion anti-drogue (Gad) spé­cia­lisé dans le tra­fic de rue, avant que le pré­fet de l’Isère Lionel Beffre pré­sente le dis­po­si­tif de « quar­tiers de recon­quête répu­bli­caine » pour la métro­pole grenobloise.

 

« S’est posée la ques­tion de savoir com­ment accen­tuer la lutte contre ce fléau de manière plus réac­tive pour plus de lisi­bi­lité », a pour­suivi Nadine Le Calonnec. Une demande pré­gnante por­tée par la popu­la­tion mais aussi les par­te­naires que sont les bailleurs sociaux, les élus et l’Éducation natio­nale. Autant de sources à même de rap­por­ter les dif­fi­cul­tés qu’elles peuvent ren­con­trer sur le terrain.

 

Bien évi­dem­ment, rap­pelle la direc­trice, tous les poli­ciers luttent contre le tra­fic, dont la fameuse bri­gade des stu­pé­fiants. Pour autant, « il fal­lait que nous soyons en capa­cité d’oc­cu­per une strate inter­mé­diaire », explique-t-elle. D’où la déci­sion de créer le Gad. Un groupe dont la par­ti­cu­la­rité est de tra­vailler à la fois sur la voie publique et en investigation.

 

 

Voir ce qui se passe réellement à tel ou tel endroit

 

La mis­sion du Gad ? Apporter « un mieux vivre à la popu­la­tion ». En revanche, pas ques­tion de s’en­ga­ger dans de longues enquêtes, de déman­te­ler des tra­fics ou de faire tom­ber des têtes de réseau. Outre les éven­tuelles inter­pel­la­tions, le but est d’ap­por­ter une réponse ciblée sur un sec­teur bien déter­miné. Et de rendre visible l’ac­tion de la police pour mieux ras­su­rer les habi­tants et par­te­naires. Plus pré­ci­sé­ment, dans le cadre du dis­po­si­tif QRR, ce sera une sorte de « sous-Gad » qui sera atten­tif aux trois quar­tiers inté­grés au dispositif.

 

Le matériel utilisé par le groupe anti-drogue. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Quelques pièces du maté­riel uti­lisé par le groupe anti-drogue. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le chal­lenge pour ce groupe un peu par­ti­cu­lier ? Se rendre immé­dia­te­ment dis­po­nible afin de tra­vailler au plus vite sur les faits remon­tés par les dif­fé­rents par­te­naires. En résumé, voir ce qui se passe réel­le­ment sur tel ou tel endroit sus­pecté d’a­bri­ter du tra­fic de rue. Mais pas seulement.

 

« L’action du groupe per­met aussi de lever le doute et d’ex­pli­quer à nos par­te­naires que, contrai­re­ment à ce qu’ils pensent, sur le sec­teur visé il ne se passe rien », expose Nadine Le Calonnec. « Même s’il n’y a pas d’in­ter­pel­la­tion, s’il n’y a pas d’af­faire, par rap­port au sen­ti­ment d’in­sé­cu­rité, qui peut être confus, il est impor­tant que nous sachions lever le doute », tient-elle encore à souligner.

 

 

Empêcher les délinquants de s’organiser sur le terrain

 

Ce qui est clair, estime la direc­trice, « c’est que cette capa­cité à être réac­tifs sur l’é­vé­ne­ment qu’on nous signale empêche aussi [les délin­quants] de s’or­ga­ni­ser sur le ter­rain ».

 

Éric Vaillant, procureur de la République au TGI de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Vaillant, pro­cu­reur de la République au TGI de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Depuis sa créa­tion le 17 décembre 2018, le Gad a déjà enquêté sur deux affaires. La pre­mière a jus­te­ment per­mis de lever le doute sur une sus­pi­cion de tra­fic, tan­dis que la seconde a abouti à l’in­ter­pel­la­tion en fla­grant délit de trois délinquants.

 

Une pro­cé­dure qui, au final, a débou­ché sur un pla­ce­ment sous man­dat de dépôt des pro­ta­go­nistes, avant leur juge­ment en com­pa­ru­tion immé­diate. Enfin, presque immé­diate puisque les pré­ve­nus ne ver­ront leurs juges qu’en mars.

 

Éric Vaillant, le pro­cu­reur de la République de Grenoble, ne voit que des avan­tages dans ce dis­po­si­tif. Ce der­nier n’a d’ailleurs pas caché, dès sa prise de poste, son ambi­tion d’aug­men­ter le nombre de com­pa­ru­tions immé­diates à Grenoble. Un chiffre qui, le magis­trat l’es­père, pour­rait ainsi pas­ser des 200 actuelles à plus de 300 sur l’année.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Recel d'apologie du terrorisme
De la prison ferme pour des trafiquants de stupéfiants qui opéraient entre Voiron et la Thaïlande

FIL INFO - À l'issue de deux journées d'audience, les 27 et 28 septembre 2021, le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné le chef d'un Lire plus

Deux mises en examen après une agression entre membres de la communauté afghane à Échirolles et Seyssins
Grenoble : 4 ans, 2 ans et 8 mois de prison pour trois trafiquants de stupéfiants du quartier de l’Alma

FLASH INFO - Le tribunal correctionnel de Grenoble a jugé, ce 7 septembre 2021, trois trafiquants de stupéfiants du quartier de l'Alma à Grenoble. Et Lire plus

Grenoble : l'impossible éradication du trafic de stupéfiant
Pour le procureur de Grenoble, « on n’éradiquera jamais le trafic de stupéfiants, on peut juste le rendre supportable »

ENTRETIEN - En poste à Grenoble depuis janvier 2019, le procureur de la République Éric Vaillant a fait de la lutte contre le trafic de Lire plus

Contrôle de police quartier de l'Alma à Grenoble © Patricia Cerinsek
À Grenoble, sur fond de trafic de drogue, la spirale des violences urbaines essaime dans toute la ville

ENQUÊTE 1|3 - À Grenoble, le trafic de drogue n'est plus l'apanage des quartiers sensibles. Il a aujourd'hui essaimé dans tous les recoins de la Lire plus

Nouveau coup dur pour le trafic de stupéfiants à Grenoble Extérieur du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Démantèlement d’un important réseau de trafic de stupéfiants qui rayonnait depuis la place Charles Dullin à Grenoble

FLASH INFO – La Sûreté départementale de l'Isère a démantelé un important réseau de trafic de stupéfiants opérant autour de la place Charles Dullin à Lire plus

C'est pour leur partie sommitale que les plants de cannabis sont cultivés. DR
Les Deux Alpes : un homme de 23 ans cultivait du cannabis sur tout un étage de sa maison, 32 plants saisis

FLASH INFO - Les gendarmes de la brigade des Deux Alpes ont arrêté, ce 15 juin 2021, un homme de 23 ans qui avait consacré Lire plus

Flash Info

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin