La jeune pousse Alcelia veut rentabiliser les infrastructures sportives avec du photovoltaïque

sep article

EN BREF – Spécialisée dans le sport, la jeune pousse Alcelia basée dans le Cher souhaite s’implanter dans le sud de la France et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes avec une idée innovante : l’installation gratuite de panneaux photovoltaïques au-dessus d’infrastructures sportives de proximité. Elle est à la recherche de projets pilotes.

 

 

« L’État a de moins en moins d’argent pour les collectivités, constate Baptiste Bonnichon, fondateur de l’entreprise innovante spécialisée dans le sport Alcelia. Le sport va donc être relayé derrière la santé, l’éducation… » De fait, le Centre national pour le développement du sport, acteur majeur de l’aménagement sportif de proximité, a vu s’effondrer son financement par le ministère des Sports de 260 millions d’euros à 133 millions d’euros en 2018.

 

Projection de l'infrastructure photovoltaïque envisagée au-dessus des équipements sportifs par Alcelia.

Projection de l’infrastructure photovoltaïque envisagée au-dessus des équipements sportifs par Alcelia.  © Alcelia

 

Pour pallier ce désengagement progressif et favoriser le renouvellement du parc sportif français, Alcelia développe des solutions de financement innovantes pour ces équipements. En particulier l’utilisation de l’énergie photovoltaïque. « Concrètement, décrit Baptiste Bonnichon, on développe, conçoit et finance entièrement des couvertures photovoltaïques au-dessus des équipements sportifs, de type terrain de tennis ou terrain de basket. Ce sont des surfaces de jeu entre 600 et 700 m2. »

 

L’idée ? Revendre à EDF l’électricité produite par la toiture pour rendre l’édifice rentable dans la durée. Alcelia se propose quant à elle de fournir gratuitement la couverture photovoltaïque aux collectivités et associations intéressées. Une quinzaine de projets sont d’ores et déjà à l’étude dans les Antilles, essentiellement en Guadeloupe.

 

Côté métropole, Alcelia vise la région Auvergne-Rhône-Alpes et le sud de la France, « parce qu’il y a plus de soleil », indique le président-directeur général en riant. Décidée à confronter son modèle à la réalité du terrain, l’entreprise recherche des emplacements pilotes pour ses couvertures photovoltaïques. Et sollicite des collectivités locales ou des associations séduites par l’idée d’une coopération.

 

 

« C’est du gagnant-gagnant »

 

« La mission d’Alcelia est de favoriser l’accès au sport pour tous », affirme Baptiste Bonnichon, lui-même sportif de haut niveau en escalade. Outre le financement qu’elle permet, l’installation d’une couverture photovoltaïque vise aussi selon lui à protéger les terrains de sport de la pluie et de l’usure, et, in fine, à rendre la pratique sportive moins dépendante des aléas météorologiques. Le but affirmé ? « Améliorer la pratique sportive ».

 

Panneaux photovoltaïques de Photowatt DR

Panneaux photovoltaïques de Photowatt. DR

Enfin, la démarche d’Alcelia s’inscrit dans une dynamique plus large de contribution au développement durable. Baptiste Bonnicho le revendique haut et fort en tout cas : « On a un projet environnemental, social et économique. Économique, parce que le projet est viable économiquement, social parce qu’on permet l’accès au sport pour tous, et environnemental parce qu’on est sur une énergie renouvelable et non sur une énergie fossile ».

 

Le PDG d’Alcelia en est convaincu : son projet, « c’est du gagnant-gagnant » : rentabilité pour les investisseurs contre gratuité pour la collectivité et amélioration de l’activité sportive. Ne reste plus qu’à l’expérimenter.

 

Samuel Ravier

 

 

commentez lire les commentaires
1848 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. En quoi Altecia est-elle innovante? Non parce que poser du photovoltaïque gratuitement contre un loyer, ca existe depuis un bail…

    Par ailleurs ce n’est pas du gagnant-gagnant, car le photovoltaïque se finance tout seul et ne représente qu’une fraction minime des coûts de construction… Aucun intérêt donc pour les collectivités donc

    sep article
    • Bonjour GAM, notre offre gagnante-gagnante comprend le financement du bâtiment support de la centrale photovoltaïque (voir photo dans l’article). Avec notre offre les collectivités peuvent bénéficier d’un bâtiment gratuit pour un plateau de jeu. Il est ainsi utilisable par mauvais temps et permet une visibilité accrue sur le remplissage de l’équipement.
      En vous remerciant,
      Baptiste Bonnichon

      sep article
  2. A pleurer de rire!
    Installation gratuite de panneau photovoltaïques?
    Les bâtiments sportifs sont dans l’immense majorité des cas des bâtiments publics.
    Donc concession: non seulement la pose des panneaux et leur entretien sera gratuit, mais il va falloir payer pour le faire (allez, 45% du chiffre d’affaire généré par le revente de l’électricité ainsi produite).
    Encore un business model qui vise à faire du profit sur la base d’investissements publics…
    Vive la Start-up Nation, si smart, si créative…

    On se moque du monde là! Quand on voit le prix de la construction et de la réalisation d’équipement sportifs, faire croire qu’on va pouvoir les financer avec du photovoltaïque, c’est vraiment se moquer du monde…

    sep article
    • Rebonjour GAM, je vous remercie pour votre optimisme.
      Nous construisons le bâtiment et le finançons. Un bail emphytéotique permet d’exploiter la toiture photovoltaïque pour revendre l’électricité à EDF par notre société d’exploitation. A la fin du bail (30 ans) nous rétrocédons le bâtiment à la collectivité gratuitement. Après cette cession, la centrale continuera à produire de l’électricité, la collectivité pourra ainsi l’utiliser pour la revendre ou l’auto-consommer.
      Si vous avez une meilleure idée de cercle vertueux, nous sommes évidements ouverts à vos propositions.
      En vous remerciant,
      Baptiste Bonnichon.

      sep article