Coupe des arbres avenue Félix-Viallet à Grenoble : « renouvellement » ou « massacre à la tronçonneuse » ?

sep article



EN BREF — Justifiée ou non la coupe des arbres de l’avenue Félix-Viallet à Grenoble, dans le cadre de travaux d’urbanisme ? Alors que le site Grenoble le changement parle d’un « massacre à la tronçonneuse », la Métro assure que ces arbres étaient condamnés à court terme, tandis que la Ville de Grenoble annonce la plantation de dix-neuf arbres supplémentaires dans l’avenir.

 

 

« Sa main ne trem­blera pas, il va tous les exter­mi­ner »… Une nou­velle fois, le site Grenoble le chan­ge­ment ne fait pas dans la demi-mesure pour com­men­ter les abat­tages d’arbres de l’a­ve­nue Félix-Viallet à Grenoble. Décrivant le maire de Grenoble Éric Piolle comme un bûche­ron sadique res­pon­sable d’un « mas­sacre à la tron­çon­neuse », le site par­ti­san d’Alain Carignon n’hé­site pas à par­ler de « for­fait » com­mis par les « béton­neurs congé­ni­taux » de la muni­ci­pa­lité.

 

En mauvaise santé ou pas ? L'abattage des arbres de l'avenue Félix-Viallet à Grenoble dans le cadre de travaux suscite de nouvelles interrogations.Travaux le long de l'avenue Félix-Viallet © Florent Mathieu - Place Gre'net

Travaux le long de l’a­ve­nue Félix-Viallet. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Alors qu’il man­quait 14 arbres sur 14 empla­ce­ments depuis 5 à 10 ans (merci l’hoxygène [sic] perdu) il n’était pas indis­pen­sable d’abattre tous les arbres exis­tants pour en ajou­ter 14 ? Comment la muni­ci­pa­lité a‑t-elle pu lais­ser construire un dos­sier d’aménagement des trot­toirs qui com­pre­nait l’abattage des arbres ? », s’in­ter­roge encore Grenoble le chan­ge­ment, pho­tos de souches et d’arbres abat­tus à l’ap­pui.

 

 

Des arbres en mauvaise santé, assure la Métro

 

Le tron­çon de l’a­ve­nue Félix-Viallet entre le cours Jean-Jaurès et la gare est en effet en tra­vaux, en atten­dant, début jan­vier, une deuxième phase entre Jean-Jaurès et Philippeville. Objectif : renou­ve­ler les arbres, agran­dir les trot­toirs et moder­ni­ser l’éclairage public. Mais pour cela, il faut en pas­ser par l’a­bat­tage de la tota­lité des arbres de l’a­ve­nue, explique Grenoble-Alpes Métropole, res­pon­sable des tra­vaux.

 

En mauvaise santé ou pas ? L'abattage des arbres de l'avenue Félix-Viallet à Grenoble dans le cadre de travaux suscite de nouvelles interrogations.Des souches d'arbres coupés tout le long du tronçon de l'avenue entre la gare et le cours Jean-Jaurès © Florent Mathieu - Place Gre'net

Des souches d’arbres cou­pés tout le long du tron­çon de l’a­ve­nue entre la gare et le cours Jean-Jaurès. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les arbres de Félix-Viallet néces­si­taient-ils vrai­ment cette coupe ? Selon un com­mu­ni­qué de la Ville de Grenoble et de la Métropole, ils étaient « condam­nés à court ou moyen terme » car ils pré­sen­taient « des défauts méca­niques irré­ver­sibles et des condi­tions de crois­sance peu satis­fai­santes, dues à l’espace sou­ter­rain insuf­fi­sant, à des plan­ta­tions trop denses, aux pro­tec­tions peu adap­tées contre les voi­tures ». D’où la néces­sité d’un « renou­vel­le­ment », fait savoir la Métro.

 

Le com­mu­ni­qué pré­cise ainsi que les arbres seront rem­pla­cés entre les rues Gueymard et Belgrade par 92 nou­veaux spé­ci­mens, de quatre espèces dif­fé­rentes « adap­tées au milieu urbain ». Et que « l’alignement sera pro­longé entre le bou­le­vard Édouard-Rey et la caserne des pom­piers, repré­sen­tant ainsi au total 19 arbres sup­plé­men­taires par rap­port à aujourd’hui ». Il fau­dra néan­moins attendre quelques années avant de béné­fi­cier de nou­veau de l’ombre des feuillages…

 

 

L’Union de quartier regrette un défaut d’informations

 

Les réac­tions des rive­rains ? Le pré­sident de l’Union de quar­tier Centre Gares de Grenoble dit ne pas en avoir recueilli beau­coup pour le moment. Et pour cause : « Ils ont appris la chose une fois que les arbres étaient cou­pés », confie Pierre Jacquier. Un manque d’in­for­ma­tions qu’il regrette, quand bien même une réunion publique a eu lieu. « Cette réunion a fait l’ob­jet d’une com­mu­ni­ca­tion assez réduite », pré­cise en effet le pré­sident de l’u­nion de quar­tier.

 

L'intitulé des travaux de la Métropole. Des riverains se plaignent surtout d'un défaut d'informations © Florent Mathieu - Place Gre'net

Panneau infor­mant des tra­vaux de la Métropole. Malgré tout, des rive­rains se plaignent d’un défaut d’in­for­ma­tions. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Quid de la mau­vaise santé des arbres, avan­cée par la Métro ? « On se demande s’ils étaient vrai­ment en mau­vaise santé, mais n’ayant pas d’ex­perts de notre côté on ne peut pas vrai­ment le remettre en cause. Vous avez des per­sonnes qui vont créer la polé­mique et assu­rer qu’ils étaient en bonne santé, mais sans être connais­seurs en la matière », estime Pierre Jacquier. Sollicitée par Place Gre’net sur cette ques­tion, la Frapna Isère, qui dénon­çait récem­ment des coupes d’arbres sur les berges de l’Isère, n’a pas donné suite à notre sol­li­ci­ta­tion.

 

 

Les places de stationnement en question

 

La plu­part des remon­tées néga­tives des rive­rains sur les tra­vaux concernent en réa­lité des thé­ma­tiques bien éloi­gnées des arbres. « Cela tombe dans un contexte où le quar­tier dans son ensemble va faire l’ob­jet de tra­vaux, et le point noir que dénoncent les gens c’est encore la sup­pres­sion de places de sta­tion­ne­ment dans cette his­toire ! », explique ainsi Pierre Jacquier. En addi­tion­nant tous les pro­jets, ce serait plus d’une cen­taine de places qui dis­pa­raî­traient, ajoute-t-il.

 

Les arbres de l'avenue Viallet entre le cours Jean-Jaurès et Philippeville vivent leur dernier automne : ils seront coupés en janvier durant la deuxième phase des travaux © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les arbres de l’a­ve­nue Viallet entre le cours Jean-Jaurès et Philippeville vivent leur der­nier automne : ils seront cou­pés en jan­vier durant la deuxième phase des tra­vaux. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Quant au renou­vel­le­ment des éclai­rages, rem­pla­çant les anciens can­dé­labres au sodium par un sys­tème d’éclairage sus­pendu à Led, cer­tains s’in­ter­rogent sur la néces­sité d’une telle opé­ra­tion face au coût qu’elle repré­sente. La Ville, qui y voit un éclai­rage « plus sécu­ri­sant pour les pié­tons », juge, pour sa part, que la consom­ma­tion d’éner­gie sera divi­sée par huit. Et consi­dère donc que le jeu en vaut la chan­delle.

 

Florent Mathieu avec Élisa Montagnat

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
5151 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Bonjour jus­te­ment je me deman­dais quelles varié­tés d’arbres peuvent pous­ser quand je vois les trous qui leurs sont des­ti­nés plain de gra­villons et de grosses pierres ( pas beau­coup de terre) ?

    sep article
  2. #Piolle #Pinopiolle et ses com­plices rouges ver­datres, les rois du béton, sont inca­pables de pré­ser­ver notre patri­moine végé­tale et mentent à chaque fois qu’il faut jus­ti­fier l’in­jus­ti­fiable😡

    sep article
  3. Merci pour votre article. Où peut-on trou­ver le com­mu­ni­qué de presse men­tionné et les pro­chains pro­jets de coupes d’arbres ? Ce serait bien de trou­ver un (des) interlocuteur(s) « neutres » et com­pé­tents pour don­ner un avis spé­cia­lisé autre que celui des élus dont les argu­ments sont sou­vent éva­sifs (il fal­lait les cou­per pour la sécu­rité …).

    sep article
    • FM

      27/10/2018
      22:55

      Bonjour, sauf erreur de ma part le com­mu­ni­qué de presse en ques­tion n’a pas été rendu public. À véri­fier (un second regard vaut tou­jours mieux) sur l’es­pace presse de la Métro. Cordialement.

      sep article