Huile de palme : Greenpeace estam­pille les bis­cuits Oreo du sceau de la déforestation

Huile de palme : Greenpeace estam­pille les bis­cuits Oreo du sceau de la déforestation

EN BREF – Greenpeace France se mobi­li­sait samedi 17 novembre contre le groupe agroa­li­men­taire Mondelez et son pro­duit-phare Oreo, accu­sés de par­ti­ci­per à la défo­res­ta­tion des forêts tro­pi­cales indo­né­siennes pour se four­nir en huile de palme. En Isère et en Savoie, des actions d’af­fi­chage avaient lieu à Fontaine et Bassens.

Les gilets jaunes n’é­taient pas les seuls à mani­fes­ter le samedi 17 novembre. Les mili­tants de Greenpeace s’é­taient, eux, revê­tus de vert pour dénon­cer l’en­tre­prise Mondelez, ancien­ne­ment Kraft Food, grand groupe ali­men­taire accusé de par­ti­ci­per à la défo­res­ta­tion des forêts tro­pi­cales en ache­tant de manière mas­sive de l’huile de palme pour la fabri­ca­tion de ses pro­duits. Comme par­tout en France, des actions avaient lieu en Isère et en Savoie.

Les militants de Greenpeace Grenoble et Chambéry ont participé à l'opération “Oreo”, pour dénoncer la déforestation liée à la production d'huile de palme.Action de Greenpeace Grenoble au Casino de Fontaine © Paul Turenne - Place Gre'net

Action de Greenpeace Grenoble au Casino de Fontaine. © Paul Turenne – Place Gre’net

Si Mondelez pro­pose une cin­quan­taine de marques dif­fé­rentes, parmi les­quelles les che­wing-gums Hollywood, les barres cho­co­la­tées Toblerone ou les bis­cuits apé­ri­tifs Tuc, c’est à l’une des plus emblé­ma­tiques que Greenpeace a choisi de s’at­ta­quer : les gâteaux Oreo. D’origine amé­ri­caine, impor­tés en Europe au début des années 2010, ceux-ci jouissent d’une forte popu­la­rité et comp­te­raient d’ores et déjà parmi les bis­cuits les plus ven­dus de ces cent der­nières années.

Des actions en Isère et en Savoie

Après « Le cookie pré­féré du lait » (aux États-Unis) ou « À prendre ou à lécher » (en France), Greenpeace a ainsi affu­blé Oreo d’un nou­veau slo­gan : « Le goût de la défo­res­ta­tion ». Les acti­vistes de l’ONG ont ainsi par­couru les grandes sur­faces pour orner les pré­sen­toirs et les paquets d’Oreo d’af­fi­chettes com­por­tant le mes­sage. En tout, vingt-cinq super­mar­chés auraient été, selon les chiffres de Greenpeace, le théâtre de la cam­pagne d’af­fi­chage sauvage.

Les militants de Greenpeace Grenoble et Chambéry ont participé à l'opération “Oreo”, pour dénoncer la déforestation liée à la production d'huile de palme.Opération “Oreo” au Casino de Fontaine © Paul Turenne - Place Gre'net

Opération “Oreo” au Casino de Fontaine © Paul Turenne – Place Gre’net

En Isère, c’est aux alen­tours de 10 h 30 qu’une dizaine de mili­tants de Greenpeace Grenoble ont pro­cédé à l’o­pé­ra­tion, au rayon bis­cuits du Géant Casino de Fontaine. Une action dis­crète, puisque la sécu­rité et la direc­tion de l’en­seigne n’ont, semble-t-il, pas repéré l’o­pé­ra­tion d’é­ti­que­tage. En Savoie, des mili­tants de Greenpeace Chambéry menaient une opé­ra­tion simi­laire dans un com­merce de Bassens.

Après leur pas­sage à Fontaine, les membres de Greenpeace Grenoble se sont ren­dus à la Caserne de Bonne, où ils ont déployé un stand avec une ban­de­role et appelé les pas­sants à signer une péti­tion exi­geant de Mondelez qu’elle cesse d’a­che­ter de l’huile de palme non cer­ti­fiée. Le temps maus­sade n’a, semble-t-il, pas favo­risé le suc­cès de l’o­pé­ra­tion : seule une dizaine de signa­tures ont été recueillies.

Au même moment, d’autres mili­tants de Greenpeace Grenoble pre­naient pour leur part le che­min des Géant Casino et Carrefour Market de Saint-Martin-d’Hères afin de conti­nuer l’o­pé­ra­tion d’é­ti­que­tage sur les pro­duits Oreo.

70 000 hec­tares de forêts détruits en deux ans

Les rai­sons de la colère ? Selon l’ONG inter­na­tio­nale, les vingt-deux four­nis­seurs d’huile de palme de Mondelez auraient détruit plus de 70 000 hec­tares de forêts tro­pi­cale en Indonésie entre 2015 et 2017, dont 25 000 hec­tares abri­tant des orangs-outans. Des four­nis­seurs qui sont éga­le­ment accu­sés « de faire tra­vailler des enfants, d’ex­ploi­ter leurs employé-e‑s, de pro­vo­quer des feux de forêts et de s’ac­ca­pa­rer des terres », ajoute Greenpeace.

Orang-outan menacé par la déforestation. DR

Orang-outan vic­time de la défo­res­ta­tion. DR

Le groupe Mondelez s’é­tait pour­tant engagé voilà dix ans à se four­nir uni­que­ment en huile de palme garan­tie “sans défo­res­ta­tion”. Une pro­messe non tenue pour l’ONG : « La mul­ti­na­tio­nale […] com­merce encore avec des pro­duc­teurs qui défo­restent », écrit-elle, en poin­tant du doigt Wilmar International, plus gros négo­ciant d’huile de palme au monde.

Si Mondelez n’a pas (encore ?) réagi à l’o­pé­ra­tion menée par Greenpeace, le groupe dif­fu­sait la veille une vidéo sur les réseaux sociaux pour assu­rer « prendre sérieu­se­ment ses res­pon­sa­bi­li­tés » sur la ques­tion de l’huile de palme. « Nous sommes dévoués à sour­cer l’huile de palme et à éra­di­quer la défo­res­ta­tion dans sa pro­duc­tion », écri­vait (en anglais) le groupe via son compte Twitter. De toute évi­dence, pas de quoi convaincre les défen­seurs de l’environnement.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvel accident mortel entre cycliste et automobiliste à Grenoble dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août
Un jeune homme de 18 ans blessé à la jambe par arme à feu près d’un arrêt de tram­way à Fontaine

FLASH INFO - Un jeune homme a été pris pour cible dans la soirée du 3 février 2023, près d'un arrêt de tramway à Fontaine. Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

La Bonne Pioche, épicerie grenobloise de produits locaux en vrac, ouvre un second magasin à Meylan
La Bonne Pioche, épi­ce­rie gre­no­bloise de pro­duits locaux en vrac, ouvre un second maga­sin à Meylan

FLASH INFO - Après une première échoppe à Grenoble, ouverte en 2016, l'épicerie de produits locaux en vrac ou consignés La Bonne pioche met le Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Agenda

Je partage !