ferme urbaine

Avec sa ferme urbaine biologique, Grenoble fait un petit pas vers l’autonomie alimentaire

Avec sa ferme urbaine biologique, Grenoble fait un petit pas vers l’autonomie alimentaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – La Ville de Grenoble a récemment inauguré sa première « ferme urbaine 100 % biologique » au sein de son centre horticole situé à Saint-Martin-d’Hères. Elle produira une quarantaine de variété de fruits et légumes tout au long de l’année. Objectifs ? Favoriser une alimentation locale, saine et respectueuse de l’environnement.

 

 

Ferme urbaine

La Ville de Grenoble a inau­guré sa pre­mière « ferme urbaine 100% bio­lo­gique » au centre hor­ti­cole, à Saint-Martin-d’Hères. © Anaïs Mariotti – pla​ce​gre​net​.fr

C’était une pro­messe de cam­pagne du maire de Grenoble en 2014 : pri­vi­lé­gier une agri­cul­ture de proxi­mité. Promesse tenue fin 2018, avec l’i­nau­gu­ra­tion de la pre­mière ferme urbaine bio­lo­gique de la Ville, qui pro­duira une qua­ran­taine de variété de fruits et légumes sur l’an­née. Un type d’es­pace inno­vant qui se déve­loppe, même s’il demeure encore rela­ti­ve­ment rare en France.

 

Cette ferme se trouve au centre hor­ti­cole de la Ville de Grenoble, au cœur de Saint-Martin-d’Hères. Un centre aux mul­tiples fonc­tions : pro­duc­tion ali­men­taire pour la res­tau­ra­tion col­lec­tive, fleu­ris­se­ment et embel­lis­se­ment de la Ville, exploi­ta­tions et jar­dins pédagogiques…

 

 

Une cinquantaine de paniers de fruits et légumes biologiques par an

 

« L’autonomie ali­men­taire des villes est quasi nulle puis­qu’on sub­vient en moyenne à 2 % de nos besoins », rap­pelle Éric Piolle. Forte de ce constat, la Ville de Grenoble a donc décidé de lan­cer ce pro­jet nova­teur. « Un pre­mier pas vers l’au­to­no­mie ali­men­taire », estime Lucille Lheureux, adjointe aux espaces publics et à la nature en ville.

 

À l'issue d'un appel à projet, le maraîcher Mickaël Tenailleau a été sélectionné pour exploiter 1,3 hectares de terrain. Objectif ? Produire des paniers de fruits et légumes "bio" pour les habitants © Anaïs Mariotti - placegrenet.fr

Le maraî­cher Mickaël Tenailleau, sélec­tionné pour exploi­ter 1,3 hec­tare de ter­rain. © Anaïs Mariotti – pla​ce​gre​net​.fr

Le maraî­cher retenu dans le cadre de cet appel à pro­jet, via un bail de neuf ans ? Mickaël Tenailleau, ancien ingé­nieur agro­nome spé­cia­lisé dans la lutte natu­relle contre les insectes qui s’at­taquent aux plantations.

 

Il devrait ainsi pro­duire plus d’une cin­quan­taine de paniers de fruits et légumes bio­lo­giques par an, com­mer­cia­li­sés à par­tir de mars-avril 2019. Et compte éga­le­ment créer un éle­vage de poules pon­deuses à l’au­tomne suivant.

 

S’il s’ins­talle seul pour exploi­ter 1,3 hec­tare de ter­rain, Mickaël Tenailleau aura à l’a­ve­nir la pos­si­bi­lité d’employer des sala­riés pour agran­dir cette ferme urbaine, pré­cise le maire de Grenoble.

 

 

Favoriser la biodiversité dans des périmètres urbanisés

 

L’enjeu ? Produire une ali­men­ta­tion bio­lo­gique, com­mer­cia­li­sée en cir­cuit court. À savoir au plus près des consom­ma­teurs. De quoi réduire les dis­tances d’a­che­mi­ne­ment des pro­duits et ainsi limi­ter l’empreinte car­bone et le gas­pillage liée à la dégra­da­tion des aliments.

 

Ferme urbaine

Mickaël Tenailleau, maraî­cher, Lucille Lheureux, adjointe aux espaces publics et à la nature en ville, et Eric Piolle, maire de Grenoble. © Anaïs Mariotti – pla​ce​gre​net​.fr

Cette agri­cul­ture adap­tée aux éco­sys­tèmes urbains per­met de « repen­ser l’a­li­men­ta­tion locale dans les villes », assure Mickaël Tenailleau. Autre ambi­tion affi­chée : favo­ri­ser davan­tage de bio­di­ver­sité dans des péri­mètres urba­ni­sés. Une façon indi­recte de sen­si­bi­li­ser les cita­dins à l’im­por­tance de l’agriculture.

 

Grenoble devien­dra-t-elle une « ville nour­ri­cière » et un « modèle », comme l’es­pèrent les élus ? Réponse dans quelques années.

 

Anaïs Mariotti

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AMa

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Prototype du mobilier urbain à La Bruyère -C- Charles Thiebaud
La Ville de Grenoble installe son nouveau mobilier urbain Vox « 100 % info, 0 % pub »

EN BREF - La Ville de Grenoble vient d'installer deux prototypes de son nouveau mobilier urbain "100 % info, 0 % pub ». Un dispositif qui doit "rendre Lire plus

La rentrée de printemps au jardin Incroyable Mistral. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net
Societal Angels lance un appel à idées pour « réussir la transition alimentaire en Dauphiné »

  EN BREF - L'association iséroise Societal Angels lance un appel à idées pour « réussir la transition alimentaire en Dauphiné ». Les quatre lauréats et les Lire plus

UNE Futur projet de centre commercial Neyrpic sur Saint-Martin-d'Hères, version 2 © Apsys
Neyrpic : les cinémas indépendants soulagés par le rejet du projet de l’UGC

  FOCUS - La Commission nationale d'aménagement cinématographique (Cnac) vient d'émettre un avis défavorable concernant la construction du cinéma de l'Union générale cinématographique (UGC) sur Lire plus

L'association MixLab s'inquiète pour son avenir aux commandes de La Belle électrique, la Ville rassure
Mixlab, gestionnaire de La Belle électrique, sous tension après la volte-face de la Ville de Grenoble

  FOCUS — Aux commandes de La Belle électrique depuis ses débuts, l'association MixLab pensait bien engagée la reconduction de sa délégation de service public Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin