De Hewlett Packard à la Ville de Grenoble, les drôles de passerelles entre privé et public

sep article



ENQUÊTE – Que fait Guy Benoist à la Ville de Grenoble ? Ce consultant informatique venant de chez Hewlett Packard (HP), qui devait au départ travailler sur des supports de communication dans le cadre d’une convention de mécénat de compétence, devrait finalement œuvrer dans son domaine de prédilection : l’informatique. Mécénat de compétence, “d’opportunité” ou renvoi d’ascenseur ? Car Guy Benoist n’est autre que le délégué syndical qui a accompagné Eric Piolle lors de son entretien préalable de licenciement de chez HP en 2010…

 

 

HP Grenoble, Hewlett Packard Centre de Compétences France © Chloé Ponset - Place Gre'net

HP Centre de Compétences France © Chloé Ponset – Place Gre’net

La conven­tion de mécé­nat de com­pé­tences signée * entre la Ville de Grenoble et le géant de l’in­for­ma­tique amé­ri­cain Hewlett Packard cache­rait-elle quelque chose ?

 

Pendant une période de quatre mois, renou­ve­lable jus­qu’à trois ans, Guy Benoist va tro­quer son cos­tume de consul­tant infor­ma­tique chez HP, sur le site d’Eybens, pour celui de chargé de mis­sion à la Ville de Grenoble. Moyennant 21 heures heb­do­ma­daires et 19 856,76 euros par période. Soit, pour un temps par­tiel, près de 5 000 euros par mois, pris en charge par HP.

 

Une mis­sion qui relève de la plus haute tech­ni­cité ? À lire la conven­tion, pas vrai­ment. Car ce cadre de Hewlett Packard Centre de com­pé­tences France sera chargé de pro­po­ser des sup­ports de com­mu­ni­ca­tion en « appui à des évé­ne­ments ponc­tuels dans le cadre chan­tiers (sic) por­tés par la mis­sion Ville de demain, la direc­tion de la com­mu­ni­ca­tion et la direc­tion des évo­lu­tions et des com­pé­tences ».

 

Limpide ? Pas vrai­ment. En séance du conseil muni­ci­pal, fin mars, où la conven­tion a été enté­ri­née par déli­bé­ra­tion, les élus d’op­po­si­tion de gauche, Ensemble à gauche et Rassemblement de gauche et de pro­grès, avaient du mal à y voir clair. Explications de Maud Tavel, l’ad­jointe en charge du per­son­nel à la ville de Grenoble :

 

« Il s’a­git de s’ap­puyer sur les com­pé­tences d’une per­sonne trois jours par semaine pour tra­vailler sur des pro­po­si­tions de sup­ports, sur de l’a­ni­ma­tion de réseau interne et sur un appui aux chefs de ser­vice ». Plus clair ? Pas vrai­ment.

 

 

La Ville de Grenoble a‑t-elle vraiment besoin des services de Guy Benoist ?

 

Car Guy Benoist, qui a démarré sa mis­sion depuis, ne fait pas vrai­ment ce qui est écrit dans la conven­tion. « Après une phase de décou­verte des métiers de la Ville, l’idée qu’il tra­vaille sur les sup­ports de com­mu­ni­ca­tion n’a fina­le­ment pas été rete­nue, même si c’est vrai qu’elle avait été envi­sa­gée ini­tia­le­ment et qu’elle figure encore dans la conven­tion », a répondu la Ville, sol­li­ci­tée à ce sujet.

 

HP Grenoble. © Corentin Libert

HP Grenoble. © Corentin Libert

 

On reprend. Que fait donc Guy Benoist à la Ville de Grenoble ? « Après une phase de diag­nos­tic, nous avons convenu avec lui qu’il serait sans doute plus judi­cieux de lui pro­po­ser une acti­vité qui soit davan­tage en lien avec ses com­pé­tences ini­tiales, en infor­ma­tique. Si l’essai est concluant, nous serons sans doute ame­nés à pro­po­ser à HP de modi­fier la conven­tion dans ce sens. »

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
6211 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Piolle et les verts et rouges qui pri­vi­lé­gie­raient leurs amis ? Ça se serait???(sarcastique)

    sep article
  2. à c’est sur que quand la per­sonne ne vient pas d’une des trois fonc­tions publiques toute le monde regarde avec de grands yeux. Le maire est passé par HP, rien de mal a tra­vailler avec qq que l’on connait / appré­cie le tra­vail. reste à voir ce qui est fait.
    Le dos­sier semble suivi, si rien n’est pro­duit je suis sur que tout le monde le verra.
    Il y a quand même de grosses ques­tions sur le sta­tut du fonc­tion­naire, des contrac­tuels et cette culture du rien chan­ger

    sep article