Réductions d’horaires des bureaux de poste : Sud-PTT appelle au rassemblement à Saint-Égrève samedi 26 janvier

sep article

FIL INFO – Alors que des réductions d’horaires sont envisagées au printemps 2019 pour les bureaux de poste de Saint-Martin-le-Vinoux, Voreppe et Saint-Égrève, Sud-PTT appelle à la grève et au rassemblement le samedi 26 janvier. Pour le syndicat, les réductions préfigurent une fermeture, et nuisent aux conditions de travail des employés.

 

 

Des réductions d’horaires qui préfigurent la fermeture de bureaux de poste ? C’est ce que considère Sud-PTT Isère-Savoie. Le syndicat dénonce la nouvelle organisation voulue par la direction de La Poste pour les bureaux de Saint-Égrève, Voreppe et Saint-Martin-le-Vinoux. Et appelle à un mouvement de grève du personnel le samedi 26 janvier, ainsi qu’à un rassemblement à partir de 9 heures du matin devant le bureau de poste de Saint-Égrève.

 

Logo de La Poste © Joël Kermabon - Place Gre'net

Logo de La Poste. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Les réductions d’horaire en question ? Le bureau de Saint-Égrève fermerait à midi au lieu de 12 h 30 chaque matin. Le bureau de Saint-Martin-le-Vinoux ne devrait plus ouvrir le matin, soit la perte de deux heures quotidiennes. Enfin, le bureau de Voreppe perdrait pour sa part six heures d’ouverture hebdomadaires, en restant fermé une journée pleine en semaine. De nouveaux horaires qui doivent prendre effet au printemps 2019.

 

Augmentation du nombre d’agressions et d’incivilités

 

Le syndicat met également en avant l’augmentation du nombre d’agressions et d’incivilités observées dans les bureaux de poste de l’agglomération grenobloise en 2018. Une agression violente a ainsi eu lieu à Saint-Martin-le-Vinoux, et le bureau grenoblois Lionel Terray a été fermé à plusieurs reprises suite à des actes de violence. « On a des inquiétudes sur le fait que les agents vont être de plus en plus seuls dans les bureaux ! », explique le syndicaliste Jérôme Hamel.

 

Mégaphone Sud Solidaires © Florent Mathieu - Place Gre'net

Mégaphone Sud Solidaires. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Pour Sud-PTT, La Poste « accélère la dégradation des conditions de travail en diminuant le service public rendu aux usagers ». Le syndicat dénonce par ailleurs une décision « imposée » par la direction, « sans aucune concertation avec la population concernée et contre l’avis du personnel ». Il appelle ainsi les employés, les usagers et les citoyens à participer au rassemblement du samedi 26 janvier. Un rassemblement auquel sont également conviés les élus… et les Gilets jaunes.

 

 

La direction de La Poste dit « adapter ses organisations »

 

Sollicitée par Place Gre’net, la direction de La Poste justifie les réductions d’horaires par la baisse de fréquentation observée depuis 2015 dans les bureaux concernés. Ainsi, le bureau de Saint-Égrève aurait vu sa fréquentation diminuer de 16 %, celui de Saint-Martin-le-Vinoux de 22 % et celui de Voreppe de 30 %. « Face à ce constat, La Poste se doit d’adapter ses organisations afin de pérenniser ses emplois et son activité », écrit la direction.

 

Un facteur grenoblois. © Léa Raymond - Place Gre'net

Une factrice grenobloise. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

La Poste précise en outre que le projet est encore « en cours de concertation » et « se fera dans le respect du dialogue social et du modèle social du Groupe ». Tout en assurant qu’elle ne procédera à aucun licenciement économique et n’imposera aucun temps partiel. Pour conclure, la direction rappelle qu’une réunion syndicale prévue mardi 22 janvier au matin a finalement été annulée, suite à l’absence des représentants syndicaux.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
890 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.