Des militants du climat en remettent une couche dans trois agences grenobloises de la Société générale

sep article

FIL INFO – Après avoir symboliquement nettoyé trois agences de la Société générale, Alternatiba, les Amis de la Terre et Action non violente Cop21 ont peint un même message sur trois façades d’agences grenobloises de l’établissement bancaire, le samedi 15 septembre. Objet ? Appeler au rassemblement le 14 décembre à Paris devant le siège de la banque, accusée de soutenir les industries polluantes.

 

 

Une semaine après avoir symboliquement “nettoyé” trois agences de la Société générale, les militants d’Alternatiba Grenoble, d’Action non violence Cop21 et des Amis de la Terre en ont remis une couche samedi 15 septembre. Cette fois, les activistes ont peint un message sur trois façades d’agences de la Société générale : celles de Foch, de Jaurès et de l’Île Verte.

 

La façade repeinte de l'agence Foch de la Société générale samedi 15 septembre © Alternatiba Grenoble

La façade repeinte de l’agence Foch de la Société générale, samedi 15 septembre. © Alternatiba Grenoble

 

Le message en question ? « Toutes et tous à Paris Vendredi 14/12 », suivi de deux hashtags : #OpérationNettoyage Géante et #PasAvecNotreArgent. Le samedi 14 décembre, dernier jour de la Conférence sur le climat Cop24, une grande opération de nettoyage est en effet prévue, cette fois à Paris, au siège de la Société générale. Entre temps, les Amis de la terre invitent à « envoyer une éponge par e-mail » au PDG de l’établissement bancaire.

 

 

La Société générale accusée de soutenir les industries polluantes

 

« L’action menée aujourd’hui à Grenoble s’inscrivait dans une dynamique de mobilisation internationale contre Rio Grande LNG, projet pour lequel la Société générale est responsable de lever 20 milliards de dollars », expliquent les activistes dans un communiqué commun. Un projet qui, selon eux, aurait « des impacts majeurs et irréversibles sur le climat », ainsi que des effets dévastateurs sur la biodiversité du territoire et la santé de ses habitants.

 

Action militante contre trois agences de la Société générale samedi 15 septembre © Alternatiba Grenoble

Action militante contre trois agences de la Société générale samedi 15 septembre. © Alternatiba Grenoble

 

La Société générale est également accusée par les associations militantes d’avoir « accordé 1,1 milliard de dollars au développement de terminaux d’exportation de gaz naturel liquéfié issu de gaz de schiste en Amérique du Nord ». Et d’apporter « son soutien aux industries fossiles les plus polluantes et impactantes pour les populations », telles que le charbon, les forages en eaux profondes ou les terminaux de gaz naturel liquéfié.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1948 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.