Les pommeaux de douche connectés Hydrao équipent Pierre & Vacances pour économiser… une goutte d’eau ?

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – Depuis cet été, les pommeaux de douche connectés Hydrao équipent les bungalows du Village Nature Paris. La start-up grenobloise, qui continue de monter en puissance, entend ainsi attirer l’attention des clients de Pierre & Vacances sur leur consommation d’eau… même si le concept des Center Parcs et autres complexes touristique est construit autour d’une gigantesque bulle aquatique.

 

 

Hydrao pommeau de douche ©Hydrao

© Hydrao

Le pom­meau de douche connecté Hydrao équipe depuis cet été quatre-vingt-dix héber­ge­ments du Village Nature Paris, dans le cadre d’un par­te­na­riat noué entre la start-up gre­no­bloise et le groupe Pierre & Vacances-Center parcs. L’objectif visé ? « Attirer l’at­ten­tion des clients sur leur consom­ma­tion d’eau de manière ludique et sans contrainte ».

 

Ce pom­meau de douche pré­sente en effet la par­ti­cu­la­rité d’éclairer le jet d’eau de dif­fé­rentes cou­leurs en fonc­tion de la consom­ma­tion de l’u­ti­li­sa­teur : il passe ainsi de la cou­leur verte pour 10 litres consom­més à un rouge cli­gno­tant au-delà de 40 litres.

 

 

Une goutte d’eau d’économie comparée à la bulle aquatique

 

Le concept vise à sen­si­bi­li­ser les uti­li­sa­teurs et ainsi à faire bais­ser leur consom­ma­tion d’eau. Une tech­no­lo­gie inno­vante qui a été plu­sieurs fois récom­pen­sée, et notam­ment d’un “Innovation Awards” lors du der­nier CES (Consumer Electric Show) de Las Vegas, le plus grand salon consa­cré à l’innovation tech­no­lo­gique grand public au monde. Mais à n’en pas dou­ter une goutte d’eau par rap­port à la consom­ma­tion d’eau géné­rée par les com­plexes tou­ris­tiques de Pierre & Vacances.

 

À com­men­cer par celui, gigan­tesque, porté à Marne-la-Vallée par le groupe et Euro Disney. Tout comme les Center parcs, les vil­lages nature sont en effet construits autour d’une bulle aqua­tique. Celle-là est géante : 9 000 m2, soit la taille de sept bas­sins olym­piques. Les lagons sont ali­men­tés par l’eau chaude pom­pée dans la nappe sou­ter­raine cap­tée, elle, par géo­ther­mie. Dans son rap­port, l’au­to­rité envi­ron­ne­men­tale fai­sait ainsi remar­quer que « la prin­ci­pale res­source sou­ter­raine [était] sur­ex­ploi­tée ».

 

PC

 

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1846 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonsoir,
    « Dans son rap­port, l’autorité envi­ron­ne­men­tale fai­sait ainsi remar­quer que « la prin­ci­pale res­source sou­ter­raine [était] sur­ex­ploi­tée ».
    Avez-vous un lien sur ce rap­port svp ? Merci et bonne soi­rée

    sep article