Des militants du climat en remettent une couche dans trois agences grenobloises de la Société générale

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Après avoir symboliquement nettoyé trois agences de la Société générale, Alternatiba, les Amis de la Terre et Action non violente Cop21 ont peint un même message sur trois façades d’agences grenobloises de l’établissement bancaire, le samedi 15 septembre. Objet ? Appeler au rassemblement le 14 décembre à Paris devant le siège de la banque, accusée de soutenir les industries polluantes.

 

 

Une semaine après avoir sym­bo­li­que­ment “net­toyé” trois agences de la Société géné­rale, les mili­tants d’Alternatiba Grenoble, d’Action non vio­lence Cop21 et des Amis de la Terre en ont remis une couche samedi 15 sep­tembre. Cette fois, les acti­vistes ont peint un mes­sage sur trois façades d’a­gences de la Société géné­rale : celles de Foch, de Jaurès et de l’Île Verte.

 

La façade repeinte de l'agence Foch de la Société générale samedi 15 septembre © Alternatiba Grenoble

La façade repeinte de l’a­gence Foch de la Société géné­rale, samedi 15 sep­tembre. © Alternatiba Grenoble

 

Le mes­sage en ques­tion ? « Toutes et tous à Paris Vendredi 14/12 », suivi de deux hash­tags : #OpérationNettoyage Géante et #PasAvecNotreArgent. Le samedi 14 décembre, der­nier jour de la Conférence sur le cli­mat Cop24, une grande opé­ra­tion de net­toyage est en effet pré­vue, cette fois à Paris, au siège de la Société géné­rale. Entre temps, les Amis de la terre invitent à « envoyer une éponge par e‑mail » au PDG de l’é­ta­blis­se­ment ban­caire.

 

 

La Société générale accusée de soutenir les industries polluantes

 

« L’action menée aujourd’hui à Grenoble s’inscrivait dans une dyna­mique de mobi­li­sa­tion inter­na­tio­nale contre Rio Grande LNG, pro­jet pour lequel la Société géné­rale est res­pon­sable de lever 20 mil­liards de dol­lars », expliquent les acti­vistes dans un com­mu­ni­qué com­mun. Un pro­jet qui, selon eux, aurait « des impacts majeurs et irré­ver­sibles sur le cli­mat », ainsi que des effets dévas­ta­teurs sur la bio­di­ver­sité du ter­ri­toire et la santé de ses habi­tants.

 

Action militante contre trois agences de la Société générale samedi 15 septembre © Alternatiba Grenoble

Action mili­tante contre trois agences de la Société géné­rale samedi 15 sep­tembre. © Alternatiba Grenoble

 

La Société géné­rale est éga­le­ment accu­sée par les asso­cia­tions mili­tantes d’a­voir « accordé 1,1 mil­liard de dol­lars au déve­lop­pe­ment de ter­mi­naux d’exportation de gaz natu­rel liqué­fié issu de gaz de schiste en Amérique du Nord ». Et d’ap­por­ter « son sou­tien aux indus­tries fos­siles les plus pol­luantes et impac­tantes pour les popu­la­tions », telles que le char­bon, les forages en eaux pro­fondes ou les ter­mi­naux de gaz natu­rel liqué­fié.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2506 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.